The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Palmer fait son retour avec une nouvelle partenaire à Phuket

 
La dernière apparition de Becchara Palmer sur un terrain de beach volley remonte aux J.O. de Londres avec Louise Bawden
 
Adélaïde, Australie, le 28 octobre 2013 – Nombre de sportifs australiens sont repartis déçus des Jeux olympiques de Londres, à commencer par la joueuse de beach volleyball Becchara Palmer. La native d'Adélaïde avait même décidé, à seulement 24 ans, de faire ses adieux au sport. Mais après un an de réflexion, Palmer est prête à faire son grand retour.

"Ces 12 derniers mois ont été assez intenses, pour tout vous dire", a-t-elle déclaré cette semaine. "Je me suis remise en question après Londres, j'ai pris du temps pour moi et je ne savais pas trop si j'avais un avenir dans le sport. Je ne savais plus ce que je voulais faire."

"J'ai donc décidé de prendre mes distances du sport et de l'entraînement et je me suis dit : 'Si le destin veut que j'y revienne, quelque chose m'y incitera, mais je ne vais pas me forcer, je vais simplement voir où les six prochains mois me guideront'. Et finalement, il se trouve que je n'en ai peut-être pas encore fini avec le beach volley."

Pour revenir, Palmer a dû se soumettre à d'importants changements, et a subi une importante opération de l'épaule. Elle espère ainsi être plus confiante sur les terrains.

Par ailleurs, Palmer fait désormais équipe avec une nouvelle partenaire. Sa coéquipière à Londres, Louise Bawden, évolue à présent avec Taliqua Clancy, et les deux femmes ont passé l'été sans subir la moindre défaite en Australie. À l'Open de Phuket la semaine prochaine, et peut-être la saison prochaine sur le circuit australien, Palmer sera donc associée à l'ancienne vice-championne des Jeux olympiques de la jeunesse Zina Stone.

Palmer est convaincue que le beach volley n'a pas encore découvert l'étendue des talents de Stone, 23 ans, qui a dû faire face à plusieurs blessures ces dernières années. "L'un de nos avantages est le physique de Zina, ainsi que sa détente verticale qui est phénoménale", souligne Palmer.

"Elle est très enthousiaste et n'a qu'une envie : jouer et progresser. Elle veut participer aux prochains Jeux olympiques plus que n'importe quelle joueuse que j'ai rencontrée. Ça m'incite à essayer et à l'aider à y parvenir."

Qui plus est, Palmer est persuadée qu'elle n'a pas encore montré de quoi elle était capable. "Dans l'ensemble, l'expérience londonienne était incroyable. C'étaient mes premiers J.O., donc c'était énorme par bien des aspects", ajoute l'intéressée. "Je crois que la déception tient plus au fait que Lou (Bawden) et moi-même n'avons pas joué à notre meilleur niveau. Nous avons joué des matchs fantastiques pour arriver à Londres et figurer parmi les 16 premiers mondiaux, mais nos performances en Angleterre ont été décevantes."

"Donc les 18 mois qui nous ont amenés à Londres, ainsi que l'année d'avant, avec Lou, ont culminé en un événement qui s'est avéré décevant", résume l'Australienne.

L'autre grand défi de Palmer est que la joueuse ne fait plus partie du programme AIS, ce qui signifie qu'elle bénéficiera d'une aide financière très réduite, contrairement à ses principales rivales, Bawden et Clancy, qui seront professionnelles à plein temps. "J'ai beaucoup appris lors de ces six dernières années à l'AIS, mais je voulais me remettre en question et voir s'il y avait un autre moyen de réussir."

Samedi, Becchara Palmer et Zina Stone quitteront donc Adélaïde pour Phuket, où elles disputeront leur premier grand tournoi depuis qu'elles se sont associées il y a quelques semaines. Palmer ignore jusqu'où elles pourront aller, mais elle est aujourd'hui convaincue de suivre le bon chemin.

"Je n'ai plus joué en compétition depuis Londres, mais chaque matin, je me lève et je suis plus motivée et inspirée que jamais. Je n'attends que l'heure de l'entraînement pour apprendre quelque chose de nouveau. J'ai complètement adopté ce nouvel environnement et les nouvelles personnes qui m'entourent."

Après Phuket, la saison estivale reprendra en Australie avec un premier tournoi à Adélaïde en janvier. C'est à ce moment que les choses sérieuses débuteront.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines