The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Bulgarie : qualification et confirmation

 
Vue panoramique du stade et des fans en Pologne
 
Lausanne, Suisse, le 15 janvier 2014 – Les supporters bulgares ont accueilli la sélection féminine avec des fleurs et un gâteau pour fêter leur première qualification au Championnat du monde FIVB de volleyball après douze ans d'absence.

L'équipe masculine a également validé son ticket pour l'événement de la saison et a été chaleureusement accueillie par les fans à son arrivée à l'aéroport de Sofia. Le volley joue un rôle majeur depuis plusieurs décennies en Bulgarie et le pays ainsi que ses dirigeants nourrissent de grands espoirs pour ces deux sélections.

"Je suis sincèrement heureux que les efforts individuels de chaque joueur et leur envie de gagner aient permis d'obtenir une place au Championnat du monde 2014. Le fait que nous figurions parmi les meilleures nations depuis plusieurs années prouve que nous possédons une bonne école, une école dotée d'un brillant avenir. Je suis plus que certain que, grâce à leur talent à leur détermination, les équipes peuvent obtenir d'excellents résultats", a affirmé le Premier ministre bulgare Plamen Oresharski.

La ministre des Sports Marina Georgieva s'est montrée encore plus emphatique : "Je leur souhaite le meilleur à l'heure de confirmer la place de la Bulgarie parmi les leaders du volleyball mondial. Pourquoi ne pas viser une médaille au Championnat du monde 2014 ?"

Sur le papier, c'est l'équipe masculine qui semble la mieux armée pour obtenir un bon résultat après s'être affirmée depuis plusieurs années comme une des meilleures nations du volleyball international. Malgré tout, les Bulgares et leur superstar Tsvetan Sokolov ont trop souvent terminé au pied du podium lors des derniers tournois en finissant quatrièmes des éditions 2012 et 2013 de la Ligue mondiale FIVB, des Jeux olympiques de Londres 2012 et du Championnat d'Europe 2013.

La sélection est donc d'autant plus motivée à l'idée de retrouver les sommets. "Nous allons à nouveau prendre part au Championnat du monde. Il faudra continuer à travailler et à chercher des médailles", a déclaré Todor Alexiev.

Les Bulgares ont participé à 16 éditions du Championnat du monde et n'ont manqué à l'appel qu'en 1960. Seule la Russie a fait mieux. Leurs meilleurs résultats remontent à une deuxième place à domicile en 1970 et à quatre médailles de bronze en 1949, 1952, 1986 et 2006. La qualification était donc impérative même si la sélection a dû composer avec la pression entre autres problèmes afin de s'extraire d'un groupe relevé à Opava, en République tchèque.

Tombeurs de Chypre 3-0 puis des anciens champions olympiques néerlandais, les Bulgares pouvaient se contenter de remporter le premier set face aux Tchèques pour s'assurer une place au Mondial. Une fois la qualification en poche, l'équipe a levé le pied et s'est inclinée 3-2 contre les hôtes.

"Les éliminatoires européens disputés à Opava n'ont pas été évidents car nous avons été confrontés à de nombreux problèmes, d'ordre médical pour la plupart. La qualification pour le Championnat du monde est notre cadeau pour les fans bulgares", a expliqué le sélectionneur Camillo Placi. "J'étais un peu inquiet, mais les gars ont fait de leur mieux pour que nous atteignions notre objectif."

En guise de préparation au Championnat du monde FIVB de volleyball masculin, Pologne 2014 qui se déroulera du 30 août au 23 septembre, la Bulgarie participera à la Ligue mondiale FIVB. Versée dans la Poule B, elle devra affronter les tenants du titre et champions olympiques russes, les États-Unis ainsi que les quadruples médaillés d'argent serbes à partir du mois de mai.

Les deux meilleures équipes du groupe de la mort seront qualifiées pour la phase finale prévue du 16 au 20 juillet. "Notre objectif pour le Championnat du monde est d'obtenir de bons résultats et de bien jouer, mais nous devons y aller pas à pas. J'espère que nous serons à notre meilleur niveau", a précisé l'attaquant de génie Sokolov. "J'espère que nous serons tous en pleine forme et que nous ferons preuve du même état d'esprit que celui affiché jusque-là."

Après plusieurs années compliquées, la sélection féminine a retrouvé son envie de gagner qui lui est si caractéristique. Absentes des éditions 2006 et 2010, les filles ont décroché avec la manière le sésame pour le Mondial et seront bel et bien de la partie en Italie, du 23 septembre au 12 octobre. Lors du tournoi qualificatif organisé à Samokov, elles ont pris le meilleur sur la République tchèque (3-0) ainsi que sur la Slovaquie et le Bélarus (3-1).

"Je pense que nous pouvons être très heureux de ce qu'a réalisé l'équipe. Nous avons longtemps attendu ce moment. C'est une superbe journée pour le volley féminin bulgare", s'est réjoui Dancho Lazarov, président de la Fédération bulgare de volleyball.

Dobriana Rabadzhieva ne cachait pas sa joie. "C'est historique", a déclaré l'intéressée. Quatrième au Championnat du monde junior en 2009, Rabadzhieva fait désormais partie des piliers de l'équipe A au même titre que ses anciennes partenaires chez les M-19 Elitsa Vasileva, Lora Kitipova et Hristina Rusev.

Selon leur coach Marcello Abbondanza, l'excellent travail effectué avec les jeunes a été la clé du succès de l'équipe senior. "Je suis très fier de cette équipe. Nous travaillons ensemble depuis trois ans et nous nous sommes fixé les mêmes objectifs : disputer le Grand Prix mondial où nous avons terminé neuvièmes en 2013, et nous qualifier pour le Championnat du monde. La moyenne d'âge est de 23 ans, c'est un groupe jeune mais nous avons atteint nos objectifs", s'est félicité le technicien italien.

À l'occasion du Grand Prix mondial FIVB 2013, les jeunes Bulgares ont montré ce dont elles étaient capables en battant plusieurs favorites et en remportant une victoire remarquable sur les Brésiliennes, championnes olympiques et futures vainqueures du Grand Prix mondial.

En 2014, cette compétition annuelle regroupant les meilleures nations au monde sera à nouveau une excellente occasion pour les Bulgares de monter en régime. Lors du tour préliminaire, elles devront se mesurer au Kenya, à l'Algérie, au Kazakhstan, à la Croatie, à la République tchèque, au Mexique et à l'Australie. Le dernier carré aura lieu en Bulgarie du 15 au 17 août.

Une victoire permettrait d'aborder le Championnat du monde dans les meilleures dispositions. En Italie, la Bulgarie participera au onzième Mondial de son histoire.

Absente de l'épreuve depuis 2002 où elle avait perdu en quart de finale contre la Russie (3-0), l'équipe n'a jamais fait mieux que deux quatrièmes places en 1952 et 1962. Si Dobriana Rabadzhieva rêve déjà de décrocher une première médaille, Strashimira Filipova espère de son côté apporter du bonheur aux supporters. "Nous avons toujours suivi le Championnat du monde derrière notre télé. Nous essaierons donc d'obtenir un bon résultat, car nous voulons faire plaisir aux fans bulgares."

Tout laisse à penser que ces derniers seraient ravis d'apporter d'autres gâteaux à leurs héros et héroïnes en guise d'hommage.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines