The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Joie dédoublée pour les Grecs, triste journée pour les Néerlandais

 
Le Néerlandais Richard Schuil (à g.) a peut-être disputé son dernier match à Moscou
 
Moscou, Russie, le 21 août 2013 – Georgios Kotsilianos et Nikos Zoupanis ont battu les Néerlandais Reinder Nummerdor et Richard Schuil, têtes de série n° 1, au dernier tour de qualification du Grand chelem FIVB de Moscou, mercredi. Les Grecs ont deux raisons de faire la fête : en plus de cette belle victoire, c'est la première fois qu'ils se qualifient pour le tour principal.

Le très expérimenté Néerlandais Richard Schuil disputait là peut-être son dernier match sur le Circuit mondial. "Si on doit encore jouer les qualifications à Pékin, j'arrête", a-t-il déclaré.

Le volleyeur de 40 ans a remporté la médaille d'or olympique en 1996 avec l'équipe de volleyball des Pays-Bas avant de se consacrer au sable. Avec Nummerdor, il a gagné trois Championnats d'Europe et neuf événements sur le Circuit mondial FIVB.

"Pas grave"

"On a encore beaucoup de points donc il est possible qu'on puisse se qualifier pour le tour principal à Pékin, mais c'était peut-être mon dernier match aussi, c'est possible. Ce n'est pas grave en soi", a déclaré le stoïque Néerlandais.

Son partenaire, en revanche, n'était pas tendre dans son analyse d'après-match, mercredi. "Vous allez me trouver direct mais on ne joue pas assez et on ne s'entraîne pas assez. Ce n'est pas possible de gagner ces matchs, c'est aussi simple que ça. Si on avait été bien en place, on aurait gagné facilement."

Les Bataves ont gagné le premier set contre Kotsilianos et Zoupanis et sont revenus au score au tie-break mais ont fini par s'incliner 2-1 (19-21 21-16 15-13).

Selon Kotsilianos, la concentration était la clé du succès. "On a bien réceptionné, mais la concentration a été le facteur le plus important. C'était la base, la concentration et se battre sur chaque ballon. C'est ça le beach volley selon moi."

Premier tour principal en trois ans

Kotsilianos (30 ans) et Zoupanis (24 ans), qui ont battu les Tchèques Dumek/Kubala 2-1 (23-21 18-21 15-12) au premier tour de qualification, évoluent côte à côte depuis trois ans mais n'avaient jamais participé au tour principal d'un événement FIVB auparavant.

"C'était un match éprouvant, le deuxième de la journée. Je suis très heureux pour le moment, je n'ai pas de mots pour décrire ce que je ressens", a affirmé Kotsilianos. "On a essayé à plusieurs reprises, on a failli se qualifier à chaque fois, mais en général on perd notre concentration. Mais dans ce match, on est resté concentré à 100 % je pense. On a plus tenté et on a gagné."

"C'était très important de gagner contre eux. C'est une équipe qui joue au plus haut niveau depuis de nombreuses années. C'est un exemple pour nous, c'est notre objectif."

Page du Grand chelem FIVB de Moscou
Qualifications masculines pour le Grand chelem FIVB de Moscou
Qualifications féminines pour le Grand chelem FIVB de Moscou
Page Twitter du Grand chelem FIVB de Moscou




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines