The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les coachs prêts pour la deuxième phase

 
Les coachs du Brésil, de la République dominicaine, du Japon, de la Russie, des États-Unis et de la Thaïlande jeudi en conférence de presse
 
Tokyo, le 14 novembre 2013 –La deuxième phase de la Coupe des Grands Champions FIVB débute vendredi et les six coachs ont donné une conférence de presse jeudi à Tokyo.

Vendredi, le Brésil affrontera la République dominicaine, les États-Unis la Russie et le Japon la Thaïlande.

Le sélectionneur américain Karch Kiraly a commencé par détailler les différences de style entre chaque équipe.

Karch Kiraly : Contre le Brésil, je pense qu’aucune des deux équipes n’était à 100 %, ce qui est normal dans la mesure où les joueuses se retrouvaient à peine. Nous avons procédé à certains ajustements qui ont porté leurs fruits face au Japon. On aime beaucoup jouer contre ces deux nations, qui ont respectivement été médaillées d’or et de bronze aux JO de Londres. Ça donne toujours de gros duels. Maintenant, à nous de nous concentrer sur la Russie, une autre place forte du volleyball. Ce qui fait en partie la beauté du volley féminin, c’est la variété des styles de jeu, qui est beaucoup plus prononcée que chez les garçons. Pour nous, c’est toujours exaltant de passer d’un style à l’autre.

Jose Roberto Guimaraes, sélectionneur du Brésil : Je rejoins Karch sur le fait que nous avons beaucoup d’écoles de volley différentes ici. Il est indispensable d’adapter le plan de jeu à chaque match. Trois rencontres difficiles nous attendent. Chaque match contre la République dominicaine est difficile pour nous. Cette équipe possède une attaque très forte et progresse constamment. Après, il y aura deux autres matchs compliqués contre la Russie et le Japon. Il est important pour l’équipe d’être en bonne condition physique pour finir ce tournoi du mieux possible.

Kiattipong Radchatagriengkai, sélectionneur de la Thaïlande : Nous n’avons pas eu beaucoup de réussite sur nos deux premiers matchs, mais je suis satisfait de mes joueuses. Elles ont tout donné. Nous avons beaucoup appris de nos erreurs face au Brésil et à la République dominicaine. Nous devons maintenant nous remobiliser pour nos trois prochaines rencontres face au Japon, à la Russie et aux États-Unis. Ce sont trois excellentes équipes et j’espère que nous ferons mieux qu’en première phase. Nous voulons prendre du plaisir sur le terrain et faire le maximum pour gagner.

Marcos Kwiek, sélectionneur de la République dominicaine : Nous sommes très heureux d’être là à Tokyo. Dans nos premiers matches, nous avons joué contre la Thaïlande et la Russie, deux équipes très différentes, mais nous avons réussi à prendre trois points. Contre la Thaïlande, nous avons su dicter le jeu grâce à notre vitesse, mais contre la Russie, nous avons butté sur le rideau défensif. Maintenant, il nous reste trois défis face au Brésil, aux États-Unis et au Japon, les trois meilleures équipes au monde en ce moment. À nous de rectifier le tir et de tout donner.

Masayoshi Manabe, sélectionneur du Japon : En deux jours, nous avons battu la Russie et perdu contre les États-Unis, deux équipes très grandes en taille, et nous avons beaucoup appris. À présent, c’est la Thaïlande, la République dominicaine et le  Brésil. Trois équipes très fortes, mais nous resterons fidèles à notre style et tâcherons d’élever notre niveau de jeu.

Iury Marichev, sélectionneur de la Russie
: Tout d’abord, je voudrais dire à quel point je suis heureux de participer à cette compétition spectaculaire. J’imagine que les fans japonais ont aimé le premier match. Mon équipe n’est pas au mieux en ce moment. Nous sommes privées de deux joueuses clés mais nous avons eu le renfort de (Liubov) Shashkova et (Evgeniya) Startseva. Contre le Japon, mes joueuses n’ont pas su communiquer correctement mais nous avons changé cela contre la République dominicaine. Nos performances passent par la communication.







 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines