The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

L'équipe tête de série numéro 1 à nouveau piégée par le vent à Melbourne

 
Isaac Kapa et Chris McHugh n'ont pas su relever le défi imposé par la paire Soderberg/Van Dorsten sur la plage de Saint Kilda à Melbourne
 
Melbourne, Australie, le 11 février 2014 – Pour la troisième fois en deux semaines, l'équipe première masculine d'Australie a été prise à défaut par le vent, battue en deux sets par sur la plage de Saint Kilda, lors d'une épreuve comptant pour le Circuit national Renault de beach volleyball.

Isaac Kapa et Chris McHugh ont été battus par les Néerlandais Dane Bo Soderberg et Michiel Van Dorsten (2m12) sur le score de 2-0 (21-13, 21-18). Il y a deux semaines, sur la Côte d'Or, les Européens avaient déjà mis un terme aux deux années d'invincibilité de la paire McHugh/Kapa.

La semaine dernière, McHugh et Kapa étaient parvenus à prendre leur revanche sur la plage de Scarborough Beach, à Perth.

Lors du "Super Dimanche", les rafales de vent qui avaient balayé les tentes des sponsors et poussé la mer jusque dans les tentes VIP ne perturbaient pas Louise Bawden et Taliqua Clancy, têtes de série n°1.

Piquées au vif par leur première défaite depuis deux ans, concédée une semaine plus tôt sur la plage de Scarborough Beach, Bawden et Clancy ne laissaient aucune chance aux finalistes surprise de Manly Beach, Pip Soulsby et Katie Bartoli, en s'imposant 2-0 (21-16, 21-13).

Les organisateurs hésitaient à maintenir la compétition compte tenu des vents violents terriblement handicapants pour les joueurs et tout à fait insupportables pour les spectateurs.

Mais, bien qu'éprouvés, les athlètes refusaient de jeter l'éponge et, comme les conditions météorologiques s'amélioraient légèrement, les spectateurs faisaient leur réapparition.

Samedi, la bataille livrée par les deux anciennes partenaires championnes olympiques sur le terrain de beach volley de Saint Kilda avait tenu toutes ses promesses.

À Londres en 2012, Louise Bawden et Becchara Palmer s'étaient associées sous les couleurs australiennes et s'étaient fièrement hissées sur le toit du monde.

Tout ne se déroulait malheureusement pas comme prévu par la suite, et, déçue, Palmer décidait de mettre un terme à cette collaboration et de chercher une nouvelle partenaire. Puis, Palmer prenait finalement la décision de revenir sur le sol australien, se jurant de détrôner son ancienne partenaire et de décrocher un billet pour Rio 2016.

La communauté du beach volleyball patientait alors tout l'été pour assister à cette confrontation, et c'est à l'improbable horaire de 7h00 du matin que la rencontre tant attendue eut lieu samedi.

Un tel match méritait bien une scène plus grande, mais les organisateurs prenaient la sage décision, au vu des récents événements climatiques, de programmer la rencontre tôt le matin.

Les quelques promeneurs qui s'arrêtaient pour regarder ne comprenaient certainement pas l'ampleur de l'événement se déroulant devant eux. À l'inverse, les joueurs et les membres de l'encadrement technique étaient pleinement impliqués ; l'un d'entre eux se faisait d'ailleurs réprimander pour avoir contesté une décision de l'arbitre.

Il y avait, bien entendu, deux autres joueuses sur le terrain : Bawden joue aujourd'hui avec Taliqua Clancy (Queenslander) et toutes les deux font équipe sur la scène internationale depuis maintenant un an.

Palmer, de son côté, est à présent associée à Zina Stone, médaillée d'argent des Jeux olympiques de la Jeunesse et native d'Adélaïde, avec qui elle semble s'entendre à merveille. On retrouve de nombreuses similitudes entre leurs nouvelles partenaires. Toutes les deux ont un fort tempérament et semblent très déterminées.

Mais cette rencontre était surtout un duel entre les deux stars, Bawden et Palmer. Cette dernière empochait facilement le premier set 21-11 pour joindre le geste à la parole.

L'intensité montait alors d'un cran lors du deuxième set. Les décisions arbitrales qui n'avaient, jusque-là, fait l'objet que d'un haussement d'épaules étaient à présent ouvertement critiquées. Dans cette atmosphère très tendue, Bawden et Clancy gardaient la tête froide et remportaient le deuxième set 21-19.

C'était là le tournant du match. Bawden et Clancy se détachaient 5-0, une avance quasi irréversible dans un set décisif, et l'emportaient finalement 15-7.

Les deux équipes se trouveront probablement encore à de nombreuses occasions d'ici Rio, mais ce n'était pas le cas lors de la finale de Saint Kilda.

Après ce weekend, Louise Bawden et Taliqua Clancy sont toujours l'équipe numéro 1 australienne de beach volleyball.

La phase finale du Circuit national Renault de beach volleyball se déroulera à Cronulla à partir du 28 février.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines