The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Nicolas Lazo, itinéraire d’un enfant surdoué

 
L’Argentin Nicolas Lazo s’est imposé comme l’un des serveurs les plus craints lors du Championnat du monde FIVB masculin M-19
 
Tijuana, Mexique, le 7 juillet 2013 – Nicolas Lazo n’a pas attrapé le virus du volleyball par hasard. Bien au contraire. Ce sport fait depuis toujours l’objet d’un véritable culte au sein de sa famille.

Pur produit du programme mini-volley développé par plusieurs grands clubs argentins, Nicola Lazo a frappé ses premières balles à l’âge de 5 ans et participait régulièrement aux rencontres du prestigieux club de River Plate à Buenos Aires.

"Dans ma famille, tout le monde jouait au volley. Je suis donc tombé amoureux de ce sport tout naturellement", confie la petite perle de l’équipe d’Argentine au Championnat du monde FIVB masculin M-19. "J’ai également pratiqué le basketball et le football. Mais quand il a fallu choisir, j’ai penché pour le volley sans hésitation."

"Quand j’ai eu 8 ans, ma famille a déménagé dans la province de Buenos Aires et j’ai joué au San Juan Volley Club avant de retourner à River Plate à l’âge de 15 ans", retrace-t-il.

Formé par les coachs Damian Arredondo et Juan Cichelo, Lazo a fait ses débuts sur la scène internationale avec l’Argentine lors du Championnat du monde FIVB masculin M-19 en 2011 à Almirante Brown et Bahia Blanca.

Âgé de seulement 16 ans, il était loin d’être aussi dangereux en attaque et ne fut utilisé qu’épisodiquement par son coach Fabian Muraco, qui est devenu l’un des principaux recruteurs argentins.

Avant la toute dernière journée de compétition, Lazo est le troisième meilleur marqueur du tournoi avec 125 points, juste derrière le Chilien Dusan Bonacic (143 pts) et le Japonais Yuki Ishikawa (136 pts). Il est également le troisième meilleur serveur derrière le Russe Pavel Pankov et le Polonais Pawel Gryc.

"Le tournoi s’est bien passé et restera comme une expérience très positive pour moi et mes partenaires", explique Lazo, qui espère bientôt rejoindre ses modèles, Facundo Conte et Rodrigo Quiroga, au sein de l’équipe d’Argentine senior. "J’aime beaucoup leur style de jeu", glisse-t-il.

L’Argentine retrouvera le Brésil pour un grand classique sud-américain dans la rencontre pour la cinquième place. L’occasion pour Lazo de faire à nouveau parler la foudre au service.

"Je travaille très dur à l’entraînement
", explique l’intéressé. "Pour être bon, il faut y consacrer beaucoup de temps."





 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Portuguese

 Additional links
   Download high-resolution photo
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines