The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les Espagnols Herrera et Gavira terminent premiers de la poule aux dépens du Brésil

 
L’Espagnol Pablo Herrera et son partenaire Adrian Gavira ont terminé premiers de leur poule avec trois victoires de suite
 
 Stare Jablonki, Pologne, le 4 juillet 2013 – L’Espagnol Pablo Herrera a commencé son sixième Championnat du monde FIVB de beach volley, Mazurie 2013, sur les chapeaux de roue. Au terme de mois de rééducation après une opération au genou et seulement deux événements préparatifs, le médaillé d’argent olympique et son partenaire Adrian Gavira ont enregistré leur troisième victoire de suite pour prendre la tête de la poule, jeudi.

Herrera et Gavira ont fait chavirer l’excellente paire brésilienne composée de Pedro Solberg et de Bruno Oscar Schmidt 2-0 (21-17 21-18) dans leur dernier match de poule.

Alors que Pedro et Bruno, qui ont déjà décroché l’or, l’argent et le bronze sur le Circuit mondial cette année, semblaient manquer de concentration dans le match du début de matinée, les Espagnols commettaient peu d’erreurs.

"Les Brésiliens sont des joueurs très expérimentés et très agressifs sur les contres", analysait Gavira. "Il nous suffisait de rester concentrés pendant le match."

Les Espagnols, 17es à La Haye et 25es à Rome, étaient très satisfaits de leur excellente entame à Stare Jablonki.

"On a très bien joué en phase de poules et on est contents du résultat. On était dans une poule relevée, mais on a réussi à se qualifier", commentait Gavira. "Le match était épuisant mais on a hâte de connaître nos adversaires de demain."

"On veut jouer à notre meilleur niveau. On serait très heureux avec une médaille", ajoutait Herrera.

Pour Pedro et Bruno, la déception était au rendez-vous après une seule victoire en trois matchs.

"Qu’est-ce que je peux dire ? On a perdu", regrettait Pedro. "Maintenant il faut attendre de voir ce qui se passe dans la poule."

Alison et Emanuel qualifiés facilement

Alison Cerutti et Emanuel Rego, les champions du monde en titre, ont facilement passé la phase de poules avec trois victoires. Et après l’annulation de leur match mercredi en raison du forfait des Italiens Matteo Cecchini et Paolo Ingrosso, les Brésiliens avaient hâte de retrouver le court.

Leurs adversaires lettons, Martins Plavins et Janis Peda, se sont bien battus dans le premier set mais ont manqué de souffle dans le second (21-17 21-11).

"On a très, très bien joué et on a appliqué la bonne stratégie", s’est réjoui Emanuel. "C’était un bon match pour nous mettre en jambe."

Alison et Emanuel peuvent encore défendre le titre qu’ils ont acquis en 2011, mais n’ont pas l’intention de succomber à la pression. "On a toujours la pression, à chaque match, à chaque tournoi, parce que chaque tournoi est différent."

Emanuel (40 ans) vise son quatrième titre mondial, mais la médaille d’or de 2003 à Rio de Janeiro restera à jamais sa préférée. "Parce que c’est chez moi, sur la plage que je connais très bien, devant toute ma famille et mes amis."

Les Néerlandais se remettent d’une entame difficile


Les Olympiens néerlandais Reinder Nummerdor et Richard Schuil se sont remis d’une entame difficile en phase de poules. Après leur défaite 2-1 contre la Suède dans leur premier match, ils ont signé un succès 2-0 contre les Suisses mercredi puis un autre 2-1 (20-22 21-10 15-11) face aux Allemands Markus Böckermann et Mischa Urbatzka pour prendre la tête de la Poule G.

"On a fait preuve de régularité dans nos deux derniers matchs", analysait Nummerdor. "Mais je pense toujours qu’on n’a pas retrouvé notre niveau des JO. En revanche, on s’améliore match après match."

Connus pour leurs départs laborieux, les Néerlandais perdaient le premier set contre Böckermann et Urbatzka avant de profiter d’un changement de service. "On a commencé lentement et on n’a pas du tout géré leur service dans le premier set, donc on avait besoin de mettre davantage la pression sur le service", précisait Nummerdor.

"J’ai tenté les longs services en suspension. Je ne l’avais jamais fait auparavant, j’ai commencé à essayer hier et je n’ai pas réussi. Mais aujourd’hui, c’était incroyable, j’ai marqué six points de suite et on a gagné le deuxième set avant de bien commencer le troisième. Donc je pense que le service a fait la différence aujourd’hui."

Après avoir pensé à prendre leur retraite après les Jeux olympiques de Londres, où ils ont terminé quatrièmes, Nummerdor et Schuil sont heureux d’être revenus. Ils ont disputé les Grands chelems de La Haye et de Rome pour se préparer pour le Championnat du monde et y ont terminé 9e et 17e respectivement. Ils visent une meilleure place au Mondial.

"Tout peut arriver maintenant", espère Nummerdor. "On l’a bien vu dans le tableau féminin. Vous pouvez avoir un tirage difficile même si vous terminez premier de la poule et un tirage facile si vous êtes troisième. Mais j’espère que de beaux matchs nous attendent."

La compétition masculine se poursuit vendredi avec 32 équipes au premier tour à élimination. La deuxième phase et les quarts de finale sont prévus samedi, les demi-finales et les matchs pour les médailles se joueront dimanche.


Page du Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Programme féminin Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Programme masculin Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Liste des participantes au Championnat du monde FIVB de beach volley
Liste des participants au Championnat du monde FIVB de beach volley





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines