The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les sœurs Salgado veulent l'or et le chapeau de fourrure

 
Maria Clara (photo) et Carolina Solberg ont atteint les demies après des débuts hésitants
 
Moscou, Russie, le 24 août 2013 – Les Brésiliennes Maria Clara et Carolina Salgado ont atteint le dernier carré pour la cinquième fois cette saison malgré une entame de tournoi compliquée au Grand chelem FIVB de Moscou. Dimanche, en demi-finale, elles défieront les Espagnoles Liliana Fernandez Steiner et Elsa Baquerizo McMillan.

Après s'être défaite des Australiennes Louise Bawden et Taliqua Clancy 2-1 (21-18 18-21 15-10) en quart de finale, Maria Clara a expliqué qu'elle et sa sœur ne visaient pas seulement la médaille d'or, après deux en argent et deux en bronze cette saison, mais qu'elles avaient aussi la ferme intention de repartir avec les traditionnels chapeaux de fourrure offerts aux vainqueurs à Moscou.

"On désirait vraiment faire un bon tournoi en Russie, arriver en demi-finale. Je veux vraiment ce chapeau russe", a-t-elle dit en blaguant. "Non, ce n'est qu'une raison parmi d'autres. On a déjà eu le bronze et l'argent. Maintenant, on veut l'or."

Les sœurs Salgado ont bien failli être éliminées dès les poules, vendredi, avec seulement un succès et un point de plus que les quatrièmes. "On a mal commencé notre tournoi, on a très mal joué la première journée contre la Russie et le Kazakhstan. Mais on a progressé durant le tournoi."

"C'est la fin de la saison. Carolina ne s'est endormie qu'à 5h à cause du décalage horaire. Ça fait trois jours qu'elle s'endort au milieu de la nuit. Mais ce n'est pas une excuse pour notre mauvaise prestation de la première journée, on est vraiment passées à côté. C'est incroyable d'avoir une autre chance."

Samedi, les Brésiliennes ont battu 2-0 les Suissesses Isabel Forrer et Anouk Vergé-Dépré et les Allemandes Katrin Holtwick et Ilka Semmler, mais elles ont eu plus de mal face à Bawden et Clancy.

"C'était dur. Les Australiennes ont très bien joué, elles forment une excellente équipe, très grande. C'était parfois dur au contre et elles servaient très bien."

"C'était notre rencontre la plus serrée de la journée, le seul qui s'est joué au tie-break. Il faut dire qu'elles n'ont pas joué par leur deuxième match contre Lili et Barbara (forfait). Elles étaient probablement moins fatiguées."

Ludwig et Walkenhorst remercient les dieux du ciel

Dans l'autre demi-finale, Laura Ludwig et Kira Walkenhorst, médaillées de bronze au Championnat d'Europe, défieront les Italiennes Marta Menegatti et Viktoria Orsi Toth.

Ludwig et Walkenhorst ont remporté de justesse leur second tour à élimination directe contre les Autrichiennes Doris et Stefanie Schwaiger, interrompu plus d'une heure en raison d'un orage.

"On a failli être éliminées, on avait pratiquement perdu", raconte Ludwig. "On était menées d'un set et 17-12 dans le deuxième, et puis le dieu de la pluie est intervenu. Le match a été interrompu et on a remporté le match, je ne sais toujours pas comment."

"Après ça, on s'est dit qu'on aurait une chance dans le troisième match. On a très bien joué, on est restées concentrées jusqu'à la fin", explique Ludwig au sujet de leur victoire 2-0 (21-16 21-16) contre les Russes Ekaterina Syrtseva et Alexandra Shiryaeva en quart de finale.

Ludwig et Walkenhorst font équipe depuis le début de l'année et atteignent à Moscou leur deuxième demi-finale sur le Circuit mondial, après une quatrième place à Gstaad. Leurs adversaires en demies, Menegatti et Orsi Toth, ont réalisé un parcours impressionnant samedi, éliminant les leaders du Circuit Lima et Antunes ainsi qu'Agatha et Antonelli.

"On a joué contre elles en poules et il y a une règle qui dit qu'on ne gagne jamais deux fois", prévient Ludwig. "Mais on va devenir l'exception qui confirme la règle. Si on joue à notre meilleur niveau, je sais qu'on peut gagner."

"L'Italie est une nouvelle équipe, mais elle joue de mieux en mieux à chaque rencontre. Je pense que cette demie sera formidable demain, ce sera un grand combat."


Page du Grand chelem FIVB de Moscou
Tour principal masculin du Grand chelem FIVB de Moscou
Tour principal féminin du Grand chelem FIVB de Moscou
Page Twitter du Grand chelem FIVB de Moscou




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines