The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Présentation 2014 - Une nouvelle ère pour le 25e anniversaire de la Ligue mondiale

 
Après être passée à 18 équipes en 2013, la Ligue mondiale comptera 28 concurrents cette année
 
Lausanne, Suisse, le 1er janvier 2014 – La Russie championne en titre et 27 concurrents : en 2014, la Ligue mondiale FIVB de volleyball ouvre une nouvelle ère. La prestigieuse compétition qui met aux prises les meilleures équipes de volleyball de la planète et enchante les fans du monde entier depuis 1990 grandit encore pour son 25e anniversaire. Car au lieu des 18 nations qui s’affrontaient en 2013, ce sont 28 équipes qui se défieront cette année.

La Russie, championne olympique, sera donc confrontée à un nouveau format au moment de défendre son titre, face notamment au Brésil, vainqueur de la Coupe des Grands Champions FIVB. Au cours des huit semaines de compétition, entre le début du Tour intercontinental le 23 mai et la finale le 20 juillet, la Ligue mondiale lancera une saison qui s’annonce exceptionnelle : les meilleures équipes nationales du monde s’y donneront rendez-vous, avant les Championnats du monde masculin et féminin.

"Le futur s'écrit dès aujourd'hui", déclarait Ary S. Graça F°. "Nous sommes en train de réaliser quelque chose de différent. C'est une nouvelle ère et je tiens à féliciter tous les pays concernés qui vont avoir la possibilité de disputer une compétition internationale." Cinq pays feront leurs premiers pas dans la compétition : la Belgique, la Slovaquie, la Tunisie, la Turquie et le Mexique, portant à 31 le nombre total de nations ayant participé à la compétition. Ces nouveaux-venus seront accompagnés par cinq grandes équipes qui feront leur retour : l’Australie, la République tchèque, Porto Rico, l’Espagne et la Chine. Les trois premiers n’ont disputé qu’une seule édition précédente (respectivement en 1999, 2003 et 2011), tandis que la dernière apparition des deux derniers remonte respectivement à 2008 et 2010. Le tableau sera complété par les 18 pays alignés en 2013. Seuls le Brésil et l’Italie, les deux nations les plus titrées de la compétition, ont pris part aux 24 tournois de la Ligue mondiale.

Les sept anciens vainqueurs de la compétition seront présents cette année : le Brésil (9 titres), l’Italie (8), la Russie (3, tenante du titre), ainsi que la Pologne, Cuba, les États-Unis et les Pays-Bas (un sacre chacun). Deux équipes font une nouvelle fois figure de favoris : la Russie et leurs géants (dont Dmitry Muserskiy, 2m18) ainsi que le Brésil et ses magiciens du ballon (dont le fils du sélectionneur, Bruno Rezende). Les Russes ont remporté ce duel aux Jeux olympiques 2012 ainsi qu’en Ligue mondiale 2013, avec une victoire 3-0 en finale. La Seleção a remporté la Coupe des Grands Champions, malgré une nouvelle défaite contre son grand rival.

"La force du Brésil réside dans la puissance de son groupe, plutôt que le talent de tel ou tel joueur", expliquait son sélectionneur Bernardo Rezende. "C’est grâce à cela que nous continuons d’enchaîner les succès, et j’espère que nous poursuivrons sur cette voie à l’avenir." Parmi les autres prétendants au titre figure l’Italie, qui possède une équipe rajeunie et la présence d’Ivan Zaytsev, l’attaquant sacré meilleur marqueur du Tour international 2013 avec 215 points. La Pologne, pays hôte du Mondial et vainqueur de la Ligue mondiale 2012, fait partie des outsiders crédibles, tout comme l’Iran, l’un des pays qui montent à l’échelle mondiale.

Mais pour créer la surprise, elles devront être au sommet de leur art dès le départ, car l’Italie, la Pologne et l’Iran figurent dans la Poule A avec le Brésil ; les débats débuteront le 30 mai. De son côté, la Poule B commencera trois jours plus tard avec un casting haut en couleur : on y retrouve en effet la Russie (tenante du titre), les États-Unis (médaille d’argent 2012), la Bulgarie (4e en 2013) et la Serbie (quatre fois 2e). Les deux premiers de ces groupes décrocheront leur billet pour la phase finale organisée du 16 au 20 juillet. Ils seront rejoints par le pays hôte (à déterminer) et le vainqueur d’un tournoi opposant les équipes des Poules C, D et E qui se déroulera du 4 au 6 juillet. Il s’agit d’un format totalement nouveau. Lors du Tour intercontinental, chacune des équipes des Poules A à E s'affronteront deux fois à domicile et deux fois à l'extérieur, soit un total de 12 rencontres par équipe.

La Belgique découvrira la compétition dans le Poule C aux côtés du Canada, de l’Australie et de la Finlande, tandis que la Poule D sera composée de l’Allemagne, l’Argentine, la France et du Japon. Dans la Poule E, on retrouvera les Pays-Bas, la Corée, la République tchèque et le Portugal. Les Poules F et G regrouperont les équipes possédant le moins bon classement mondial, à l’instar d’une sélection cubaine en pleine reconstruction. Cuba sera ainsi opposé au sein du groupe F à trois débutants : Tunisie, Turquie et Mexique. Dans l’ultime poule, se retrouveront la Slovaquie, Porto Rico, la Chine et l’Espagne. Ces deux derniers groupes se disputeront sous la forme de mini-tournois à part. Le tournoi à quatre entre les poules F et G devrait être organisé du 27 au 29 juin.

Au cours de son histoire, la Ligue mondiale a connu un développement spectaculaire : lors de l’édition inaugurale de 1990, huit pays s’affrontaient au sein de deux groupes de quatre. L’année suivante, le nombre de concurrents passait à 10, puis à 12 entre 1992 et 2000, ainsi qu’entre 2004 et 2005. La compétition accueillait 16 nations sur les périodes 2001-2003 et 2006-2012, avant de passer à 18 pour l’édition 2013. Elle franchit désormais un nouveau palier avec 28 enregistrées pour le tournoi 2014.

L’an dernier, la Russie s’est offert le titre à Mar del Plata en battant le Brésil en finale dans un Islas Malvina Hall de 8 000 places, au terme d’une phase finale retransmise dans le monde entier, en s’ouvrant encore à d’autres marchés. Les 100 matchs ont été produits et diffusés en direct pour être offerts à plus de 500 millions de foyers de par le monde, tandis que la FIVB proposait un streaming en direct sur Internet pour répondre à la demande grandissante des fans de nombreux pays. Cela n’est finalement pas surprenant, car ce tournoi organisé par la FIVB et doté de 5,7 M$ propose un spectacle extraordinaire.

Le succès grandissant que connaît cette compétition depuis sa création en 1990 témoigne de l’intérêt pour une compétition mondiale mettant aux prises les meilleures équipes de volleyball au monde. Et l’histoire se poursuit cette année avec de nouveaux records : l’édition 2014 devrait marquer un 25e chapitre historique et passionnant de cette merveilleuse histoire.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines