The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Hideyuki Otake salue le travail de Gary Sato à la tête du Japon

 
Le sélectionneur Gary Sato entreprend la difficile tâche de changer la mentalité des joueurs japonais
 
Tokyo, Japon, le 22 novembre 2013 – Le volleyball est une affaire de famille dans de nombreux pays, et le Japon ne fait pas exception. Hideyuki Otake est le deuxième adjoint du sélectionneur, mais également le père de Riho (19 ans), qui évolue dans l’équipe nationale féminine qui vient de remporter le bronze à la Coupe des Grands Champions FIVB.

Otake est lui-même un ancien international : il a notamment disputé le Tournoi olympique de Barcelone 1992, où le Japon avait terminé à la sixième place. Vingt ans plus tard, il fait partie du staff d’une sélection nationale qui progresse, même si le chemin jusqu’aux sommets est encore long. "Il est difficile de comparer avec ce que nous avons accompli alors, car ce sont deux époques totalement différente", analysait-il. "Mais le niveau a énormément progressé au niveau de la régularité et de la qualité de nombreuses équipes, notamment au filet."

La Fédération japonaise de volleyball a initié une petite révolution il y a quelques mois, en nommant pour la première fois un sélectionneur étranger, Gary Sato. Son approche est décryptée par Otake : "Il essaye d’apprendre à nos joueurs comment hisser leur niveau de jeu quand cela compte le plus, aux moments clés du match. Ils doivent tous apprendre à prendre leurs responsabilités : avant, ils avaient un coach qui leur disait comment faire de A à Z. Gary souhaite que les joueurs comprennent qu’ils doivent prendre des décisions, sans se contenter d’attendre systématiquement les consignes de l’entraîneur. Ce sont eux qui sont sur le terrain, donc à eux d’être davantage proactifs."

Après s’être inclinée contre les États-Unis et la Russie à Kyoto, la sélection nippone affrontera le Brésil, leader de la compétition, vendredi soir au Metropolitan Gymnasium de Tokyo. "Nous sommes tous conscients que ce sera un match très difficile, même si nous souhaitons forcément l’emporter. Les Brésiliens sont très forts : ils possèdent tous les fondamentaux et leur défense est extrêmement solide, nous devrons donc exceller au service pour tenter de les mettre en difficulté. Il nous faudra évidemment être très bons dans tous les domaines, et il est très important que nos receveurs réalisent de bonnes passes. Et que notre défense basse soit aussi précise que possible."

Otake saluait également le parcours de l’équipe du Japon dans le tournoi féminin, auquel participait sa fille Riho. "J’estime que la troisième est un bon résultat pour nous. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour parler au sélectionneur Masayoshi Manabe, donc je ne peux pas réellement porter de jugement sur la tactique innovante qu’il a employée, avec une seule contreuse centrale. Riho était un peu déçue, car elle était titulaire au début de la compétition, mais qu’elle a perdu sa place dans les derniers matchs. Mais j’espère que cela la motivera à travailler encore plus dur pour la suite."




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines