The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Duel fratricide chez les Smedins en ouverture du tournoi

 
Janis Smedins (à g.) et Aleksandrs Samoilovs ont dû évoluer au plus haut niveau pour battre des adversaires bien connus
 
Stare Jablonki, Pologne, le 2 juillet 2013 – Janis Smedins et Aleksandrs Samoilovs ont remporté leur premier match du Championnat du monde FIVB de beach volleyball, Mazurie 2013, mais ils ont dû battre un frère et un ancien partenaire pour y parvenir.

Janis était en effet opposé à son aîné Toms, alors que Samoilovs retrouvait Ruslans Sorokins, avec qui il avait fait équipe aux Jeux olympiques de Londres 2012. Les têtes de série n°5 concédaient le premier set, mais se reprenaient pour finalement l'emporter 2-1 (18-21, 27-25, 15-12).

"C’est étrange, c’était la première fois qu'on s'affrontait, même si on s’est entraîné tout l’été et tout l’hiver ensemble", indique Janis. "C’est le premier tournoi dans lequel nous sommes opposés. Les deux équipes tenaient à la victoire, ce qui a donné un match serré. Ils ont très bien joué au début."

"On aurait préféré éviter de jouer contre d’autres Lettons au Championnat du monde, mais c’est le tirage au sort, il faut faire avec."

Janis Smedins et Samoilovs connaissent une saison d’ores et déjà réussie puisqu’ils ont remporté une médaille d’or et deux d’argent sur le Circuit mondial et sont favoris de leur poule.

Avec cette première rencontre fratricide derrière eux, ils peuvent désormais se concentrer sur leurs deux autres matchs de poules face aux Néerlandais Daan Spijkers et Christiaan Varenhorst ainsi que les Autrichiens Daniel Mullner Jorg Wutzl.

"Je ne suis pas déçu de jouer dans la même poule", indique pour sa part Toms Smedins. "Ce serait différent dans un match éliminatoire, parce que l’un de nous devrait quitter la compétition, mais les deux frères ont l’occasion d’atteindre le tour suivant."

Les champions malgré l’interruption

Les champions en titre Emanuel Rego et Alison Cerutti ont réussi leur entrée en matière avec un succès 2-1 (21-15, 13-21, 15-9) contre les Polonais Jaroslaw Lech et Damian Wojtasik.

Le match a été interrompu durant une quinzaine de minutes peu après le début du premier set en raison d’un orage.

"C’était étonnant, mais on sait toujours qu’ici, après la pluie vient le soleil. Nous avons dû attendre seulement un quart d’heure", raconte Emanuel. "Après cela, nous avons bien joué. C’était très surprenant, parce que nous avons réussi à entrer dans la partie avec envie, et d’un coup, toutes les feuilles des arbres ont commencé à tomber sur le court. Mais nous n’avons jamais lâché."

Après la reprise, le duo local s’est battu pour arracher le deuxième set pour le plus grand plaisir des spectateurs du central. Dans le tie-break, Emanuel et Alison s’appuyaient sur leur expérience pour plier le match.

"C’est notre objectif principal pour 2013, surtout parce que nous sommes champions en titre", ajoute Emanuel. "C’était un match surprenant, un grand test pour nous d’affronter une équipe polonaise que nous ne connaissions pas, et ce n’était pas évident. Et puis, il y a eu cet orage. C’était une première étape semée d’embûches, mais positif dans la défense de notre titre."

Surprise suédoise

Également bien partis dans ce Championnat du monde, les Suédois Hannes Brinkborg et Stefan Gunnarsson ont battu les Néerlandais expérimentés Richard Schuil et Reinder Nummerdor 2-1 (21-18, 25-27, 15-11).

Si les Suédois ont rarement dépassé les qualifications sur le Circuit mondial, ils semblaient cette fois transfigurés par l’enjeu du tour principal et prenaient rapidement le contrôle des échanges. Les Néerlandais réagissaient dans la deuxième manche, mais Brinkborg et Gunnarsson prenaient quatre points d’avance à 8-4 dans le tie-break, qu’ils remportaient sur un service de Gunnarsson qui effleurait le filet et tombait dans la moitié de terrain de Nummerdor et Schuil.

"Ce sont des adversaires fantastiques, qui ont tellement d’expérience", reconnaît Brinkborg. "Ils ont obtenu une quatrième et une cinquième place aux JO et ont remporté deux fois le Championnat d’Europe. Ils ont également connu une carrière fructueuse en indoor auparavant."

"Nous sommes fiers d’avoir réussi à les battre. Pour être honnête, nous n’avons pas joué à notre meilleur niveau ces derniers temps, mais c’est un Championnat du monde. Nous avons beaucoup d’espoir, mais peu d’attentes. Nous espérons que ce tournoi se déroulera au mieux et nous savons que les bons jours, nous pouvons battre de bonnes équipes. Nous savons que nous aurons des ouvertures dans chaque match, mais c’est très dur et il faut jouer constamment à son meilleur niveau."

La compétition masculine se poursuit mercredi avec la suite des matchs de poules. Après le dernier tour jeudi, 32 équipes, les premiers et deuxièmes de chaque groupe ainsi que les huit meilleurs troisièmes accéderont au tableau des 16es de finale avec élimination directe. Les demi-finales et la finale auront lieu dimanche. La compétition féminine, qui a débuté un jour avant le tournoi masculin, s’achèvera samedi.

Page du Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Programme féminin Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Programme masculin Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Équipes féminines qualifiées au Championnat du monde FIVB de beach volleyball
Équipes masculines qualifiées au Championnat du monde FIVB de beach volleyball




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines