The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Brackcides Khadambi : "On croit en nous"

 
Les joueuses de Kenya Prisons célèbrent chacun de leur point comme s'il s'agissait du plus important de leur carrière
 
Zurich, Suisse, le 10 octobre 2013 – Le statut d'outsider n'est pas toujours facile à vivre, surtout quand on domine les débats à l'échelle nationale et continentale. Pourtant, les filles de Kenya Prisons – qualifiées pour le Championnat du monde FIVB des clubs féminin – ont l'habitude de faire le grand écart entre les compétitions locales et mondiales.

En effet, les quintuples championnes d'Afrique doivent composer avec cette situation d'autant qu'elles n'ont jamais atteint les demi-finales du Championnat des clubs ces cinq dernières années. Cela s'explique souvent par le fait que le volleyball africain ne progresse pas aussi rapidement qu'en Asie, en Europe ou en Amérique du Sud. Mais quelle est donc la différence entre l'Afrique et les autres continents et comment les Kenyanes peuvent-elles rattraper leur retard ?

Brackcides Khadambi, l'une des joueuses les plus expérimentées de l'effectif de David Lunhag, a déjà disputé le Championnat du monde des clubs à quatre reprises et observe un changement important dans le volley africain. "Nous commençons à assimiler le jeu pratiqué en Chine, en Europe ou au Brésil. En revanche, nous sommes généralement plus petites et n'avons pas les mêmes aptitudes physiques que les autres équipes." Malgré tout, affronter les poids lourds des autres continents est une occasion en or de s'améliorer d'après l'internationale kenyane. "Nous pouvons apprendre énormément (des autres équipes). Notre objectif est de progresser et d'arriver à leur niveau."

Un manque d'expérience

Le volley est un sport jeune mais qui se développe rapidement. Les équipes asiatiques, européennes et sud-américaines sont passées du statut d'amateur à celui de professionnel, ce qui a permis d'améliorer considérablement la qualité du jeu pratiqué au cours des dernières décennies. Selon Khadambi, l'Afrique n'a pas encore franchi ce cap. "L'équipe est entièrement composée de joueuses amateurs. C'est la principale différence entre nous et les autres champions continentaux. Nous n'avons pas le même capital. Le manque d'expérience est très problématique d'autant que les autres formations savent s'adapter aux situations compliquées. C'est pour ça que disputer des compétitions internationales est très important pour nous."

D'autres qualités à faire valoir

Malgré tout, les championnes d'Afrique n'ont pas à rougir de leurs prestations, et ce même après la défaite en trois sets face aux puissantes Chinoises de Guangdong Evergrande car les protégées de David Mutsami Lungah ont de la ressource au niveau mental. Kenya Prisons voue en effet un véritable culte au volley, les joueuses sont passionnées et célèbrent chacun de leur point comme s'il s'agissait du plus important de leur carrière. Cette équipe est animée d'un état d'esprit extrêmement combatif. "Nous voulons gagner chacun de nos matches, même si on affronte un adversaire puissant", affirmait la capitaine Diana Khisa. "On croit en nous." L'autre point fort des Kenyanes réside dans leur cohésion. "On joue ensemble depuis plus de sept ans et nous sommes très unies", précisait Brackcides Khadamb qui voit en l'apprentissage une façon de changer les choses. "Il faut participer fréquemment à de grands événements, pas uniquement en club mais en sélection aussi. Nous pouvons rattraper notre manque d'expérience en disputant plus de matchs contre des équipes fortes. Je suis sûre qu'on peut y arriver."

Kenya Prisons affrontera Volero Zurich vendredi à 17h30, heure locale, pour son prochain match dans le Championnat du monde FIVB des clubs féminin 2013.

Page du Championnat du monde des clubs féminins 2013
Calendier du Championnat du monde des clubs féminins 2013

Facebook : FIVB - International Volleyball Federation
Twitter : 
#FIVBVolleyball#FIVBWomensCWC 
YouTube : 
FIVB Vidéo






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines