The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Championnat d'Asie masculin : l'étau se resserre

 
Le rideau défensif nippon à l'œuvre face au Sri Lanka
 
Dubaï, Émirats Arabes Unis, le 30 septembre 2013 – On connaît les 16 dernières équipes en lice pour le 17e Championnat d’Asie masculin à l’issue des six matchs préliminaires disputés lundi à Dubaï.

Les deux premiers des huit poules (A à H) sont donc les Émirats Arabes Unis et l’Ouzbékistan, l’Australie et le Bahreïn, la Chine et le Taipei chinois, le Japon et le Sri Lanka,  la Corée et l’Irak, le Qatar et l’Inde, ainsi que la Thaïlande et le Liban. Prochaine phase : les barrages, avec les 16 prétendants répartis dans quatre poules de quatre (I à L) mardi et mercredi, de manière à déterminer les huit dernières équipes en lice.

Kazakhstan 3-0 Koweït
Après un premier set compliqué, le Kazakhstan s’est imposé en trois sets face au Koweït (25-23, 25-15, 25-17), décrochant sa qualification en qualité de deuxième du Groupe C.
Le meilleur scoreur du match, Erdshtein Vitaliy (14 points), n’a pu empêcher la déroute des siens.

Thaïlande 3-1 Liban

La jeune sélection thaïlandaise a signé une superbe victoire 3-1 dimanche pour finir en tête du Groupe H devant le Liban, dans une section décimée qui ne comptait plus que ces deux formations après le retrait de dernière minute du Pakistan.

La Thaïlande est montée en régime progressivement, après une première manche truffée d’approximations à la réception et à la passe.

Mais elle a su régler sa mire pour finalement s’imposer 3-1 (22-25, 25-19, 25-23, 30-28) dans un match indécis jusqu’au bout.

Le Liban possède de solides contreurs et certains des smasheurs les plus puissants d’Asie. Des géants comme Alain Saade et Caio Maluf ont fait forte impression en trouvant des angles impossibles en conclusion de mouvements fulgurants, dans une tactique faisant la part belle aux services flottants. Mais dans les instants clés du troisième et quatrième set, le duo s’est littéralement cassé les dents sur la muraille défensive thaï.

Le Liban avait opté pour un schéma avec deux défenseurs permanents, mais le libéro titulaire Elie El Nar a alterné le bon et le moins bon.

À l’inverse, le passeur thaïlandais Saranchit Charoensuk a toujours dicté le tempo de la partie au moyen de subtils changements de rythme et de variations à droite et à gauche.

Kitsada Somkana, et dans une moindre mesure Kissada Nilsawai, auraient pu revendiquer le titre officieux de joueur du match. Les deux attaquants ont semé le doute dans l’esprit des contreurs libanais, solides au demeurant, par leurs permutations constantes.

"Je ne veux même pas entendre parler du premier set. Nos relais étaient trop lents et on s’est empalés sur les contreurs libanais. On a relevé la tête au deuxième et au troisième set grâce à notre jeu de passes. Heureusement pour nous, nos attaquants ont su trouver des failles dans les moments chauds, notamment au quatrième set", a déclaré le coach thaïlandais Monchai Supajirakul.

Chine 3-0 Taipei chinois
Le choc entre l’Empire du Milieu et son île satellite a tenu toutes ses promesses. Au premier set, le Taipei chinois a pris son adversaire de vitesse pour pointer à 19-17.
Mais les Chinois ont sorti deux contres décisifs pour revenir à hauteur et s’adjuger la première manche 26-24, profitant d’un point litigieux en leur faveur.

Piquée au vif, la Chine a ensuite rétabli la hiérarchie pour boucler la rencontre en trois sets (26-24, 25-19, 29-27).

Le meilleur marqueur du match a été le Chinois Yuan Zhi (24 points), devant Huang Chien-Feng, auteur de 21 points pour le Taipei chinois.

Corée 3-0 Afghanistan
La Corée du Sud a livré une démonstration de force en s’imposant sans discussion et dans un style ultra rapide évoquant la Chine ou le Japon.
Cette rencontre à sens unique n’a duré que 69 minutes, avec un score final de 3-0 (25-13, 25-19, 25-14).

Jaeseong Oh, défenseur central d’1,75m encore plus petit que le libéro, a souvent été dévolu à des fonctions spécifiques. Il a excellé avec ses plongeons (rôle principal du libéro), ses relais millimétrés et ultra rapides vers le filet et ses passes décisives sidérantes même lorsque la réception paraissait ratée.

"C’est notre homme à tout faire. Il n’est pas assez grand pour smasher, mais il nous est très précieux. Sa mission principale est de recevoir et de passer dès la première touche et l’approximation n’a pas sa place. C’est un poste hautement spécialisé", a confié le coach sud-coréen Kiwon Park. "Nous sommes à mi-chemin de ce que nous souhaitons mettre en place pour le Mondial l’année prochaine. Chaque compétition est planifiée longtemps à l’avance afin d’anticiper les besoins exacts. Nous avons un plan spécifique pour ce tournoi, même si notre objectif principal est de le remporter."

"Je suis très heureux de constater l’engagement total de chaque joueur. C’est remarquable compte tenu des conditions de préparation. Nous avons atteint un niveau très honorable quand on pense qu’on s’est entraînés pendant trois mois dans un gymnase mal éclairé, parfois jusqu’à la nuit. Il y a un talent indéniable ici. Sur certaines phases de jeu, on a su tenir tête à ces Coréens très rapides", a souligné Mario Stipkov, sélectionneur croate de l’Afghanistan.

Japon 3-0 Sri Lanka
Le Sri Lanka, qui avait fait sensation en battant Oman en trois sets en première journée samedi, s’est bien battu avant de s’incliner face au Japon 3-0 (25-16, 25-23,25-14).
La nation sud-asiatique a montré de belles choses au deuxième set face à l’ogre japonais, qui, pour la première fois de son histoire, a raté la qualification pour le Mondial.
Shimizu Kunihiro et Fukuzawa Tatsuya ont apporté 15 points au Japon, avec trois contres pour Tatsuya.

Australie 3-0 Myanmar
Confronté à une équipe australienne plus puissante et d’ores et déjà qualifiée pour le Mondial 2014, Myanmar a joué crânement sa chance, inscrivant notamment six points de suite alors qu’il était mené 12-17 en deuxième manche. Les spectateurs locaux ne s’y sont pas trompés en leur réservant une chaleureuse ovation, malgré une défaite 0-3 (22-25, 23-25, 20-25) synonyme d’élimination.

Troisième de sa poule, Myanmar disputera un tour de classement avec l’Afghanistan, l’Arabie Saoudite, Oman et le Koweït. Les rencontres auront lieu mardi, mercredi et vendredi pour déterminer le classement entre la 17e et la 21e position.

Calendrier des rencontres   Heure locale (GMT + 4)

1er octobre 2013 (mardi)              

Hamdan Sports Complex :

10h Afghanistan (tapis vert)
12h
Iran - Irak
14h
Corée - Kazakhstan
16h
Chine - Sri Lanka
18h30
Émirats Arabes Unis - Liban

Al Nasr Club :

10h Myanmar (tapis vert)
12h
Thaïlande - Ouzbékistan
14h
Australie - Inde
16h
Qatar - Bahreïn
18h30
Japon - Taipei chinois

2 octobre 2013 (mercredi)               

Hamdan Sports Complex :

10h Arabie Saoudite - Oman
12h
Kazakhstan - Irak
14h
Iran - Corée
16h
Chine - Japon
18h30
Émirats Arabes Unis - Thaïlande

Al Nasr Club :

10h Koweït (tapis vert) 
12h Bahreïn - Inde
14h
Australie - Qatar
16h
Ouzbékistan - Liban
18h30
Taipei chinois - Sri Lanka

3 octobre 2013 (jeudi)                       

Jour de repos & Assemblée générale AVC

 





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines