The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Williams tiraillé entre concentration et émotion

 
Les Sud-africains Leo Williams (à droite) et Jerome Fredericks essaient de ne pas se laisser submerger par l’émotion
 
Durban, Afrique du Sud, le 12 décembre 2013 – Le Sud-africain Leo Williams, à l’image de tous ses compatriotes, va tout faire pour se concentrer sur le beach volley lors de cette semaine marquée par la commémoration des funérailles de Nelson Mandela.

Alors que la nation arc-en-ciel pleure la disparition de son guide politique et spirituel, Williams et son collègue Jerome Fredericks ont disputé leur premier match du tableau principal à l’Open FIVB de Durban face à un tandem namibien sur le central.

"L’émotion est palpable", explique Williams (28 ans). "Beaucoup de joueurs et de gens en parlent. On y pense tout le temps. Bien sûr, je suis triste, car c’était un grand homme. Mais nous devons nous concentrer et faire la maximum pour rester dans le match."

Une minute de silence

Après l’hymne national et l’observation d’une minute de silence en hommage à Madiba, Williams et Fredericks sont bien rentrés dans la partie, empochant la première manche 21-11. Mais les Namibiens Tin Hlupic et Gerard Fischer, invités sur wild card, n’ont rien lâché au deuxième set (13-12) avant de céder 21-17.

"Au deuxième set ils ont mieux servi", analyse Williams. "Et j’étais un peu raide en réception. Mais dans l’ensemble ça s’est bien passé. C’est de bon augure pour la suite."

Williams et Fredericks évoluent ensemble depuis quatre ans, disputant principalement les tournois du circuit national. S’ils ont déjà participé à une ou deux compétitions FIVB, ils n’ont jamais franchi le premier tour. C’est justement l’objectif qu’ils se sont fixé cette semaine.

"Nous allons ensuite jouer contre la Norvège puis la République tchèque. Je sens qu’on peut gagner un de ces matchs et nous qualifier pour le prochain tour."

Le beach décolle en Afrique du Sud


Si les deux comparses ont quelque chose à déplorer, c’est de ne pas pouvoir s’entraîner à plein temps. "Il faut qu’on obtienne des sponsors, c’est une évidence. C’est la condition pour s’entraîner correctement et jouer le circuit international. Mais le beach volley décolle en Afrique du Sud en ce moment. Le nouveau promoteur, Geness Consulting,fait du bon boulot. Il s’implique beaucoup en matière de développement. Espérons que dans deux ou trois ans, on verra plus d’équipes de chez nous sur la scène internationale."






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines