The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les sœurs Nystrom cueillent les têtes de série n°1

 
Erika et Emilia Nystrom (à dr.) ont brillé face aux Chinoises Chen Xue et Zhang Xi
 
Stare Jablonki, Pologne, le 2 juillet 2013 – Erika et Emilia Nystrom ont créé la première grande surprise du Championnat du monde FIVB de beach volleyball, Mazurie 2013 en renversant 2-0 (21-17, 21-14) les têtes de série n°1, les Chinoises Chen Xue et Zhang Xi, mardi.

Les jumelles finlandaises débutaient la rencontre avec détermination et acculaient rapidement les n°1. Elles ne baissaient pas le pied après le gain du premier set et continuaient sur leur lancée pour neutraliser Chen Xue au filet et occuper Zhang Xi en fond de court.

"Nous avons vraiment bien joué et les Chinoises reviennent tout juste en Europe, elles ne sont donc peut-être pas au meilleur de leur forme. Mais nous avons bien fait notre travail", estime Erika. "Nous avons appliqué notre tactique, nous avons assuré les points défensifs et bien servi. La Chine n’était pas à son niveau aujourd’hui, mais nous les avons battues et nous sommes fières.

Les Chinoises ont manqué les trois derniers tournois du Grand chelem sur le Circuit mondial FIVB – à Corrientes, La Haye et Rome –, car elles participaient aux Jeux nationaux de Chine.

De fait, Xue et Zhang Xi n’ont pas eu le temps de s’acclimater aux conditions plus fraîches de la Pologne, après avoir connu la chaleur et l’humidité de Nankin. Les sœurs Nystrom ont parfaitement su exploiter leur avantage.

"Comme elles arrivent tout juste, on a supposé qu’elles ne devaient pas être au top, alors on s’est dit qu’on allait tout donner. Nous avons réussi à imposer notre jeu et à saisir notre chance", ajoute Erika. "Cela dit, je pense que la Chine sera très forte dans la suite de la compétition."

Les Autrichiennes doublent la mise

D’autres sœurs avaient de quoi se réjouir après la deuxième journée des matchs de poules, puisque Doris et Stefanie Schwaiger ont remporté un second succès et ont à présent l’occasion de remporter leur poule, ce qui leur permettrait d’éviter le premier tour à élimination.

Les Autrichiennes se sont sorties d’un match piège face aux Canadiennes Sarah Pavan et Heather Bansley en l’emportant 2-1 (13-21, 21-15, 15-13). Elles ont désormais besoin d’une victoire face aux Russes Evgenia Ukolova et Ekaterina Khomyakova pour prendre la tête du groupe, alors même que leur préparation pour ce tournoi ne s’est pas déroulée tout à fait comme prévu.

"En Norvège, on s’était préparées pour un temps glacial et finalement nous avons eu 30° pendant quinze jours", raconte Doris Schwaiger. "On est déjà venues cinq fois et nous avons toujours eu de la pluie et du froid, alors cette fois, nous avions prévu des vêtements plus chauds, mais nous avons dû faire du shopping et ce n’était pas donné."

Les deux sœurs figurent parmi les équipes les plus régulières du Circuit mondial. Cette année, elles ont notamment remporté la médaille d’argent au Grand chelem de Shanghai. En 2009, elles avaient aussi atteint les quarts de finale au Championnat du monde à Stavanger, de même qu’aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 et Londres en 2012. Cette année, elles espèrent aller encore plus loin.

"On verra ce que nous réserve l’avenir", relativise Stefanie Schwaiger. "Nous avons déjà obtenu la cinquième place et l’argent en Grand chelem cette année, donc je pense que tout est ouvert. C’est possible, mais il faudra que tout se déroule comme prévu."

L’Espagne sur les bons rails

Liliana Fernandez Steiner et Elsa Baquerizo McMillan ont retrouvé le chemin de la victoire en battant les Russes Maria Prokopeva et Svetlana Popova 2-0 (21-10, 21-19) après leur défaite en première journée, lundi.

La paire espagnole ne traînait pas dans le premier set qu’elle dominait de bout en bout, mais les Russes résistaient davantage dans le deuxième, sans toutefois pouvoir empêcher Fernandez Steiner et Baquerizo McMillan de gagner.

"C’était dur, c’était la première fois que nous les affrontions", explique Liliana. "On était nerveuses au début, parce qu’elles étaient très motivées. Dans le deuxième, elles ont commencé à jouer sur moi et ça m’a stressé parce que je n’arrivais pas à m’en sortir, mais Elsa m’a aidé et ça prouve que notre coopération est efficace."

La première phase féminine se poursuit mercredi avec une dernière rencontre au programme. Ensuite, les deux premiers de chaque poule ainsi que les huit meilleurs troisièmes accéderont au tableau des 16es de finale avec élimination directe. Les demi-finales et la finale auront lieu samedi. La compétition masculine, qui a débuté un jour après le tournoi féminin, s’achèvera dimanche.

Page du Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Programme féminin Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Programme masculin Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Équipes féminines qualifiées au Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Équipes masculines qualifiées au Championnat du monde FIVB de beach volleyball




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines