The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Seul le collectif compte pour Guimaraes

 
Le Brésilien Ze Roberto préfère mettre en avant la performance collective de son équipe
 

Tokyo, Japon, le 16 novembre 2013 - L'expression selon laquelle aucun joueur n'est plus important que le club n'a jamais eu autant de sens que dans l'équipe brésilienne qui participe actuellement à la Coupe des Grands Champions FIVB féminine.

‎‎Avec encore deux matchs à disputer dans cette compétition quadriennale, aucune joueuse de l'équipe championne olympique et meilleure nation mondiale ne figure dans le classement des dix meilleures marqueuses de la compétition.

Ce fait a été souligné par le célèbre entraîneur Jose Roberto Guimaraes lorsqu'il lui a été demandé de nommer la joueuse la plus performante de son équipe lors de ce tournoi auquel participent six équipes.

"Le volleyball est avant tout un sport d'équipe et les performances individuelles ne sont le fruit que d'un travail collectif, il m'est donc impossible de mettre un joueur au-dessus du lot", répondait Guimaraes.

"Si vous consultez le classement des meilleures marqueuses de la compétition, aucune Brésilienne n'y figure", soulignait-il. "Ce classement n'a pas d'importance dans un sport collectif".

La vétérane Sheilla Castro est la meilleure marqueuse brésilienne avec 35 points (soit 11.6 points par match) et ne figure qu'en onzième position dans la catégorie individuelle.

Les championnes sudaméricianent sont en tête du classement actuel avec un ratio victoires-défaites de 3-0 un total maximal de 9 points suite à leurs deux victoires 3-0 et leur victoire 3-1.

La plupart des entraîneurs ont une approche similaire à celle de Ze Roberto. C'est le cas de Marcos Kwiek, en charge de l'équipe de République dominicaine depuis cinq après avoir avoir été l'assistant de Guimaraes pendant quelque temps.

"Le volleyball n'est pas un sport individuel aussi, la performance individuelle d'un joueur ne reflète pas nécessairement la valeur de l'équipe", déclarait Kwiek. "Mais si je devais choisir une joueuse modèle dans mon équipe, je choisirais Bethania De la Cruz, notre capitaine".

De la Cruz est en fait la meilleure marqueuse du tournoi avec 58 points en trois matchs alors que son équipe s'est inclinée deux fois en trois rencontres et ne totalise que trois points.

L'entraîneur américain Karch Kiraly s'est déclaré satisfait du "travail réalisé par mes contreuses centrales (Lauren Gibbemeyer, Lauren Paolini et Curtsy Jackson) et ma pointue (Kelly Murphy) et je tiens également à souligner le travail réalisé par notre passeuse Alisha Glass".

Le Russe Iury Marichev a souligné l'importance du retour de Liubov Shashkova en équipe nationale, joueuse qu'il considère comme un facteur de premier ordre dans les progrès réalisés par le reste de l'équipe.

Kiattipong Radchatagrienkai, entraîneur thaïlandais a, quant à lui, tenu à féliciter l'équipe asiatique pour sa victoire lors du dernier Championnat d'Asie. Une victoire qui leur permet, aujourd'hui, de participer à ce tournoi. Néanmoins, il n'hésite pas à déclarer qu'Onuma Sittirak est la joueuse la plus impressionnante de son équipe.

Côté japonais, Masayoshi Manabe, dont l'équipe est actuellement deuxième avec un ratio de 2-1 et un total de six points, confiait que son équipe était en période de transition tout en soulignant le rôle prépondérant de sa passeuse Hitomi Nakamichi, de loin la meilleure joueuse du tournoi à son poste.

La compétition se poursuit samedi avec des oppositions entre les États-Unis et la Thaïlande, la Russie et le Brésil. Tandis que le Japon, pays hôte, affronte la République dominicaine au Tokyo Metropolitan Gymnasium.






 Language(s)
   English
   French

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines