The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Ces femmes qui font la réussite d'une compétition

 
Les femmes qui participent à l'organisation du Mondial M-21 à Izmir
 
Izmir, Turquie, le 31 août 2013 – Dans une grande compétition telle que le Championnat du monde FIVB M-21 masculin, il n'y a pas que les joueurs, les entraîneurs et le staff des équipes participantes. La réussite de cette compétition tient également en grande partie aux organisateurs et à toutes les petites mains, notamment les responsables du Système d'information du volleyball (VIS), les équipes médicales, les assistants de terrain et les médias. En Turquie, ces travailleurs de l'ombre sont en majorité des femmes.

Tout ce monde ne forme plus qu'une grande équipe pour faire en sorte que l'organisation soit réussie. L'équipe du VIS, composée de femmes de 25 ans en moyenne, travaille par groupes qui se relayent afin de permettre à tout le monde de suivre l'actualité du volleyball sur le site internet de la FIVB. Grâce à leurs efforts, les joueurs, entraîneurs et journalistes sont ainsi mieux à même d'accomplir leur travail.

Les assistantes presse sont toutes des femmes. Leur rôle est de rédiger des entretiens, de suivre les conférences de presse et de concocter des articles pour diffuser l'information aux médias du monde entier en temps réel.

L'équipe médicale est elle aussi emmenée par des femmes, à commencer par Arzu Yagiz, directrice du service médical, qui s'attache à ce que la compétition se déroule dans un environnement sain et sûr sous la supervision de la déléguée médicale de la FIVB, Annie Beytavin.

Les assistantes de terrain sont de jeunes joueuses de l'équipe d'Arkas, à Izmir, qui se sont portées volontaires pour aider les joueurs durant les rencontres en allant ramasser les balles ou en nettoyant les terrains pour éviter tout risque de blessure. Sans elles, et sans tout le personnel qui s'agite en coulisse, il n'y aurait pas de compétition possible.

Parmi ces femmes, certaines sont de grandes amatrices de volleyball, notamment les filles, qui jouent en mini-équipes. D'autres aimeraient travailler dans l'organisation afin d'aider leur pays à l'échelle internationale. Leurs objectifs sont différents, mais toutes font de leur mieux pour que l'organisation soit la plus réussie possible.

Gizem Kumbasar, une graphiste de 25 ans, déclare : "J'adore travailler sur ces tournois. Je travaillais pour un magazine en ligne de basket quand j'étais étudiante. J'ai couvert plusieurs compétitions de basket, mais c'est la première fois que je m'occupe de volley. J'aime beaucoup être avec les journalistes lors des championnats. C'est tellement divertissant de discuter avec les joueurs et les entraîneurs, de parler de leur préparation, de leur quotidien."

"J'ai 14 ans et je joue au volley dans l'équipe d'Arkas. J'adore le volley !", s'exclame Zeynep Kocak, assistante de terrain. "J'ai la chance unique de voir des joueurs de différents pays. Ça m'aide beaucoup à progresser", précise la jeune joueuse.

Duygu Iyison, 29 ans, est arbitre auprès de la Fédération turque de volleyball depuis deux ans. Lors du Championnat du monde M-21 masculin, elle a apporté son aide pour le VIS. "En tant qu'amatrice de volley, je pense que toutes les équipes engagées, de même que la Fédération turque, accomplissent un excellent travail. Je profite vraiment de cette compétition !"

Arzu On, quant à elle, est une ancienne joueuse professionnelle et officie aujourd'hui comme médecin. Elle participe également à la Commission santé de la Fédération turque de volleyball. "J'ai constaté qu'il y avait des filles d'âges très différents parmi les bénévoles. J'aime beaucoup le volley et je tiens à participer à son développement en Turquie. Je suis heureuse de pouvoir aider mon pays."

Âgée de seulement 13 ans, Ozge Bute est l'une des assistantes de terrain de l'équipe d'Arkas. "Je suis vraiment contente que ce championnat se déroule en Turquie. Ici, j'ai la chance de voir les meilleurs équipes et joueurs du monde entier. J'apprends beaucoup en les regardant."

Guide déléguée de la FIVB, Beste Emul n'avait pas d'expérience sportive avant cet événement. "Je n'avais jamais regardé de volleyball avant. Mais en participant à l'organisation, j'ai acquis bien plus d'expérience que je ne l'aurais imaginé. J'ai vu à quel point les équipes se respectaient et appréciaient leurs adversaires sur les courts."

Ummuhan Ersoy est une autre membre du VIS. Sa passion pour le volley l'a incitée à devenir arbitre en 2003. "Ce métier me fait aimer le volley un peu plus chaque jour. J'apprécie toujours regarder du volley, que ce soit en tant qu'arbitre ou que membre de l'équipe du VIS."

Irem Dogan est elle aussi une jeune joueuse d'Arkas et se consacre entièrement au volleyball. La jeune fille apprécie particulièrement l'ambiance qui règne à Izmir. "Voir les échanges entre les joueurs m'aide beaucoup. C'est super de pouvoir regarder un sport que j'aime et d'apprendre en même temps. Merci à la FIVB et à la Fédération turque de nous permettre de progresser simplement en regardant et en prenant part à ce championnat."

"J'ai 21 ans, et je n'avais encore jamais regardé un match de volleyball. Je voulais être guide, mais la date était passée, alors j'ai eu la possibilité de devenir bénévole pour ce tournoi", explique Dilara Atavci. "Je ne savais pas du tout ce que je ferais ici. Heureusement, je suis devenue assistante presse, et je fais des progrès en interview et en rédaction. J'étudie la langue et la littérature anglaise à l'université Ege, alors c'est une chance inespérée de mettre en pratique ce que j'ai appris sur les bancs. L'ambiance est chaleureuse et j'ai rencontré des personnes du monde entier. Maintenant, j'aime le volleyball plus que tout !"

À en croire les équipes participantes, qui ont fait part de leur satisfaction à l'égard de l'organisation, il semble que les filles qui œuvrent en coulisses font un travail d'exception.


Page du Championnat du monde M-21 masculin 2013
Résultats du Mondial M-21 2013
Calendrier du Mondial M-21 2013
Classements mondiaux junior FIVB


Twitter : @FIVB Volleyball@FIVBMensU21
Facebook : FIVB - Fédération internationale de volleyball
YouTube : Vidéos FIVB





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines