The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La paire thaïlandaise Radarong/Udomchavee qualifiée pour l'Open de Phuket

 
Varapatsorn Radarong et Tanarattha Udomchavee portent les espoirs de la Thaïlande à l'Open de Phuket
 
Phuket, Thaïlande, le 31 octobre 2013 – La paire favorite de la Thaïlande composée de Varapatsorn Radarong et Tanarattha Udomchavee s’est qualifiée pour la phase à élimination directe, après avoir conclu la Poule A avec deux victoires, jeudi dans l’Open FIVB 2013 de beach volley de Phuket. Après avoir accueilli onze tournois FIVB dont dix féminins, la Thaïlande héberge l’Open pour la huitième année consécutive.

Battue par le duo néerlandais Rimke Braakman/Jantine van der Vlist (toujours invaincu) pour son dernier match de poule, l’équipe thaïlandaise a pris la deuxième place de son groupe et s’est qualifiée pour la phase suivante, qui débute vendredi. Disputé lors de l’une des deux averses impressionnantes de la journée, ce match a vu les Néerlandaises l’emporter 2-0 (21-15, 21-18).

Espoirs de Top 10
Radarong et Udomchavee avaient affiché leurs ambitions de terminer dans les dix premières places, d’autant qu’elles sont arrivées à Phuket après avoir réalisé leur meilleur résultat historique, en terminant cinquièmes de l’Open d’Anapa. La paire thaïlandaise est consciente du défi qui l’attend, car la crème mondiale s’est donné rendez-vous à Phuket.

"Nous sommes satisfaites, mais pas contentes de notre prestation aujourd’hui", confiait Udomchavee après la défaite. "C’est la première fois qu’on se qualifie ici sur la scène internationale. Pour atteindre le Top 10, il va nous falloir beaucoup progresser, mais nous sommes fières de nous. Nous avons bien travaillé cette année pour être où nous sommes aujourd’hui."

"Je suis contente, mais on va devoir hisser notre niveau de jeu, surtout en défense", confirmait Radarong. "C’est bon d’être ici : ce n’est pas tous les jours qu’on affronte les meilleures joueuses du monde."

Mercredi, le duo avait ouvert la Poule A par une victoire 2-0 sur la paire ukrainienne Svitlana Baburina/Diana Mulenko (21-8, 21-14), avant de bénéficier du forfait de l’équipe polonaise composée de Monika Brzostek et Kinga Kolosinska.

Un repêchage utile
Les Suédoises Nina Grawender et Karin Lundqvist ont été repêchées pour participer à la phase de poules après avoir été éliminées par le duo ukrainien Baburina/Mulenko dans le tournoi de qualification. Les nordiques parfaitement saisi cette opportunité, en enregistrant deux succès dans la Poule E pour décrocher leur qualification pour le tour suivant.

La paire a d’abord pris les Canadiennes Jamie Lynn Broder et Kristina Valjas par surprise, en s’imposant 2-0 hier (21-18, 21-18), avant de s’incliner sur le même score face au duo brésilien Agatha Bednarczuk et Maria Antonelli (21-19, 21-16) ce matin. "Il faisait vraiment très chaud : notre objectif était plutôt de tenir jusqu’au bout, mais on a fait un bon match", commentait Grawender. 

Grawender/Lundqvist affrontaient ensuite les Norvégiennes Cindy Treland et Janne Pedersen dans un match décisif. Après avoir concédé le premier set 21-19, elles avaient égalisé à 4-4 dans la seconde manche quand la pluie a fait son apparition. Dès lors, il apparaissait clairement que l’équipe qui parviendrait le mieux à s’adapter aux conditions climatiques l’emporterait, et ce sont les Suédoises qui tiraient leur épingle du jeu. En faisant parler leur taille, elles s’imposaient finalement 2-1 (19-21, 21-18, 15-7).

"C’était un match complètement fou", soufflait Lundqvist. "Il faisait lourd au début, et ensuite le ciel s’est simplement ouvert en deux, et on s’est pris un véritable déluge tropical. Mais c’était un match intéressant et on a tenu bon, donc je suis très contente."

"Nous avons vraiment eu de la chance d’être repêchées", coupait Grawender, avant que Lundqvist ne rebondisse : "On profite de chaque moment, d’autant qu’on pensait que les vacances étaient arrivées quand on a perdu en qualification. Mais on va continuer de bosser dur dans ce tournoi. Phuket est un endroit magnifique, il y a de bons matches et beaucoup de public : j’adore ce tournoi."

La phase à élimination directe débute vendredi et se conclura le 3 novembre.

La Thaïlande a déjà accueilli plus de dix tournois FIVB féminins et un masculin. Les États-Unis sont la nation à y avoir remporté le plus grand nombre de titres, avec dix médailles au cours des sept tournois du Circuit mondial FIVB organisés à Phuket.

La ville a organisé ce tournoi de 2006 à 2011 avant qu'il ne soit délocalisé à Bang Saen en 2012. Les Chinoises Chen Xue et Zhang Xi ont remporté l'édition 2011 alors que Jennifer Kessy et April Ross ont été sacrées en 2012.

Phuket est une île située dans le sud de la Thaïlande et la ville de Phuket en est la capitale avec 75 000 habitants. Elle est située à 825 kilomètres de Bangkok, capitale de la Thaïlande.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines