The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Tous les coachs attendent la troisième journée avec impatience

 
Les coachs des six équipes participant à la Coupe des Grands Champions ont hâte de jouer vendredi au Metropolitan Gymnasium de Tokyo
 
 Tokyo, Japon, le 21 novembre 2013 – La Coupe des Grands Champions FIVB 2013 de volleyball masculin reprend vendredi au Metropolitan Gymnasium de Tokyo après un jour de repos, et les entraîneurs ont hâte de retrouver les terrains dans la capitale du Japon.

Après deux journées de compétition, le Brésil est la seule équipe à avoir remporté deux succès, mais le coach Bernardo Rezende ne s’emballe pas. "Comme je l’ai dit à Kyoto avant le début du tournoi, il s’agit d’une compétition de haut niveau et on a déjà vu les autres équipes avoir des hauts et de bas. L’Italie a battu la Russie mardi avant de perdre contre l’Iran pendant que les Russes se défaisaient du Japon en trois sets. Le tournoi reste ouvert et les matchs du week-end seront passionnants. On affronte d’abord le Japon et on sait qu’ils défendent énormément donc on devra garder notre concentration pour poursuivre notre série de victoires avant de jouer deux autres matchs épuisants." Les Brésiliens visent un troisième titre de suite en Coupe des Grands Champions, le quatrième de leur histoire, eux qui ont toujours été médaillés depuis le début de la compétition en 1993.

L’entraîneur du Japon, Gary Sato, a quant à lui fixé des objectifs clairs : "Pour être le meilleur, vous devez affronter les meilleures équipes du monde et c’est exactement ce qu’on fait dans cette compétition. Je pense que ce week-end sera l’occasion pour de nombreux fans de volley, ici à Tokyo, d’assister à des rencontres de grande classe. Nous voulons assurer le spectacle et faire de notre mieux." Le Japon reste sur deux revers de suite, face aux États-Unis (1-3) et à la Russie (0-3).

Vendredi, l’Italie et les États-Unis ouvriront les débats de la troisième journée au Metropolitan Gymnasium de Tokyo. Les Italiens ont bien commencé, en battant la Russie, mais ils se sont inclinés 2-3 contre l’Iran, champion d’Asie. "On est venu ici avec une équipe jeune. À vrai dire, nous sommes les plus jeunes du tournoi", explique le coach italien Mauro Berruto. "Nous avons hâte de jouer les matchs à venir parce que mes jeunes joueurs ont besoin d’emmagasiner l’expérience dont ils sont dépourvus. On est bien évidemment satisfait de la deuxième place après deux journées, mais on sait aussi que des matchs difficiles nous attendent."

Les États-Unis ont battu le Japon mardi avant de s’incliner en trois sets face au Brésil dans un "match couperet", selon Bernardo Rezende. Le coach américain John Speraw est plutôt satisfait de la prestation de ses joueurs pour l’instant : "On a livré une bonne partie contre le Japon, mais aussi face au Brésil même si le score n’a pas été en notre faveur au final. En fait, je suis vraiment heureux d’avoir vu mon équipe progresser depuis le début des entraînements, et les jeunes joueurs sont ceux qui me plaisent le plus pour l’instant. Je tiens à féliciter en particulier notre libéro Erik Shoji mais aussi notre jeune passeur Micah Christenson, et également notre capitaine Sean Rooney qui revient d’une opération à l’épaule et qui a bien joué contre le Brésil."

Dans l’autre rencontre de vendredi, la Russie sera opposée à l’Iran. "Nous avons analysé notre défaite contre l’Italie et nous avons identifié les erreurs commises. Nous travaillons dur et je peux promettre que nous allons prendre les prochains matchs très au sérieux pour pouvoir afficher notre meilleur jeu", a déclaré l’entraîneur de la Russie Andrey Voronkov.

Après avoir battu l’Italie mercredi, l’Iran a confirmé ses progrès et son statut de nouvelle sensation dans le tournoi. "C’est un grand honneur pour mon équipe de pouvoir affronter les champions olympiques et d’Europe en titre", a déclaré le coach de l’Iran Julio Velasco. "Ils ont également remporté la Ligue mondiale cette année, donc en gros, c’est la meilleure équipe du monde. Ce tournoi donne une opportunité incroyable à mes joueurs d’affronter des adversaires présentant différents styles de jeu. Mes joueurs doivent s’adapter à la tactique de l’équipe de l’autre côté du filet et c’est le seul moyen de progresser."

Vendredi, l’Italie lancera la troisième journée face aux États-Unis avant que la Russie n'affronte l’Iran à 16 heures, heure locale. Le Japon et le Brésil seront ensuite opposés à 19 heures au Metropolitan Gymnasium.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines