The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les qualifiés connus pour le Grand Chelem FIVB de São Paulo

 
Les Thaïlandaises Tanarattha Udomchavee (photo) et Varapatsorn Radarong font partie des qualifiés pour le Gand Chelem de São Paulo
 
São Paulo, Brésil, le 8 octobre 2013 – Sous des températures plus douces que d’habitude, huit équipes masculines et autant de formations féminines ont franchi mardi l’étape de qualification pour le Grand chelem FIVB de São Paulo, un tournoi mixte doté de 440 000 $, alors que le Circuit mondial FIVB de beach volleyball fait étape au Brésil pour la 27e année consécutive. Chez les hommes, les qualifiés sont les équipes du Canada (2), Brésil, Chili, République tchèque, France, Italie et Suisse. Dans le tableau féminin, il s’agit de l’Argentine, du Brésil, du Canada, de la France, de l’Allemagne, du Japon, de la Thaïlande et des États-Unis.

Au total, 18 sélections masculines et 17 féminines ont pris part mardi au tour de qualification à élimination directe pour compléter le tableau des 32 équipes qui participeront à partir de mercredi à la phase de poules du tournoi qui relance le Circuit mondial après six semaines de pause. À cette première phase succèdera la phase à élimination directe impliquant 24 équipes, pour cette première édition organisée à São Paulo, sur un site construit pour l’occasion dans le Parc Villas Lobos, à la bordure ouest de l’immense ville brésilienne.

La phase de groupes du Grand chelem de São Paulo débute mardi à 8h sur quatre terrains, avec deux séries de trois matchs chez les dames et une série de trois rencontres pour les hommes.

Voici les équipes qui ont décroché leur billet dans les éliminatoires masculins : Thiago Santos/Oscar Brandao (Brésil), Christian Redmann/Maverick Hatch (Canada), Grant O’Gorman/Sam Pedlow (Canada), Marco Grimalt/Esteban Grimalt (Chili), Premsyl Kubala/Jan Dumek (Rép. tchèque), Andy Cès/Edouard Rowlandson (France), Alex Ranghieri/Andrea Tomatis (Italie) et Alexei Prawdzic/Sebastian Chevallier (Suisse).

Les paires féminines ayant franchi le tour de qualification sont : Ana Gallay/Georgina Klug (Argentine), Elize Secomandi/Fernanda Alves (Brésil), Laura Longuet/Melinda Adelin (France), Jamie Lynn Broder/Kristina Valjas (Canada), Julia Grossner/Victoria Bieneck (Allemagne), Takemi Nishibori/Sayaka Mizoe (Japon), Varapatsorn Radarong/Tanarattha Udomchavee (Thaïlande) et Emily Day/Summer Ross (États-Unis).

Cette année, la première phase des Grands chelems du Circuit mondial FIVB se déroule sous la forme de poules. Le tournoi de São Paulo a débuté mardi par un tournoi de qualification, qui sera suivi d’une phase de groupes à huit poules, dans lesquelles s’affrontent une fois chacune les quatre équipes qui les composent. Les trois premiers de chaque poule (soit 24 équipes au total) se qualifient pour la phase à élimination directe, qui se conclura dimanche avec les finales des tableaux hommes et dames. Les vainqueurs se partageront la somme de 33 000 $, les finalistes 22 000 $, les médaillés de bronze 16 500 $ et les quatrièmes 12 900 $.

Le Grand chelem FIVB de São Paulo marquera le 35e tournoi masculin et le 30e tournoi féminin organisé au Brésil sous l’égide de la FIVB en beach volley international. Le Brésil a toujours organisé au moins une compétition par an depuis le lancement du Circuit mondial masculin en 1987 et du Circuit féminin en 1992.

En qualification, si les huit matchs du 2e tour masculin se sont achevés en deux sets, quatre des rencontres féminines se sont décidées au tie-break. Dans la plus longue confrontation de la journée, la paire thaïlandaise Radarong/Udomchavee a décroché la deuxième qualification de son histoire en phase de poules d’un Grand chelem en éliminant le duo Tanja Goricanec/Tanja Huberli en 54 minutes (21-19, 14-21, 15-12).

Dans les autres rencontres en trois sets, les Canadiennes Broder/Valjas se sont défait des Russes Alexandra Shiryaeva/Ekaterina Syrtseva (21-16, 20-22, 15-12, 50 minutes), la paire japonaise Nishibori/Mizoe a refait son retard pour battre les Tchèques Barbora Hermannova/Martina Bonnerova (14-21, 21-13, 15-12, 44 minutes) et le duo Galla/Klub a remporté le duel 100 % argentin face à Alejandra Graino/Maria Zonta (21-11, 20-22, 15-3, 49 minutes).

La délégation brésilienne sera au complet : suite à la qualification d’une de ses équipes dans chacun des deux tableaux, le pays hôte comptera en effet quatre duos masculins et quatre paires féminines en phase de poules.

Suite à sa victoire sur le Chili, Alves déclarait : "C’est normal d’être nerveuses dans le premier match. On savait à quel point c’était important, on voulait vraiment gagner et se qualifier. Notre objectif maintenant est de franchir la phase de groupes. On verra ensuite jusqu’où on peut aller, mais c’est déjà super d’avoir atteint ce stade, parce qu’on fait encore un peu nos gammes en beach, après avoir joué tellement d’années en salle."

Dans le tableau masculin, le Brésilien Santos était également ravi du succès acquis dans la difficulté face à une paire vénézuélienne : "Je m’attendais à un match compliqué, parce que j’avais déjà affronté ces deux joueurs quand ils évoluaient dans deux équipes différentes. En plus, les joueurs sud-américains ont le sang chaud sur le terrain, ce qui complique encore la tâche. Mais on a fait un bon match et on s’est qualifiés. C’est maintenant que démarre vraiment le tournoi, et on en fait partie."

Après huit Grands chelems FIVB, le Championnat du monde FIVB de beach volley 2013 et deux tournois Open, on trouve deux paires brésiliennes au sommet des classements, alors qu’il ne reste plus que deux Grands chelems et trois Open à disputer cette saison. Chez les garçons, il s’agit du duo formé par Pedro Salgado et Bruno Schmidt. Chez les filles, ce sont Taiana Lima et Talita Antunes qui font la loi.

En comptant le Grand chelem FIVB de Moscou, la paire Salgado/Schmidt a engrangé 5 540 points sur le Circuit mondial 2013, ce qui lui donne 40 petites longueurs d’avance sur le duo Aleksandrs Samoilovs/Janis Smedins et 530 unités de plus que le tandem brésilien Ricardo Santos/Alvaro Filho, troisième au classement. Les Américains Gibb/Casey Patterson pointent à la quatrième place à 890 points des leaders. Pour ce qui est des gains, Samoilovs et Smedins ont amassé $153 200, suivis de Ricardo/Filho avec $144 700 et Salgado/Schmidt avec $144 275. Ces trois équipes évoluent toutes pour la première fois ensemble cette saison. Ricardo a disputé un tournoi de moins en raison d’une blessure.

Chez les filles, la paire Lima/Antunes est toujours irrésistible avec 6 090 points et 201 500 $ de gains. Titrées à Moscou, les sœurs Salgado affichent quant à elles 5 220 points et 133 500 $. Barbara Seixas et Liliane Maestrini sont troisièmes avec 4 940 unités au compteur et 114 375 $ à la banque. On retrouve derrière la paire allemande Katrin Holtwick/Ilka Semmler, 4e aux points (4 880) et 5e aux gains (102 700 $), tandis que l’expérimenté duo chinois Chen Xue/Xi Zhang tient le 4e rang aux gains (114 000 $). Les Brésiliennes Agatha Bednarczuk/Maria Antonelli occupent la 5e place aux points (4 620) et la 6e aux gains (93 375 $).

Au palmarès global des médailles, le Brésil mène la danse chez les hommes avec 60 breloques, suivi des États-Unis (23), de la Suisse (6), de l’Argentine et de l’Allemagne (4), du Canada (2), puis de la Chine, Cuba et la Norvège (1). Chez les filles, le Brésil domine également avec 52 médailles, devant les États-Unis (27), l’Australie (3), l’Allemagne (2) et la Chine, l’Italie et le Japon (1).

Le Circuit mondial FIVB 2013 se compose de 10 Grands chelems et du Championnat du monde 2013 FIVB de beach volley. D’autre part, cinq tournois Open (quatre mixtes et un uniquement féminin) permettent d’engranger des points et des gains supplémentaires. La dernière étape du Circuit mondial 2013 sera le Grand chelem FIVB de Xiamen, un tournoi mixte doté de 440 000 $ et organisé du 22 au 27 octobre en Chine.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines