The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Smedins et Samoilovs, l’or du spectacle

 
Janis Smedins et Aleksandrs Samoilovs renouent avec l’or après trois finales perdues
 
Moscou, Russie, le 25 août 2013 – Sacrés pour la dernière fois sur le Circuit mondial en juin, Janis Smedins et Aleksandrs Samoilovs ont retrouvé la plus haute marche du podium au Grand chelem FIVB de Moscou. Les Lettons ont disposé des Brésiliens Emanuel Rego et Evandro Goncalves sur le score de 2-0 (21-17 21-16) à l’occasion d’une finale à grand spectacle.

Dans un Vodny Park en proie aux averses, les deux formations n’ont pas démérité pour réchauffer le public. Evandro et Smedins ont rivalisé de puissance au smash, dans un match ponctué de plongeons incroyables et d’échanges à rallonge.

"Ça m’éclate toujours de jouer contre un adversaire plus grand que moi", sourit Smedins. "Je prends ça comme un défi et ça me motive." Parfois chatouillés, les Lettons ont été quasi irréprochables et ont davantage varié le jeu en attaque.

"Je pense qu’on a dû faire seulement quelques erreurs au services et un ou deux coups hors des limites du terrain. C’est tout", reconnaît Smedins. "On a dû jouer trois fois contre Evandro et on a gagné à chaque fois. On a fait le boulot et on les a laissés commettre des erreurs."

Smedins, médaillé de bronze aux JO de Londres, s’est associé à son compatriote Samoilovs cette saison. Les deux gaillards ont déjà une médaille d’or (Corrientes) et deux d’argent (La Haye et Rome) à leur actif en 2013. Mais les coups d’éclat se sont faits rares depuis le mois de juin.

"Je pense qu’on a eu un coup de bambou après tous ces longs voyages, sans compter qu’on a joué jusqu’au dimanche dans trois tournois consécutifs. Mais là on est de retour", assure Smedins. Il y a quelques semaines, les deux Lettons étaient également revenus argentés du Championnat d’Europe. Mais l’or leur manquait trop.

"On a perdu trois finales de suite et on savait qu’il fallait changer quelque chose. Quand vous jouez une finale, il faut penser au match, pas au résultat. Je pense qu’on a dû trop se mettre la pression ces derniers temps. Là on voulait juste s’amuser et on voit le résultat."

"J’avais eu du mal à remporter mon premier Grand chelem, mais le deuxième a été encore plus difficile. Quand vous gagnez un tournoi en début de carrière, c’est très inattendu pour tout le monde. Mais aujourd’hui, nous sommes dans le haut du classement et tout le monde veut nous faire tomber. Ça a été beaucoup plus difficile de gagner ici qu’à Corrientes", souligne Samoilovs.

Emanuel est entré dans l’histoire en devenant le premier joueur médaillé à trois reprises à Moscou avec trois partenaires différents. À l’Open de Moscou en 1999, il avait glané le bronze avec Jose Loiola, puis l’or en 2011 et 2012 avec Alison Cerutti. Et aujourd’hui, l’argent avec Evandro.

Le vétéran de 40 ans était très fier d’Evandro, son collègue à Moscou et bientôt Pékin après la décision prise par la fédération brésilienne de mélanger les équipes des deux joueurs jusqu’à la fin de la saison.

"Il a été très courageux car les Lettons l’ont pris pour cible. Il s’en est bien sorti. Ça fait du bien de voir cette jeune génération qui arrive, pleine de puissance et de ténacité", a ajouté l’homme aux 77 médailles d’or FIVB, assorties de 36 médailles d’argent et 40 médailles de bronze. Evandro n’en est pas encore là avec seulement un titre conquis à Berlin avec Vitor Felipe, à laquelle s’ajoute cette médaille d’argent à Moscou.

Ricardo et Alvaro en bronze

Ricardo et Alvaro Filho, titrés à Gstaad, sont montés sur la plus petite marche du podium à la faveur d’un succès 2-0 (21-15 21-14) sur les Autrichiens Alexander Horst et Lorenz Petutschnig.

Le duo brésilien cueille ainsi sa quatrième breloque après l’or de Gstaad, l’argent des Mondiaux et le bronze de Shanghai. Un résultat qui fait du bien à Alvaro.

"Chaque demi-finale, et à fortiori chaque podium, c’est bon pour l’équipe. C’est gratifiant et ça donne confiance pour les prochaines compétitions, car la fin de la saison approche et la fatigue se fait sentir. Cette médaille de bronze a une signification très spéciale pour nous."


Page du Grand chelem FIVB de Moscou
Tour principal masculin du Grand chelem FIVB de Moscou
Tour principal féminin du Grand chelem FIVB de Moscou
Page Twitter du Grand chelem FIVB de Moscou




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines