The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

De la Coupe continentale au Championnat du monde

 
La carrière naissante d'Elwin Miller et de Henriette Iatika (Vanuatu) s'est accélérée lors de la Coupe continentale qui leur a permis d'accéder au Championnat du monde en Pologne cette année
 
Lausanne, Suisse, le 31 juillet 2013 – La Coupe continentale a été instaurée en 2012 dans l'intention de diffuser la pratique du beach volleyball dans les pays moins représentés afin de leur permettre de participer aux compétitions de haut niveau.

Le tournoi a été imaginé par le président actuel de la FIVB, le Dr Ary S. Graça F°, à l'époque où il présidait le Conseil du beach volleyball. Au vu du Championnat du monde FIVB de beach volleyball qui s'est récemment achevé, tout porte à croire que cette nouvelle compétition commence déjà à porter ses fruits.

Les principaux bénéficiaires ont été les Vénézuéliens Igor Hernandez et Jesus Villafane ainsi que les joueuses originaires du Vanuatu, Elwin Miller et Henriette Iatika.

Hernandez et Villafane ont remporté le tournoi d'Amérique du Sud en 2012 pour se qualifier aux Jeux olympiques de Londres. Ils ont ensuite retrouvé le gratin des beach volleyeurs à l'occasion du Championnat du monde FIVB, Mazurie 2013 où ils ont décroché une honorable 17e place, avant d'enchaîner sur une belle prestation à l'Open d'Anapa en Russie en atteignant les quarts de finale.

Lors du Championnat du monde, ils se sont fait un nom en battant le champion olympique 2008 et le champion du monde 2007, Todd Rogers et Ryan Doherty, lors des matchs de poules.

"Depuis que nous avons battu les États-Unis, tout le monde nous en parle", reconnaît Hernandez. "La télé nationale nous a appelés à l'hôtel pour une interview et nous avons aussi accordé un entretien à un site."

Mais cette victoire leur a surtout permis d'obtenir des financements supplémentaires de la part de leur ministère des Sports, ce qui leur permettra de grandir encore en tant qu'équipe.

"Depuis les Jeux olympiques, de plus en plus de jeunes s'engagent dans le beach volley", indique Hernandez. "Nous avons obtenu le soutien de notre gouvernement après les Jeux. Grâce à cela, nous avons pu participer à différents projets et inciter les jeunes à jouer. Et maintenant, nous organisons des compétitions juniors et cadets au Venezuela."

Quant à Elwin et Iatika, le voyage depuis le Pacifique sud était sans aucun doute long, mais il en valait largement la peine. Les deux femmes sont devenues la première équipe du Vanuatu à participer à un Championnat du monde.

Après avoir échoué de peu à se qualifier pour les JO 2012 en n'accrochant que l'argent en Coupe continentale asiatique, elles se sont rattrapées en beauté lors du Mondial en Pologne.

Deuxièmes de leur poule derrière les futures médaillées de bronze Liliane Maestrini et Barbara Seixas, elles ont ensuite tenu tête aux favorites et futures championnes du monde Chen Xue et Zhang Xi, concédant de justesse le premier set du deuxième tour à élimination directe.

"J'ai sacrifié ma vie au pays pour devenir aussi forte que possible", révèle Iatika. "J'ai deux enfants qui sont restés sur l'île pendant que j'étais à l'étranger pour m'entraîner et jouer, parce que je tiens à faire partie de cette aventure. Je veux que ma famille et mon pays soient fiers de moi. Je veux montrer aux jeunes du Vanuatu ce qu'il est possible de faire quand on donne tout."

Au total, quatre équipes masculines et trois féminines ont participé au Championnat du monde en étant passées par la Coupe continentale.

Les Mexicains Juan Virgen et Lombardo Ontiveros ont atteint la phase à élimination directe, tandis que les cousins chiliens Esteban et Marco Grimalt ainsi que les Vénézuéliens Leon Colina Chourio et Jackson Henriquez ont engrangé une expérience précieuse qui leur servira sur le Circuit mondial FIVB et les prochaines compétitions continentales.

Chez les femmes, Michelle Valiente Amarilla (Paraguay) était la plus jeune joueuse du Mondial du haut de ses 15 ans et deux mois, aux côtés de Patricia Caballero Pena. Varapatsorn Radaron et Tanarattha Udomchavee (Thaïlande) sont devenues les premières de leur pays à participer à un Championnat du monde.

Deux ans nous séparent désormais des prochains Championnats du monde aux Pays-Bas et trois ans des Jeux olympiques à Rio de Janeiro. De nouvelles équipes vont ainsi avoir l'opportunité d'émerger et de gravir les échelons du beach volleyball.




 Language(s)
   English
   Spanish
   French

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines