The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Hooker-Coulter, hâte de revenir

 
Destinee Hooker est impatiente de fouler à nouveau les terrains
 
Colorado Springs, États-Unis, le 8 janvier 2014 – Destinee Hooker-Coulter, médaillée d’argent avec la sélection américaine de volleyball aux Jeux olympiques de Londres 2012, compte depuis un mois une nouvelle fan, et pas des moindres, après la naissance de sa fille, prénommée Keitany.

Destinee Hooker-Coulter (26 ans) et son époux Steven Coulter Jr. ont fêté la naissance de leur premier enfant le 12 décembre au matin. Hooker-Coulter a annoncé l’événement via son compte Twitter (@destineehooker) avec un court message : "She’s here!!!! My baby girl is here!!!!" ("Elle est arrivée ! Ma choupinette est arrivée !").

"Ma fille m’apporte énormément de joie", rayonne Hooker-Coulter, qui a grandi à San Antonio. "C’est une motivation supplémentaire pour moi car dorénavant, je jouerai aussi pour elle. Je l’aime si fort. C’est mon petit trésor. Je suis plus motivée que jamais et rien ne m’empêchera d’avancer."

Désignée volleyeuse américaine de l’année en 2012, 
Hooker-Coulter s’est offert une parenthèse en 2013 suite à la fin de son contrat au Dinamo Krasnodar (Russie).

Quelques mois plus tôt, la Texane avait bouclé sa première campagne olympique avec un titre de meilleure attaquante du tournoi, forte d’un taux d’efficacité de 37,9 %. Hooker-Coulter a également terminé deuxième meilleure marqueuse du tournoi olympique, avec 161 points, et quatrième meilleure contreuse.

À en croire l’intéressée, le temps passé loin des terrains a été une vraie bénédiction. En raison de la naissance de son premier enfant, mais également parce que cela lui a permis de cultiver son amour du jeu.

"J’ai apprécié cette phase loin de la compétition", a déclaré Hooker-Coulter. "Le fait d’être enceinte m’a aidé car je savais que ma passion pour le volley en ressortirait dix fois plus forte. Le volleyball me manquait."

Hooker-Coulter est impatiente de retrouver la sélection américaine pour débuter la préparation des Jeux olympiques de Rio de Janeiro. Pour aller au Brésil, elle sait qu’elle doit retrouver une condition physique irréprochable après quasiment un an sans jouer.

"J’envisage de progresser par paliers", avance Hooker-Coulter. "Je vais m’entraîner seule jusqu’à ce que la sélection retourne à l’ASC (American Sports Centers d’Anaheim en Californie). Je vais peut-être disputer une saison raccourcie dans un club, mais pour l’instant, mon but est de retrouver ma condition physique. J’ignore combien de temps cela prendra mais je veux aller à Rio 2016."

Les États-Unis disputeront les qualifications NORCECA en vue du Championnat du monde FIVB en mai/juin, avant de participer au Grand Prix mondial FIVB du 25 juillet au 24 août. Le Mondial aura lieu en Italie du 23 septembre au 12 octobre.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines