The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Brésil, Russie et Italie toujours en course pour l'or avant le dernier tour de Coupe de Grands Champions

 
Dmitriy Ilinykh a été le meilleur marqueur russe avec 21 points lors de la victoire inespérée des joueurs de l'est face au Brésil, samedi, lors de l'avant-dernière journée de compétition de la Coupe des Grands Champions
 
Tokyo, Japon, le 23 novembre 2013 - Samedi, le Brésil a raté l'occasion de décrocher la médaille d'or avant même de disputer son dernier match lors de la Coupe des Grands Champions masculine. Tout comme ils l'avaient fait à Londres en 2012, les joueurs russes ont renversé la situation alors qu'ils étaient menés de deux sets pour remporter les trois manches suivantes (20-25, 22-25, 25-21, 25-17, 15-9) et préserver ainsi tout le suspense dans ce tournoi. 

Le Brésil, qui vise un troisième titre consécutif et un quatrième au total en Coupe des Grands Champions, est toujours en tête avec dix points, mais il lui faudra livrer un match de très haut niveau dimanche face à l'Italie, actuellement troisième, s'il veut ajouter une ligne à son palmarès. En match d'ouverture de cette antépénultième journée de tournoi qui se déroule au Tokyo Metropolitan Gymnasium, l'Iran a dominé les États-Unis 3-2 (28-26, 19-25, 19-25, 27-25,18-16) et décroché son deuxième succès. L'Italie s'est également reprise après sa défaite hier face aux États-Unis en donnant une leçon de volleyball au Japon (25-16, 25-21, 25-21). Cette victoire lui permet de conserver toutes ses chances de médaille. 

Classées respectivement deuxième et troisième, la Russie et l'Italie espèrent elles aussi décrocher le titre. Auriverde et Azzurri s'affronteront lors du premier match de la dernière journée de compétition, dimanche, avant qu'Américains et Russes ne prolongent leur éternelle rivalité. Si le Brésil bat l'Italie 3-0 ou 3-1, il décrochera l'or alors que la Russie, les États-Unis et l'Italie se disputeront l'argent et le bronze. Le Japon, pays hôte, tentera de terminer sur une bonne note face à l'Iran, double champion d'Asie. 

Les Iraniens ont enregistré une incroyable victoire en cinq sets face aux États-Unis (28-26, 19-25, 19-25, 27-25, 18-16) samedi. Avec ce résultat, les deux équipes ont un ratio de 2-2. Cette opposition était la toute première en Coupe des Grands Champions pour les deux nations, et seulement la troisième, toutes compétitions confondues. C'est la première fois que l'Iran bat les États-Unis lors d'une compétition FIVB. Mojtaba Mirzajanpour a été le joueur le plus prolifique côté iranien avec 13 points. Shahram Mahmoudi et Farhad Ghaemi ont quant à eux inscrit 11 points chacun. Matthew Anderson a terminé meilleur marqueur de la rencontre avec 25 points, mais n'a pas pu éviter la défaite des Américains. Ses compatriotes William Priddy et Maxwell Holt terminent la rencontre avec un total de 18 points gagnants chacun. L'Iran débutait très bien la partie, mais semblait ensuite marquer le pas face à une puissante équipe américaine jusqu'à ce qu'il ne revienne dans le match lors du quatrième set. Les Iraniens inscrivaient en effet sept des neuf derniers points disputés dans le quatrième set et obligeaient les Américains à disputer une manche décisive. Les deux équipes élevaient leur niveau de jeu lors d'un tie-break de toute beauté. 
Julio Velasco, l'entraîneur iranien, déclarait : "C'est compliqué d'affronter des équipes telles que le Brésil ou les États-Unis. Je les cite souvent en exemple à mes joueurs. Ils étaient très confiants aujourd'hui. C'était le plus important. Nous avons mieux contré et contre-attaqué lors du quatrième set. Les remplaçants ont fait preuve d'un état d'esprit remarquable. Les joueurs ont joué sans retenue, car ils n'avaient rien à perdre. Il est important, je pense, d'être derrière ses joueurs, même s'ils sont moins forts que l'adversaire. Cela leur donne de la confiance".

John Speraw, l'entraîneur américain, ajoutait : "C’était compliqué aujourd'hui, après notre victoire en cinq sets, hier. Le premier set a été déterminant. Nous n'avons pas attaqué comme il fallait. Ils ont opéré des remplacements très judicieux lors du quatrième set avec les numéros 11 et 13". 

La Russie a hypothéqué les chances de médaille d'or du Brésil en s'imposant en cinq sets (20-25, 22-25, 25-21, 25-17, 15-9), samedi, lors de l'avant-dernière journée de compétition. Avec ce remake de la finale des Jeux olympiques 2012 (remportée par la Russie), les deux équipes affichent un bilan de 3-1. Ce match était le tout premier entre le Brésil et la Russie en Coupe des Grands Champions. Les deux équipes s'affrontaient pour la 60e fois et le Brésil mène actuellement 32-28. Les Sud-Américains, qui abordaient la rencontre en sachant qu'une victoire 3-0 ou 3-1 était synonyme pour eux de médaille d'or, prenaient d'abord les choses en main. Les services ont été de très grande qualité de chaque côté, tout au long du match, mais c'est bien la Russie qui finissait par prendre le dessus en se démenant en défense comme en attaque près avoir été menée deux sets à rien, les Russes. Dmitriy Ilinykh inscrivait le plus grand nombre de points pour la Russie avec 21 points gagnants, bien suppléé par Dmitriy Muserskiy, 20 points. Wallace De Souza se montrait le plus prolifique côté brésilien avec 21 points. 

L'entraîneur russe Andrey Voronkov déclarait : "C'était un match très important pour les deux équipes. Lorsque nous jouons face au Brésil, cela ne passe pas inaperçu. Mes joueurs avaient beaucoup de pression et cela s'est vu lors de la première moitié du match. Mais ils ont su se ressaisir en milieu de rencontre et rertouver leur propre style de jeu. Nous avons vu du très grand volley aujourd'hui. Même s'ils étaient nerveux, mes joueurs ont très bien joué. Nous devons notre victoire à notre capacité à nous concentrer".

Bernardo Rezende, entraîneur du Brésil, ajoutait : "Ils ont réalisé une très bonne deuxième partie de match. Ils ont modifié leur système et ça a marché. Pavlov et Muserskiy ont fait leur apparition sur le terrain et nous avons éprouvé les pires difficultés à les contenir. Ils ont placé quelques belles attaques et ça a fini par payer. Les grandes équipes ont cette capacité à retourner les situations mal engagées. Il faut que l'on se ressaisisse demain et que l'on propose un volleyball de qualité contre l'Italie".

L'Italie a dicté sa loi face au Japon en s'imposant en trois sets (25-16, 25-21, et 25-21) samedi lors de la Coupe des Grands Champions. Avec ce résultat, le ratio de l'équipe italienne est à présent de 2-2, alors que le Japon n'a toujours pas remporté la moindre victoire dans le tournoi. Ce match était le troisième match entre les deux nations en Coupe des Grands Champions et le 31e toutes compétitions confondues. Avant cette rencontre, le Japon avait remporté 27 des 30 rencontres. Ivan Zaytsev a été le joueur italien le plus prolifique avec 13 points. Filippo Lanza et Jiri Kovar ont marqué chacun 11 points. Yu Koshikawa en a quant à lui inscrit huit pour le Japon. Les Européens ont excellé dans tous les compartiments du jeu avec une défense particulièrement impressionnante. Les joueurs japonais apparaissaient fatigués dès le début de la rencontre et n'offraient que peu de résistance aux attaques adverses.

Mauro Berruto, entraîneur e l'Italie:  "Je suis très heureux. Nous voulions nous concentrer sur le match d'aujourd'hui et jouer juste. Nos ailiers ont fait du bon travail et notre réception a été de qualité. Nous proposons un volleyball de très haut niveau dans ce tournoi. Je suis fier de nos jeunes joueurs. Nous nous battrons jusqu'au dernier match pour décrocher l'or".

Gary Sato, entraîneur de l'équipe du Japon : "C'était compliqué pour nous aujourd'hui. Je pensais que nous aurions mieux joué. À ce niveau, on paye très cher ces petites erreurs commises dans la précipitation. Mais ce tournoi auquel participent les quatre plus grandes nations du volleyball mondial reste une très bonne expérience pour nous Il nous reste une opportunité de gagner demain face à l'Iran. Les Iraniens figurent dans notre zone et pourraient nous barrer la route des Jeux olympiques. Nous savons ce qu'il nous reste à faire".

Meilleur marqueur par jour
21 – Matthew Anderson, États-Unis - Japon, le 19/11/2013
17 – Mohammad Mousavi, Iran - Italie ; Jiri Kovar, Italie - Iran ; Matthew Anderson, États-Unis - Brésil, le 20/11/2013
27 – Matthew Anderson, États-Unis - Italie, le 22/11/2013
25 – Matthew Anderson, États-Unis - Iran, le 23/11/2013

Meilleurs marqueurs
27 – Matthew Anderson, États-Unis - Italie, le 22/11/2013
22 – Filippo Lanza, Italie - États-Unis, le 22/11/2013
21 – Dmitriy Ilinykh, Russie - Brésil, le 23/11/2013
21 – Wallace De Souza, Brésil - Russie, le 23/11/2013
20 – Ivan Zaytsev, Italie - Russie, le 19/11/2013
20 – Dmitriy Muserskiy, Russie - Brésil, le 23/11/2013
19 – Wallace de Souza, Brésil - Iran, le 19/11/2013
19 – Maxim Mikhaylov, Russie – Iran, le 22/11/2013

Meilleurs contreurs
8 – Maxwell Holt, États-Unis - Japon, le 19/11/2013
8 – Mohammad Mousavi, Iran - Italie, le 20/11/2013
5 – Sidnei Dos Santos Jr., Brésil - Iran, le 19/11/2013
5 – Emanuele Birarelli, Italie - Japon, le 23/11/2013
5 – Matteo Piano, Italie - États-Unis, le 22/11/2013
4 – David Lee, États-Unis - Japon, le 19/11/2013
4 – Andrey Ashchev, Russie - Brésil, le 23/11/2013
4 – Dmitriy Ilinykh, Russie - Brésil, le 23/11/2013

Meilleurs serveurs
5 – Farhad Ghaemi, Iran - Italie, le 20/11/2013
5 – Lucas Saatkamp, Brésil - Russie, le 23/11/2013
3 – Jiri Kovar, Italie - Iran, le 20/11/2013
3 – Thomas Beretta, Italie - États-Unis, le 22/11/2013
3 – David Lee, États-Unis - Italie, le 22/11/2013
3 – Dmitriy Muserskiy, Russie - Brésil, le 23/11/2013

Meilleures performances au contre par équipe 
17 – États-Unis - Japon, le 19/11/2013
15 – Russie - Japon, le 20/11/2013
14 – Iran - Italie, le 20/11/2013
12 – Brésil - Iran, le 19/11/2013
12 – Italie - Japon, le 23/11/2013

Meilleures performances au service par équipe 
9 – Italie - Iran, le 20/11/2013
9 – Brésil - Russie, le 23/11/2013
8 – Iran - Italie, le 20/11/2013
7 – Russie - Brésil, le 23/11/2013
5 – États-Unis - Brésil, le 20/11/2013

Plus grand nombre de points par set
31-29 Brésil - États-Unis (1er set) le 20/11/2013
28-26 Italie - Russie (1er set) le 19/11/2013
28-26 États-Unis - Italie (4e set) le 22/11/2013
28-26 Iran - États-Unis (1er set) le 23/11/2013

Plus grand nombre de points par match
228 – Iran - États-Unis (28-26, 19-25, 19-25, 27-25, 18-16) le 23/11/2013
220 – États-Unis - Italie (25-21, 20-25, 22-25, 28-26, 15-13) le 22/11/2013
214 – Iran - Italie (26-24, 16-25, 25-23, 23-25, 15-12) le 20/11/2013
204 – Russie - Brésil (20-25, 22-25, 25-21, 25-17, 15-9) le 23/11/2013





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines