The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Turques veulent confirmer avec des médailles

 
La Turquie a beau ne pas avoir participé à la phase finale du Grand Prix mondial 2013, ses prestations en éliminatoires du Championnat du monde montrent qu’elle est prête à relever tous les défis cette année
 
Lausanne, Suisse, le 16 janvier 2013 – L’ambiance n’a jamais été aussi folle dans la salle de volleyball Başkent d’Ankara quand 6 000 fans passionnés se sont déchaînés pour les trois derniers matchs éliminatoires du Championnat du monde de leur équipe féminine de Turquie. Et cette fois, les stars n’ont pas déçu.

L’équipe de la capitaine Neslihan Demir a facilement disposé de Chypre, de l’Ukraine puis de la Roumanie dans son dernier match pour valider son billet pour la 17e édition du Championnat du monde FIVB de volleyball féminin qui aura lieu en Italie, du 23 septembre au 12 octobre.

"Nos supporters ont été magiques à Ankara", a déclaré l’attaquante Demir, ravie, après la qualification. "Je tiens à les remercier de nous avoir soutenues dans ces matchs. On est à nouveau qualifiées pour le Championnat du monde et je suis très contente qu’on aille en Italie."

La Fédération turque de volleyball a désormais pour objectif une médaille lors de cette grande compétition de l’année, mais elle n’est évidemment pas la seule.

Un succès serait le bienvenu vu comme 2013 n’a pas souri aux Turques. L’équipe a déçu au Grand Prix mondial FIVB en ne participant pas à la phase finale. De plus, un revers 3-0 face à la Russie, future championne, mettait fin à ses espoirs en quarts de finale du Championnat d’Europe en Allemagne et en Suisse.

C’en était trop pour un pays dans lequel le volleyball féminin tient un rôle important dans le paysage sportif. À preuve, les deux grands clubs de football d’Istanbul, Galatasaray et Fenerbahçe, ont tous deux une section de volleyball féminin tandis que de nombreuses rencontres de championnat sont diffusées en direct à la télé tout au long de la semaine. Sans surprise, les éliminatoires du Championnat du monde étaient également à suivre à la télé turque.

Grâce au soutien des grands sponsors, les plus grands clubs du championnat de Turquie peuvent compter sur des budgets importants, leur permettant d’attirer les meilleures joueuses.

Ce n’est pas surprenant d’avoir vu les filles du Vakifbank Istanbul, vainqueurs de la Ligue des champions européenne, être couronnées championnes du monde des clubs FIVB. Un grand nombre de joueuses clés de l’équipe nationale de Turquie, comme Gözde Sonsirma et Bahar Toksoy, évoluent dans ce qui est aujourd’hui le meilleur club au monde. La moitié de l’équipe nationale porte le maillot de Vakifbank en temps normal tandis que le reste vient d’Istanbul. Lors des trois dernières années, le vainqueur de la Ligue des champions européenne a été issu de la ville du Bosphore, où l’Europe rencontre l’Asie.

Par ailleurs, la Fédération a investi de grosses sommes d’argent pour s’assurer que les équipes de volley turques fassent partie des meilleures au monde. Des hôtels de luxe avec des salles de volleyball et des centres commerciaux ont été construits dans les grandes villes afin de faire grandir le sport. Il est donc logique que le peuple exige des médailles en retour. La Turquie est montée sur le podium du Championnat d’Europe a deux reprises : en tant que vice-championne en 2003 et médaillée de bronze en 2011. Elle a aussi terminé troisième au Grand Prix mondial FIVB en 2012.

Cependant, les Turques n’ont encore jamais décroché de médailles au Championnat du monde, malgré leurs belles performances récentes. L’équipe a participé à sa première phase finale en 2006 et a terminé dixième avant de prendre la sixième place en 2010. Que leur réserve donc 2014 ?

Le sélectionneur Massimo Barbolini reste prudent quant aux chances de son équipe au Championnat du monde dans son pays natal, l’Italie.

"Nous avons joué de bons matchs à Ankara", dit-il. "Nos rivales étaient bonnes elles aussi, mais je pense que nous avions plus d’expérience qu’elles. Mes joueuses ont été bien concentrées à tous les matchs et nous n'avons pas perdu un set. C’était un bon tournoi, c’était très important pour nous et nous sommes heureux d’aller en Italie. Nous devons maintenant travailler et nous entraîner dur en vue du Championnat du monde." Le coach sera forcément dans l’obligation de réaliser de bonnes performances lors du plus grand tournoi de 2014.

Comme d’habitude, le Grand Prix mondial FIVB sera l’occasion pour lui de peaufiner les automatismes avant le grand objectif de 2014.

Le tour préliminaire verra les 12 têtes de série – la Turquie, le Brésil, champion en titre et n°1 mondial, les États-Unis, le Japon, la Chine, la Russie, l’Italie, la Serbie, la République dominicaine, l’Allemagne, la Corée et la Thaïlande – disputer des mini-championnats (dans des groupes de quatre) sur trois week-ends pour déterminer les quatre qualifiés en phase finale, du 20 au 24 août. Il ne restera alors que quatre semaines avant le début du Championnat du monde dont l’équipe féminine de Turquie s’est fait un objectif.

"Nous sommes très fiers et heureux que notre équipe parte pour l’Italie", a déclaré le vice-président de la Fédération turque de volleyball, M. Mustafa Eksi. "Nous avons gagné tous les matchs à Ankara et notre équipe a bien joué. Je tiens à féliciter toutes les filles."

"J’espère et je crois que nos joueuses vont encore nous rendre fiers et heureux au Championnat du monde FIVB 2014. Cette équipe est très forte, c’est de la grande qualité." Les supporters, eux, n’attendent que ça pour faire la fête en l’honneur de leur équipe.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines