The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Martina Guiggi, au-delà des barrières linguistiques

 
Difficile de rater la capitaine de l’équipe nationale d’Italie dans les rangs du Guangdong Evergrande
 
Zurich, Suisse, le 12 octobre 2013 – Elle aurait bien du mal à se faire discrète dans l’équipe de Guangdong Evergrande. Martina Guiggi, Européenne et blonde, est l’une des trois joueuses étrangères que compte dans ses rangs la plus grande équipe de Chine, le Guangdong Evergrande. La contreuse centrale italienne de 29 ans se retrouve dans une situation totalement nouvelle puisque c’est la première fois de sa vie qu’elle évolue en dehors de l’Italie. Il y a deux semaines, Martina Guiggi partait découvrir un nouveau monde en Asie. "C’est incroyable", dit-elle. "La nourriture, la météo et la taille des villes… Tout est complètement différent de l’Italie. Mais c’est intéressant pour moi en tant que personne et joueuse."
 
La crise financière comme facteur de départ

 
Quelque part, la crise financière a poussé la capitaine de l’équipe nationale d’Italie à changer de destin en Asie : "La situation n’est pas évidente pour le volley en Italie en ce moment. C’est difficile de trouver des sponsors et de maintenir un bon niveau de jeu. J’ai beaucoup réfléchi à un départ dans un autre pays. Comme j’ai reçu l’offre de Guangdong, j’ai décidé d’oser. Jouer en Chine est une grande opportunité pour moi !" Un autre facteur important fut sans doute les encouragements de Carolina Costagrande : "Ma coéquipière en équipe nationale avait déjà joué en Chine. Elle m’a dit de profiter de cette occasion à fond." Martina Guiggi décidait donc de quitter la douceur de Turin, où elle évoluait depuis deux ans, pour découvrir la chaleur tropicale de la plus grande ville du sud-est chinois.
 
Pour l’Italienne, le plus grand défi n’est cependant pas la météo ou le style de vie, mais surtout la langue : "On rencontre encore des problèmes de communication sur le terrain. Comme les trois étrangères ne parlent pas chinois et que les Chinoises ne parlent pas couramment anglais, on a dû trouver d’autres moyens de communiquer." Un obstacle que Martina Guiggi a bien l’intention de surmonter : "Je veux apprendre le chinois maintenant. J’ai déjà appris quelques mots de volley à l’entraînement. Je peux dire ‘je veux le ballon’, ‘plus haut’ et ‘bouge’ en chinois, mais il faut vraiment que je m’y mette sérieusement."
 
Demi-finale contre les championnes d’Europe

 
Samedi après-midi (15h heure locale), Martina Guiggi et ses nouvelles coéquipières auront besoin d’une entente parfaite face aux championnes d’Europe du Vakifbank Istanbul dans la première demi-finale du Championnat du monde des clubs FIVB 2013 des clubs féminin. La contreuse centrale italienne estime que son équipe doit encore s’améliorer : "Notre phase de préparation a été très courte car les joueuses de l’équipe nationale n’étaient pas encore revenues des compétitions internationales. On veut quand même grandir ensemble et montrer notre force."


Page du Championnat du monde 2013 des clubs féminin
Programme du Championnat du monde 2013 des clubs féminin

 

Facebook : FIVB - Fédération internationale de volleyball
Twitter :
#FIVBVolleyball, #FIVBWomensCWC
YouTube :
Vidéos FIVB





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines