The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Lang Ping a placé la Chine sur les bons rails

 
La Chine a raflé la deuxième place sous la direction de Jenny Lang Ping, héroïne nationale
 

Avec quatre victoires et une défaite au terme de la phase finale du Grand Prix mondial FIVB 2013, la Chine a terminé au second rang du tournoi réunissant six équipes, égalant ainsi son meilleur résultat de 2007.

Plus de quatre mois après avoir pris les rênes de l’équipe nationale, Lang Ping a placé la Chine sur les bons rails en vue de reprendre place dans le club des équipes de l’élite mondiale. « La Chine a très belle allure », dit José Roberto Guimaraes, l’entraîneur du Brésil. « Il y a eu beaucoup de changements, elles ont fait tourner les joueuses, et je constate qu’elles ont progressé ».

Avant de chuter 3-0 face au Brésil lors de l’ultime rencontre, la Chine restait sur 13 victoires en Grand Prix mondial, soit la plus longue série victorieuse jamais enregistrée dans la compétition. Il s’agissait également de sa première défaite en 20 rencontres depuis la nomination de Lang Ping, son nouvel entraîneur, qui a succédé à Yu Juemin après une décevante sortie en quart de finale, l’an dernier aux Jeux olympiques de Londres.

« Je suis un peu surprise que nous finissions à la deuxième place, car je ne m’y attendais pas », dit Lang Ping. « C’est plutôt un bon résultat. Même si nous avons connu des hauts et des bas durant le tournoi, je suis très contente que nos joueuses aient obtenu ce résultat, avec un superbe travail collectif ».

Lang Ping a multiplié les essais tout au long du Grand Prix mondial. Elle a même laissé Zhu Ting sur la touche face au Brésil, une joueuse qui a été choisie plus tard dans l’équipe de rêve du Grand Prix mondial au titre d’ailière numéro un.

« Nous sommes venues au Grand Prix avec l’idée de faire tourner les joueuses, afin qu’elles profitent du tournoi pour s’aguerrir. Je ne veux pas aligner six joueuses seulement », dit Lang Ping.

« Certaines jeunes joueuses, à l’image de Zhu Ting, ont connu des hauts et des bas, et nous avons donc voulu qu’elle suive certains matches de l’extérieur pour apprendre et entrer ensuite en jeu avec une très forte pression. L’objectif, c’est de faire progresser les jeunes joueuses ».

Malgré le bon résultat de son équipe, Lang Ping estime qu’il y a encore beaucoup de travail à effectuer avant de devenir une équipe vraiment forte. « Nous avons énormément appris et constaté que le talent ne manque pas chez nos jeunes joueuses. Nous savons désormais ce qu’il faut travailler dans le futur. Il y a en effet des tas de secteurs susceptibles d’être améliorés », dit-elle.

« Nous devrions suivre l’exemple du Brésil et du Japon en matière de contrôle du ballon. Si on peut progresser dans ce secteur, on pourra accélérer et mettre en place des combinaisons plus tactiques ».

Pour l’heure, les volleyeuses chinoises sont ravies d’évoluer sous la direction de leur idole d’enfance.

« L’équipe a été rebâtie et nous avons un nouvel entraîneur. Elle nous a beaucoup appris et nous allons simplement essayer de donner le maximum », dit Wang Yimei.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Portuguese

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines