The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les coachs considèrent le Mondial féminin des clubs comme un tremplin idéal au volleyball de haut niveau

 
De gauche à droite : les coachs Jan De Brandt (Volero Zurich), David Lungah Mutsami (Kenya Prisons), Lang Ping (Guangdong Evergrande), Janelle Hester (Iowa Ice), Bernardo Rezende (Unilever Volei), Giovanni Guidetti (Vakifbank Istanbul)
 
 Zurich, Suisse, le 8 octobre 2013 – La septième édition du Championnat du monde FIVB des clubs de volleyball féminin commence mercredi et opposera un club de chaque Confédération, ainsi que le club hôte de Volero Zurich. Les coachs ont hâte de disputer cette compétition de haut vol regroupant six des meilleurs clubs au monde, du 9 au 13 octobre.
 
Les Brésiliennes de l’Unilever Volei, championnes d’Amérique du Sud, auront l’honneur de disputer le match d’ouverture du Mondial des clubs féminin contre les Américaines de l’Iowa Ice à la Zurich Saalsporthalle le 9 octobre. Le premier match de la Poule B aura lieu à 17h30 (heure locale) avant la confrontation entre les Chinoises du Guangdong Evergrande, championnes d’Asie, et les Kenya Prisons, championnes africaines, dans la Poule A à 20h30.

Le Volero Zurich fera ses débuts le 10 octobre à 20h30 contre Guangdong Evergrande dans la Poule A tandis que le Vakifbank Istanbul, médaillé d’argent 2011 et champion d’Europe, disputera son premier match le même jour contre l’Iowa Ice dans la Poule B dès 17h30. Deux rencontres seront jouées chaque jour lors des trois premières journées avant les demi-finales du 12 octobre, à 15h et 18h. Les matchs décisifs auront lieu le 13 octobre : à 14h pour le match pour le bronze et à 17h pour l’or.

Zurich sera la première ville suisse à organiser un tournoi de volley de la FIVB lorsqu’elle accueillera les six meilleurs clubs du monde, du 9 au 13 octobre. Un club de chaque Confédération, ainsi que le Volero Zurich, lutteront pour le titre dans cette septième édition. Le Championnat du monde FIVB des clubs de volleyball féminin a connu six lauréats différents venant de quatre pays.
 
Des Brésiliennes se sont hissées sur le haut du podium à trois reprises, notamment le Sollys Nestle l’année dernière, tandis que l’Azerbaïdjan, la Turquie et l’Italie ont vu leurs représentants monter sur la plus haute marche une fois. L’Unilever Volei a terminé première du Championnat d’Amérique du Sud des clubs féminin à Lima pour pouvoir participer au Mondial. Il a battu les Péruviennes de l’Universidad Cesar Vallejo 3-0 pour s’emparer du titre et valider son billet pour Zurich.
 
L’entraîneur de l’Unilever Volei, Bernardo Rezende, a déclaré : "C’est un grand honneur de participer à un tournoi de si haut niveau. Mon équipe a trouvé l’équilibre entre jeunesse et expérience. Notre joueuse la plus jeune est Gabriela Guimaraes, une joueuse talentueuse et prometteuse qui vient de rejoindre l’équipe nationale. Avec la passeuse Fafão et la libéro Fabi, nous disposons de deux joueuses très expérimentées. La cohérence de l’équipe ne sera peut-être pas parfaite au tout début du tournoi car nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous préparer. Cependant, je suis sûr que les fans assisteront à des matchs très intéressants ici à Zurich."
 
Le Guangdong Evergrande a confirmé sa domination lors du 14e Championnat d’Asie des clubs féminin en s’imposant 3-1 (25-18, 25-17, 23-25, 25-16) sur les Kazakhes de Zhetyssu à Dac Lac, au Viêtnam. Il s’agissait de son premier titre asiatique.
 
La coach du Guangdong Evergrande, Lang Ping, s’est exprimé : "Beaucoup de mes joueuses reviennent tout juste de jouer avec l’équipe nationale. Nous nous sommes regroupées ici à Zurich. Je n’ai pas énormément d’informations sur nos adversaires, en revanche. La compétition sera très relevée. Le volleyball des clubs ne cesse de grandir en Chine et de plus en plus de joueuses étrangères viennent fournir les rangs de nos clubs."
 
Le Vakifbank Istanbul s’est qualifié pour le Mondial des clubs féminin en remportant la Ligue des champions féminine de volleyball de la CEV en mars dernier avec 12 victoires et aucune défaite. Les Kenya Prisons, quant à elle, ont accroché leur quatrième titre africain le 12 avril grâce à un succès en cinq sets sur les Algériennes du GS Petroliers. En sept ans seulement, les Kenya Prisons sont devenues l’une des équipes les plus fortes d’Afrique et participent maintenant à leur quatrième Championnat du monde des clubs FIVB féminin de suite.
 
Giovanni Guidetti, le coach du VakifBank Istanbul, se réjouit à l’avance : "Ce sera une compétition très intéressante, ici à Zurich. Certaines des équipes ici présentes sont très fortes. Mon équipe par exemple comprend les meilleures joueuses de Turquie et d’Europe. Nous n’avons pas fait beaucoup de changements au sein de l’équipe par rapport à l’année dernière. Carolina Costagrande a juste remplacé Malgorzata Glinka. Je crois en notre force. Je pense qu’Unilever et Evergrande ont de bonnes chances de finir sur le podium."
 
David Lungah Mutsami, l’entraîneur des Kenya Prisons, s’attend à un tournoi relevé : "Nous n’avons eu que trois semaines de préparation, ce sera dur pour nous. Nous espérons créer une grosse surprise cette année car nous travaillons très dur pour progresser. Le Kenya est un pays de volleyball prometteur et les médias s’intéressent énormément à ce sport. Je suis sûr que le volleyball africain progresse rapidement."
 
C’est en remportant la deuxième édition de la Premier Volleyball League américaine féminine annuelle que le club d’Iowa Ice est entré dans la lumière. Il va par ailleurs bientôt écrire un nouveau chapitre de son histoire puisqu’il représente maintenant la NORCECA au Championnat du monde FIVB féminin des clubs à Zurich.
 
Janelle Hester, la coach de l’Iowa Ice, a hâte : "C’est la première fois que nous alignons cette équipe. Nous travaillons dur pour que l’équipe s’entende bien rapidement. Le volley de club aux États-Unis n’a pas la même importance que dans d’autres pays, mais je suis sûre que la Premier Volleyball League féminine est un bon tremplin pour les clubs américains. Mon équipe va être solide et va faire de son mieux pour bousculer ses adversaires."
 
Le Volero Zürich, quant à lui, tentera d’offrir le titre à ses fans. La mission du club visant à se repositionner parmi les meilleurs clubs européens commence à prendre forme. L'octuple champion de Suisse et vainqueur de la Coupe pourra en tout cas compter sur la Croate de 37 ans Natasa Osmokrovic, qui a remporté le Championnat du monde des clubs en 2010 avec les Turcs de Fenerbahçe.
 
Le Volero Zürich compte également dans ses rangs l’expérimentée contreuse centrale serbe Mira Golubovic et la libéro japonaise Yuko Sano, appelées pour renforcer la défense du Volero Zurich. Avec toute cette expérience, le Volero Zürich a toutes les chances de son côté dans la compétition.
 
Jan De Brandt, l’entraîneur du Volero Zurich, y croit : "Notre objectif est d’aller le plus loin possible devant notre public. C’est une occasion rêvée d'évoluer dans une telle compétition. Nous allons y mettre du cœur et de la passion. Depuis le Championnat d’Europe en Allemagne et en Suisse, les fans suisses adorent les compétitions internationales. Nous espérons qu’ils nous soutiendront comme ils l’ont fait pour l’équipe nationale il y a trois semaines."


Page du Championnat du monde 2013 des clubs
Programme du Championnat du monde 2013 des clubs féminin

Facebook : FIVB - Fédération internationale de volleyball
Twitter :
#FIVBVolleyball, #FIVBWomensCWC
YouTube :
Vidéos FIVB






 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines