The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Kessy, pas près de raccrocher

 
Jennifer Kessy fait équipe avec Whitney Pavlik à l’Open de Durban
 
Durban, Afrique du Sud, le 12 décembre 2013 – Ralentie par les blessures et mécontente de ses prestations cette saison, Jennifer Kessy n’a pas dit son dernier mot à 36 ans. La vice-championne olympique 2012 prend encore plaisir à sillonner les plages et a décidé de faire équipe avec Whitney Pavlik lors de l’Open de beach volley de Durban cette semaine.

Sur le terrain central de Durban, le duo étasunien a facilement remporté son premier match, malgré la pluie, face à la jeune paire vénézuélienne Milagros Hernandez/Yetzi Garcia Venezuela (21-13 21-15).

"C’était notre premier match ensemble, après environ une semaine d’entraînement", relatait Kessy. "Alors forcément, on était contentes de gagner et satisfaites de notre prestation. Au début, on a dû sortir cinq ballons, mais on arrivait à tenir en défense, alors on n’a pas paniqué. Il fallait juste qu’on soit plus efficaces à la finition et quand ça a été le cas on s’est détachées au score."

Après avoir raflé la médaille d’argent aux JO en 2012, Kessy a manqué le Championnat du monde cette année en raison d’une blessure à la hanche. En août dernier, Jennifer et sa partenaire de longue date April Ross ont décidé de se séparer. Cette dernière a continué l’aventure avec Kerri Walsh tandis que Kessy s’éloignait du circuit, disputant tout de même l’Open de Phuket en octobre avec Brooke Sweat (17e place).

Une année dingue


Kessy : "Ça a été une saison en dents de scie pour moi. Je n’avais plus connu ça depuis des années. Entre mon manque d’efficacité et mes déboires personnels, ça a été un truc de dingues. Mais me revoilà. Mon mari joue aussi. On vient de passer une semaine en France, on s’est entraînés avec l’équipe de France et c’était plutôt agréable comme séjour. Je suis heureuse."

Sa nouvelle binôme, Withney Pavlik (30 ans), a évolué avec cinq partenaires cette saison, dont April Ross, avec qui elle a terminé quatrième au Championnat du monde de Stare Jablonki. "C’est vrai, j’ai un peu papillonné", analyse Pavlik. "Mais j’ai emmagasiné tellement d’expérience auprès de toutes ces joueuses. Ça m’a permis de faire progresser mon jeu."

Difficile pour le duo de se fixer des objectifs précis à Durban. Kessy : "On va essayer de tenir jusqu’au samedi soir et d’aller en finale si possible. Whitney a connu une drôle de saison avec plein de partenaires différentes et moi aussi j’ai eu une année dingue sur le plan personnel. Ça nous amuse de faire du beach sous la pluie comme des gamines. Faire ça à 36 ans, ce n’est pas banal. Notre but est juste de prendre du plaisir et d’aller le plus loin possible."

Une complicité inoubliable

Mais il est encore trop tôt pour évoquer l’avenir du duo. Kessy : "On ne sait pas encore. Pour l’instant on ne veut pas trop s’engager Whitney et moi. On était tellement connectées avec April. J’ai envie de retrouver ça. Pour moi, c’est ça le beach volley."

En tout cas, pas question de raccrocher pour l’Américaine. "Je gagne encore de l’argent en jouant, je prends toujours du plaisir et je pense que c’est le principal. Tant que mon corps tient le choc, je continue."






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines