The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La phase de groupes féminine démarre sur de bonnes bases à São Paulo

 
La Suissesse Anouk Vergé-Dépré s'élève au-dessus du filet pour battre l'Allemande Britta Buthe mercredi au Grand chelem FIVB de São Paulo
 
São Paulo, Brésil, le 9 octobre 2013 – Alors que quatre des cinq têtes de série ont remporté leurs deux matchs mercredi, cinq duos issus du bas de tableau ont créé la surprise en engrangeant deux victoires pour jouer les premiers rôles dans leur groupe respectif. Doté de 440 000 $, le Grand chelem double mixte de São Paulo marque le grand retour du Circuit mondial FIVB de beach volley. C'est la 27e année consécutive qu'une épreuve du Circuit mondial est organisée au Brésil.

Tandis que les hommes disputaient une seule de leurs trois rencontres de groupe mercredi, plusieurs équipes ont créé la surprise dans le tableau féminin. Au nombre des mal classés ayant réussi de bonnes performances, ont trouve les Canadiennes Jamie Lynn Broder/Kristina Valjas (n° 27), les Suissesses Isabelle Forrer/Anouk Vergé-Dépré (n° 22), les Américaines Lauren Fendrick/Brittany Hochevar (n° 15), les Slovaques Dominika Nestarcova/Natalia Dubovcova (n° 16) et les Tchèques Marketa Slukova/Kristyna Kolocova (n° 14).

Le dernier tour de la phase de groupes féminine se déroulera jeudi et permettra de déterminer les 24 équipes qualifiées pour la phase à élimination directe qui débutera vendredi avec le premier tour suivi des 8es puis des quarts de finale dans les deux tableaux.

Au total, 14 équipes sont restées invaincues à l'issue des rencontres de la première journée de jeudi qui se disputaient sur deux terrains.

Parmi les têtes de série ayant remporté leurs deux matchs, on retrouve les n° 1 brésiliennes Taiana Lima/Talita Antunes, leurs compatriotes Maria Clara Salgado/Carolina Salgado (n° 2), et deux duos allemands composés de Katrin Holtwick et Ilka Semmler (n° 4) d'une part et de Laura Ludwig et Kira Walkenhorst (n° 5 d'autre part).

En dehors des équipes surprises et des têtes de série, les autres paires invaincues sont les Brésiliennes Agatha Bednarczuk/Maria Antonelli (n° 7), les Néerlandaises Madelein Meppelink/Sophie van Gestel (n° 8), les Espagnoles Liliana Fernandez/Elsa Baquerizo (n° 9), les Américaines April Ross/Kerri Walsh Jennings (n° 10), et les Néerlandaises Marleen Van Iersel/Sanne Keizer (n° 13).

Ross et Walsh Jennings ont réalisé un début de tournoi impeccable alors qu'il ne s'agit que de leur deuxième compétition en tant qu'équipe. Toutes deux avaient disputé les Jeux olympiques avec des partenaires différentes : Ross avait décroché l'argent à Londres en 2012 aux côtés de Jennifer Kessy alors que Walsh Jennings s'était adjugé l'or pour la troisième fois d'affilée après les succès remportés à Athènes (2004) et Pékin (2008) avec Misty May-Treanor. Moins active sur les terrains, Kessy continue à disputer quelques tournois nationaux tandis que May-Treanor a pris sa retraite dans la foulée du troisième sacre olympique. Walsh Jennings a quant à elle fait son retour récemment après un break de six mois durant lequel elle a accouché de son troisième enfant.

"Je suis en pleine forme", affirmait-elle après le premier match de mercredi. "Mon dernier enfant est né il y a six mois et je me sens prête à faire mon retour sur le Circuit mondial FIVB. Je m'entraîne à plein temps avec April (Ross) et je me sens bien. Je suis plus motivée. J'ai fait une longue pause et ça m'a donné encore plus envie de jouer et de m'améliorer. C'est une situation tout à fait nouvelle. Mes enfants restent à la maison avec d'autres membres de la famille, je joue de manière différente, mon corps a changé, mon cerveau aussi. Nous apprenons beaucoup de choses en ce moment et ça fait du bien."

Cette année, les Grands chelem du Circuit mondial ont adopté un format par poules. Le tournoi de São Paulo s'est ainsi ouvert sur une phase de qualification disputée mardi afin de distribuer les huit places restantes dans le tour principal. Les 32 équipes ont ensuite été versées dans huit poules de quatre pour y disputer trois matchs lors de la phase de groupes. Les trois meilleurs de chaque poule, soit 24 équipes au total, participent ensuite à la phase à élimination directe qui prendra fin dimanche avec les finales masculine et féminine. Les demi-finales ainsi que les petites finales ont lieu samedi. Les vainqueurs des deux tableaux se partageront 33 000 $ tandis que les équipes classées deuxièmes, troisièmes et quatrièmes recevront respectivement 22 000 $, 16 500 $ et 12 900 $.

Mardi, une équipe brésilienne par tableau s'est qualifiée pour la phase de groupes et les hôtes comptent donc cinq représentants dans chaque catégorie. Chez les femmes, c'est le duo Elize Secomandi/Fernanda Alve qui a rejoint le tour principal et les Auriverde affichent un bilan de 7V, 3D lors après la première journée de compétition.

Les têtes de série Lima/Antunes ont notamment remporté leurs deux matchs sans concéder le moindre set. Il ne leur a fallu que 32 minutes pour battre les n° 32 françaises Laura Longuet/Melinda Adelin 21-14, 21-12 avant d'écarter les n° 17 australiennes Taliqua Clancy/Louise Bawden, 21-17, 21-16.

"Le premier match est toujours le plus attendu", expliquait Antunes. "Nous avions hâte de jouer à domicile. Cette fois, le Circuit mondial FIVB n'a pas débuté au Brésil comme c'est le cas habituellement. Nous sommes donc arrivées ici après avoir engrangé de bons résultats et ça nous a mis en confiance. Le chemin vers la finale démarre dès le premier match. Nous avons bien joué même si nous ne savions pas grand-chose de nos premières adversaires. La deuxième rencontre était plus serrée car les Australiennes sont plus expérimentées et que nous avons eu l'occasion de nous voir jouer sur le Circuit."

Le Grand chelem FIVB de São Paulo représente le 35e  tournoi masculin et le 30e tournoi féminin organisé par le Brésil dans le cadre du Circuit mondial FIVB de beach volley. Le pays a organisé un événement du Circuit mondial chaque année depuis 27 ans et le lancement de l'épreuve masculine en 1987 puis féminine en 1992. Il s'agit du 295e  tournoi masculin et du 257e tournoi féminin organisés dans le cadre du Circuit mondial. En revanche, c'est la première fois que la ville de São Paulo accueille un événement du Circuit mondial. Construits spécialement pour l'occasion, les terrains ont été installés dans le Parque Villa Lobos, situé sur la côte ouest de la mégalopole.

Le Circuit mondial FIVB 2013 comprend 10 tournois du Grands chelem ainsi que les Championnats du monde FIVB de beach volleyball 2013. S'ils ne font pas partie du Circuit mondial, les cinq Open (quatre doubles mixtes et un autre exclusivement féminin) sont bien pris en compte dans l'établissement du classement mondial FIVB. Le dernier Grand chelem sera organisé en Chine du 22 au 27 octobre à l'occasion du Grand chelem double mixte FIVB de Xiamen doté de 440 000 $.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines