The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Le projet à long terme français récompensé lors des qualifications pour le Championnat du monde

 
L’entraîneur français Laurent Tillie encourage ses joueurs lors de la Ligue mondiale FIVB 2013
 
Lausannne, Suisse, le 7 janvier 2014 — Le volleyball français vient d’entrer dans une nouvelle ère sous la houlette de son entraîneur Laurent Tillie alors que la naissance d’une nouvelle équipe s’est confirmée dimanche lors du tournoi de qualification disputé à Paris et, si l’on en croit l’ancien international français, aujourd’hui âgé de 50 ans, la marge de progression de cette équipe est encore énorme.

Malgré sa défaite face à la Belgique (37e) en cinq sets, lors d’un dernier match épique comptant pour le troisième tour de qualification de la poule L, la France, 16e nation mondiale, s’est tout de même qualifiée pour le Championnat du monde FIVB 2014 de volleyball masculin en tant que meilleur deuxième. Elle se rendra donc en Pologne en septembre pour la phase finale.

C’est la 15e fois (sur 18 tentatives) que la France se qualifie, mais Tillie, qui a porté les couleurs de l’équipe nationale française entre 1982 et 1995 avant d’en devenir l’entraîneur en 2012, ne s'est pas montré complètement satisfait de la performance de son équipe dans ce tournoi.

« Mes sentiments sont mitigés », a confié Tillie. « Je suis un peu frustré d’avoir perdu ce dernier match du tournoi face à nos voisins belges et cela gâche un peu la joie que me procure cette qualification. 

Nous avons atteint notre objectif et nous sommes à présent qualifiés pour notre quatrième Championnat du monde d’affilée. J’ai tout de même parfois commencé à douter pendant ce match face aux Belges."

Tillie devra vite dissiper ces doutes s’il veut faire mieux que lors du Championnat du monde 2010 lors duquel la France n’avait terminé que 11e.

Lors des 12 dernières années, la France a obtenu des résultats assez probants. Leur qualification pour le Championnat du monde en Argentine en 2002 était la première depuis 12 ans et les Français y réussissaient l’exploit de décrocher la médaille de bronze. 

Dans la foulée, la France décrochait l’argent au Championnat d’Europe 2003 ainsi qu’en Ligue mondiale 2006. Malheureusement, l’équipe de France ne parvenait à afficher la même régularité par la suite. Lors du Championnat du monde 2006, les Français terminaient en s’imposant face au Brésil et à Cuba lors du premier tour, puis manquaient les Jeux olympiques 2008 et terminaient au 11e au Mondial 2010 en dépit d’un début de compétition très prometteur qui les avait vus finir en tête de la Poule E devant la République tchèque, la Bulgarie et la Chine. La France décrochait, néanmoins l’argent à l’occasion du Championnat d’Europe 2009. L’an dernier, l’équipe de France terminait à la 10e place de la Ligue mondiale FIVB.

Selon Tillie, le processus de construction du collectif français s’inscrit dans le long terme.

"Nous savons que nous participerons au Championnat du monde 2014 et au Championnat d’Europe l’année suivante. Il y a également la Ligue mondiale qui débutera en mai", rappelle Tillie. "Ce sont donc, au minimum, deux saisons très chargées qui nous attendent.
 
"Mais je pense déjà aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. La qualification pour les Jeux olympiques ne se joue pas uniquement lors de l’année qui précède les Jeux, notre préparation pour cette échéance doit débuter bien avant.

"À chaque fois que l’équipe de France s’est qualifiée pour des Jeux olympiques, le collectif était en place deux ou trois ans auparavant. Donc, aujourd’hui, notre objectif est d’être performants les années qui précèdent les Jeux de Rio 2016, à savoir 2014 et 2015."

La France a été placée dans la Poule D de la Ligue mondiale, cette année. Elle y retrouvera l’Argentine, l’Allemagne et le Japon.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Polish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines