The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La Serbie, un géant du volleyball en quête de médailles au Championnat du monde

 
L’équipe féminine de Serbie est en pleine confiance après sa troisième place au Grand Prix mondial 2013
 
Lausanne, Suisse, le 13 janvier 2013 – À la veille de Noël 2013, l’équipe nationale masculine de volleyball de Serbie a été nommée Équipe de l’année du pays, illustrant ainsi l’importance de ce sport dans le pays des Balkans.

En revanche, si ce genre de récompense est forcément accompagné de responsabilités, les équipes féminines et masculines de Serbie se sont montrées à la hauteur puisqu’elles se sont qualifiées pour le Championnat du monde 2014.

Environ 6 500 spectateurs sont venus remplir les travées du stade de Nis, et beaucoup d’autres ont suivi la rencontre en direct sur la chaîne de télé nationale (RTS), afin de voir les hommes battre le Portugal pour valider leur billet pour la phase finale du Championnat du monde FIVB du 3 au 21 septembre en Pologne. Avant cela, les grands favoris avaient déjà battu l’Ancienne République yougoslave de Macédoine et la Slovénie 3-0.

"Nous avions évidemment la pression dans ce tournoi, mais je n’avais aucun doute sur notre qualification pour le Championnat du monde", a admis Nikola Kovačević, réceptionneur de la sélection serbe. En tenant compte de l'époque où elle jouait sous le nom de Yougoslavie, l'équipe s’est désormais qualifiée pour son cinquième Mondial de suite depuis 1998 et s'est entre-temps imposée comme une superpuissance de la scène internationale. Outre le Brésil, qui a été sacré champion lors des trois derniers Championnats du monde, la Serbie est le seul autre pays à avoir atteint les demi-finales quatre fois de suite.

Menés par le capitaine Nikola Grbić et le débutant Ivan Miljković, les Yougoslaves avaient participé à la finale à Tokyo en 1998 où ils remportaient leur toute première médaille en Championnat du monde en finissant deuxièmes, derrière l’Italie. Lors des deux Mondiaux suivants, en 2002 à Buenos Aires et en 2006 à Tokyo, les Yougoslaves – qui allaient devenir la Serbie-Monténégro – prenaient la quatrième place. Au Championnat du monde 2010, les Serbes décrochaient leur deuxième médaille et la première de bronze de l’histoire du pays. Ils terminaient aussi troisièmes au Championnat d’Europe 2013.

Pour bien se préparer à cet événement phare de la saison, les Serbes disputeront la Ligue mondiale FIVB (qui débute le 23 mai) dans laquelle les quadruples vice-champions affronteront la Russie, championne en titre et médaillée d’or olympique, les États-Unis et la Bulgarie dans la Poule B.

Prudent, le sélectionneur Igor Kolakovic ne va pas jusqu’à promettre un nouveau podium : "Il y aura tellement de bonnes équipes au Championnat du monde, je ne peux rien promettre. Ce sera très intéressant de voir ce qui se passe."

Le réceptionneur serbe Milos Nikić, en revanche, a établi les objectifs de son équipe qui comprend des stars comme Aleksandar Atanasijević et Dragan Stanković : "On vise toujours le podium. Je pense que ce sera bien plus facile maintenant parce qu’on est habitués à jouer au haut niveau. On n’a pas été très bons en phase de qualification, mais tout va bien se passer au moment voulu."

La sélection féminine n'est pas en reste : après deux larges succès 3-0 sur Israël et l’Estonie, les Serbes se sont inclinées 3-2 face à l’Azerbaïdjan à Baku dans le dernier match qualificatif. Une défaite qui n’a pas eu de graves conséquences pour l’équipe dont les vedettes Jovana Brakočević et Jelena Nikolić évoluent au Vakifbank Istanbul, champion du monde des clubs. La Serbie a en effet validé son billet pour la phase finale en finissant parmi les deux meilleurs deuxièmes avec le meilleur score de toutes les poules.
 
Le sélectionneur de l’équipe féminine Zoran Terzic a déclaré : "Depuis 2002, nous n’avons raté aucune grande compétition mondiale. Ça aurait été dommage de ne pas se qualifier cette fois. Nous avons réussi et nous sommes heureux. Nous n’avons pas très bien joué, mais nous nous étions rassemblés sans vraiment avoir le temps de nous entraîner donc c’est plutôt normal." On sait que les Serbes auront leur mot à dire au Championnat du monde FIVB de volleyball féminin, Italie 2014 qui aura lieu du 23 septembre au 12 octobre.

Après une longue attente de 28 ans, l’équipe féminine, qui jouait à l’époque comme Serbie-Monténégro, avait créé une énorme surprise en remportant la médaille de bronze au Championnat du monde 2006 au Japon. Les Serbes terminaient ensuite huitièmes en 2010.

La troisième place au Grand Prix mondial FIVB 2013 a montré qu’il fallait compter sur elles. La prestigieuse compétition annuelle mettant aux prises les meilleures équipes internationales de volleyball – cette fois 28 nations sont représentées, un record – permettra aussi de se préparer comme il se doit au temps fort de 2014. La Serbie affrontera les 11 autres meilleures équipes du monde : le Brésil, champion du monde et n°1 mondial, les États-Unis, le Japon, la Chine, la Russie, l’Italie, la République dominicaine, l’Allemagne, la Corée, la Turquie et la Thaïlande, dans une phase de groupes à quatre équipes.

"On a amplement le temps de se préparer au Championnat et je suis sûr qu’on sera prêts", a déclaré Terzic.

En tout cas, il y a de fortes chances que l’une de ces sélections soit à nouveau élue Équipe de l’année en Serbie d’ici à la fin 2014.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines