The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

L'Italien Birarelli prêt à démontrer que le travail porte ses fruits

 
Capitaine en club avec le Trentino et aligné à 154 reprises en six saisons avec l'Italie, Birarelli a logiquement hérité du capitanat en sélection
 
Lausanne, Suisse, le 15 novembre 2013 – Emmenée par son nouveau capitaine Emanuele Birarelli, la sélection italienne quitte Rome ce vendredi pour se rendre au Japon afin de disputer la Coupe des Grands Champions FIVB de volleyball masculin.

Birarelli, surnommé "Bira" par ses coéquipiers, hérite du capitanat suite à l'absence de Cristian Savani, blessé et forfait pour le tournoi.

"Je suis vraiment très heureux et j'espère être à la hauteur en tant que capitaine de l'équipe nationale", affirmait Bira. "Je me mettrai au service de l'équipe. J'essaierai de conserver le bon état d'esprit du groupe et de comprendre les attentes des jeunes joueurs, comme cela avait été fait pour moi lors de mes débuts."

Pour autant, ce que l'on retient avant tout de l'Italien, ce ne sont pas ses craintes, mais bien sa réputation de bourreau de travail. "Heureusement, je me suis marié l'été dernier et j'ai un peu levé le pied", plaisante l'intéressé.

"Je ne sais pas si le terme de "bourreau de travail" convient, mais ce que je sais en revanche, c'est que c'est grâce à cette capacité à travailler dur que les clubs italiens et la sélection ont obtenu de bons résultats dernièrement.

"C'est une fierté même si ça n'est pas toujours évident d'être au top de sa forme. Je donnerai mon maximum au Japon à l'occasion de la Coupe des Grands Champions, comme cela doit être le cas lorsqu'on dispute des tournois de très haut niveau face à quelques-unes des meilleures équipes au monde."

Et les Azzurri auront bien besoin d'être dans les meilleures dispositions, d'autant qu'ils devront également se passer d'un autre joueur clé, Simone Parodi, blessé.

De son côté, Bira ne semble pas prêt à raccrocher les baskets, et encore moins à suivre les traces de son ancien partenaire Gigi Mastrangelo, qui participe à la version italienne de Danse avec les stars.

"Non, je ne pourrai pas faire ce que fait Gigi. Me mettre en scène à la télé ne m'attire pas. Gigi, lui, aime tenter de nouvelles expériences et il a eu l'occasion de participer à l'émission. Il y met beaucoup d'enthousiasme et de volonté."

Pour l'heure, l'objectif du capitaine italien est d'emmener son équipe le plus loin possible dans le tournoi japonais. En match d'ouverture, la Nazionale retrouvera la Russie, qu'elle avait déjà affrontée en finale du Championnat d'Europe, avant de se mesurer à l'Iran, aux États-Unis, au Japon et au Brésil.

L'Italie avait remporté la toute première édition de la Coupe des Grands Champions FIVB en 1993 avant de décrocher le bronze en 2005. Les vice-champions d'Europe participeront au tournoi pour la troisième fois grâce à la wild card attribuée conjointement par la FIVB, la JVA et la NTV qui leur permet de retrouver quatre champions continentaux et le Japon, pays hôte.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines