The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Un couple doré au cœur de l’ascension de la Belgique

 
Les féminines belges en quête d'autres succès lors d’Italie 2014
 

Pour la première fois en 36 ans, la Belgique a réussi à qualifier ses hommes et ses femmes pour leur Championnat du monde FIVB de volleyball respectif.

Au sein de ces deux équipes évoluent Pieter Verhees et Laura Heyrman, deux jeunes centraux qui conduisent leurs troupes avec un succès toujours croissant.

Laura Heyrman s’est révélée en 2009 en contribuant, à 16 ans, au succès de la Belgique au Championnat d’Europe de la CEV cadette à Rotterdam et à l’obtention d’une troisième place au Championnat du monde FIVB M-19.

Verhees a lui aussi goûté aux lauriers chez les jeunes, du haut de ses 205 cm, grâce à une troisième place au Championnat d’Europe de la CEV cadet 2007. Tous deux sont désormais basés en Italie, où Laura Heyrman effectue sa première saison sous les couleurs du Liu Jo Volley de Modène, alors que Verhees poursuit sa deuxième saison avec Andreoli Latina.

« Je suis vraiment content d'avoir décidé d'aller en Italie, même si cela n'a pas été facile au début », souligne Verhees.

« Il m’a fallu un certain temps pour m’adapter à mon nouvel environnement, mais maintenant, j'apprécie vraiment le mode de vie italien ».

Lors de l’ultime phase qualificative pour Pologne 2014, la Belgique a battu l’Espagne et la Biélorussie avant d’affronter la France. Elle a dû avoir recours au tie-break pour gagner sa place en Pologne, où elle retrouvera sa voisine dans la poule D.

La Belgique a en effet été versée dans un groupe qui comprendra, outre la Belgique et la France, l’Italie et l‘Iran, ainsi que les équipes de la NORCECA classées au premier et au quatrième rang.

« Cette fois, l’Italie et la France ne devraient pas nous sous-estimer », dit Verhees.

« Je pense que nous pouvons viser la quatrième place de la poule, puis tout sera possible au tour suivant. Notre plus gros défi sera en effet de passer le premier tour ».

L'équipe féminine, pour sa part, devra patienter un peu plus longtemps pour connaître son programme lors d'Italie 2014, ainsi que la physionomie de son parcours potentiel jusqu'au podium.

« Tout va dépendre des équipes que nous affronterons en phase de poule », dit Laura Heyrman.

« Je pense toutefois que si on se fie à notre force et à nos aptitudes actuelles, nous pouvons espérer de façon réaliste être présentes au deuxième tour. Mais il est encore un peu tôt pour parler de résultats et d’objectifs ».





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Portuguese

 Additional links
   Download high-resolution photo

LATEST NEWS

Latest headlines