The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Oranjes veulent "épater la galerie"

 
Les Pays-Bas se sont qualifiés comme meilleur deuxième après avoir battu la France et la Hongrie 3-0, malgré une défaite 3-2 contre la Croatie à Rovinj.
 
Lausanne, Suisse, le 17 janvier 2014 – Il y a bientôt 20 ans, les Pays-Bas étaient au sommet du volleyball mondial. Les hommes étaient finalistes du Championnat du monde FIVB de volleyball en 1994 et champions olympiques deux ans plus tard. Cette année, la sélection masculine devra se contenter de regarder le Mondial masculin en Pologne du 3 au 21 septembre à la télé pour la troisième fois de suite. Une fois encore, les espoirs de toute une nation reposeront sur les épaules de l'équipe féminine.

L'explosion de joie qui a suivi la qualification des dames pour le Mondial montre à quel point ce succès est important pour les supporters néerlandais passionnés de volleyball. L'équipe a publié sur sa page Facebook (nederlandsdamesvolleybalteam) une photo de la fête avec comme statut : "Nous l'avons fait, nous sommes qualifiées !". Un message qui a fait exploser tous les compteurs sur le réseau social. Les "J'aime" se sont multipliés et les supporters ont montré tout leur soutien en félicitant les joueuses. Et le compte Twitter de la sélection (@volleybaldames) n'est pas en reste.

Deux victoires de prestige 3-0 sur la France et la Hongrie ont suffi aux Oranje à se qualifier malgré une défaite 3-2 contre le pays hôte, la Croatie, à Rovinj. Les Néerlandaises participeront ainsi au Championnat du monde FIVB de volleyball féminin qui se déroulera en Italie du 23 septembre au 12 octobre en tant que l'un des meilleurs deuxièmes des cinq tournois de qualification.

"Dans le quatrième set, on m'a annoncé que nous étions qualifiés pour le Mondial, quel que soit le résultat final du match", explique l'entraîneur Gido Vermeulen. "Mais je ne l'ai pas dit aux joueuses avant le tie-break. La Croatie jouait bien dans les deux premières manches, et nous nous sommes bien repris dans les troisième et quatrième. Je ne suis pas satisfait de la défaite, mais très heureux de la qualification."

La capitaine Maret Grothues était quant à elle soulagée : "Je suis tellement heureuse que nous soyons qualifiées. Je savais que ce serait difficile contre la Croatie chez elle, mais nous avons réussi à garder notre calme et notre confiance les unes envers les autres. Nous sommes remontées de 2-0 à 2-2, et au cinquième set, on a su qu'on avait fait ce qu'il fallait pour passer. Mission accomplie !"

Auteure de 25 points, l'expérimentée Manon Flier a une nouvelle fois brillé sur le front de l'attaque face à la Croatie. Autour d'elle, Vermeulen a bâti une équipe jeune et solide qui avait affiché de belles promesses lors du Championnat d'Europe en Allemagne et en Suisse l'année dernière, malgré une 9e place décevante. Depuis, l'équipe a appris à se montrer plus dangereuse, comme l'a reconnu l'entraîneur de la Hongrie Laszlo Hollosy après le revers de ses filles 3-0 : "Les Pays-Bas ont beaucoup progressé ces derniers temps."

Les secteurs principaux d'amélioration sont sans conteste les qualités techniques et tactiques des filles, qui figurent depuis longtemps comme l'une des équipes les plus puissantes au monde. Les Pays-Bas ont en effet remporté l'or en 1995, l'argent en 1991 et 2009 ainsi que le bronze en 1985 à l'EuroVolley, sans oublier leur triomphe au Grand Prix mondial de 2007. La prestigieuse compétition internationale, qui réunit les meilleures équipes au monde (avec un record de 28 participants cette année) représentera d'ailleurs une préparation idéale avant le grand rendez-vous de cette saison 2014. Les Néerlandaises y affronteront la Pologne, le Pérou, Porto Rico, l'Argentine, le Canada, Cuba et la Belgique. Le pays frontalier, qui est quant à lui parvenu à qualifier ses deux équipes pour les Mondiaux masculin et féminin, a été un partenaire de choix pour se préparer aux éliminatoires.

Lors du Mondial 2014, la sélection féminine des Pays-Bas fêtera sa 13e participation. Si elle n'y a encore jamais décroché de médaille, l'équipe a toutefois terminé au moins 11e (en 2011) et au mieux 7e (en 1996) lors de ses six dernières participations.

"Les Pays-Bas ont toujours été présents au Championnat du monde et nous sommes soulagées d'aller en Italie cette année. Notre équipe est jeune et prometteuse. Ce tournoi mondial nous donne une chance de nous mesurer aux meilleures nations du monde, ce qui est essentiel pour progresser", a expliqué Manon Flier.

Vermeulen a déjà hâte de se frotter aux cadors internationaux. "Nous sommes fiers de participer au Mondial 2014. Notre équipe présente un grand potentiel et il est indispensable de disputer le Mondial pour s'améliorer. L'Italie est un grand pays du volleyball, les salles sont toujours pleines. C'est fantastique de jouer dans un tel cadre", a indiqué l'entraîneur. "Nous voulons profiter de la scène mondiale pour montrer de quoi nous sommes capables, pour épater la galerie."





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Portuguese

 Additional links
   Download high-resolution photo

LATEST NEWS

Latest headlines