The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Slovaques veulent écrire l'histoire

 
L'équipe de Slovaquie vise une première qualification historique au Mondial en accueillant les éliminatoires à Poprad
 
Poprad, Slovaquie, le 2 janvier 2014 – Poprad est prête à accueillir ce week-end l’un des cinq tournois du 3e tour de qualification pour le Championnat du monde FIVB de volleyball masculin, Pologne 2014. Les Slovaques affronteront la Finlande, la Grèce et l’Ukraine au pied du massif des Hautes Tatras pour décrocher une première participation historique au Mondial.

Ce sera également la grande première du sélectionneur italien Flavio Gulinelli : il succède à Stefan Chrtiansky, qui avait guidé l’équipe de Slovaquie à la 11e place du Championnat d’Europe CEV de volleyball 2013 coorganisé par le Danemark et la Pologne en septembre dernier. "Nous avons débuté notre préparation peu avant Noël : les premiers jours, nous avons principalement appris à nous connaître", expliquait Gulinelli (54 ans). "Ce que je peux dire, c’est que mes joueurs ont travaillé très dur et ont fait preuve de beaucoup de professionnalisme durant cette préparation. Je suis ravi de leur comportement. Nous avons eu peu de temps pour nous préparer, mais je pense que nous sommes prêts pour ce tournoi", ajoutait-il.

En guise d’échauffement, la Slovaquie a affronté la République tchèque à deux reprises, pour deux victoires en trois sets. "Je suis content du résultat, d’autant que nous avons réalisé deux bons matchs", soulignait Gulinelli. "Mais nous devrons élever notre niveau de jeu si vous voulons nous qualifier pour le Mondial. Je ne peux pas garantir que nous atteindrons cet objectif, mais je peux vous certifier que nous ferons tout pour y parvenir." La sélection a pu compter sur la présence de tous  ses joueurs qui évoluent à l’étranger, à l’instar du latéral Lukas Divis, du contreur central Tomas Kmet et du passeur Branislav Skladany.

"Tout le monde dit que la Finlande sera notre adversaire le plus relevé, mais pour terminer en tête nous devrons également battre la Grèce et l’Ukraine, et ça ne sera pas facile", poursuivait le sélectionneur. "La Grèce possède une bonne équipe, avec des joueurs d’expérience qui évoluent au plus haut niveau depuis longtemps. Et la plupart des joueurs ukrainiens jouent ensemble depuis le début de la saison en Superleague russe, notamment au Lokomotiv KHARKIV, donc c’est un avantage pour eux. Ça ne sera pas facile pour nous à Poprad", concluait Gulinelli, qui connaît le championnat russe pour avoir entraîné l’Ural UFA.

Les Slovaques compteront sur le soutien de leurs fans pour écrire une page d’histoire en décrochant leur première qualification pour le Mondial depuis l’indépendance du pays en 1993. Poprad est une ville qui possède une longue tradition de volleyball et qui adore le sport. "Nous aimons jouer ici, parce que le public vient toujours nombreux, ça nous aide beaucoup", confiait le libéro Roman Ondrusek. "En plus, cette ville nous réussit bien : on a remporté de nombreux matchs important ici, donc c’est de bon augure pour ce tournoi."




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines