The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Deuxième titre pour la Chine chez les M-20

 
La Chine remporte le titre chez les M-20
 
Brno, République tchèque, le 30 juin 2013 – Dimanche, la Chine a décroché son deuxième titre dans le Championnat du monde FIVB de volleyball M-20 féminin au terme d'un parcours parfait où elle a gagné ses huit matchs et remporté 24 sets sans en concéder un seul. À la Kajot Arena, les n° 1 mondiales ont clôturé leur campagne en défaisant le Japon 25-13, 25-17, 25-15 et retrouvent les sommets après le sacre de 1995.

Les Nippones, neuvièmes au classement mondial, finissent donc sur la deuxième marche du podium et signent au passage leur meilleure performance depuis l'argent décroché à Milan en 1985.

En petite finale, le Brésil s'est adjugé le bronze aux dépens des championnes en titre italiennes.

Finale

Chine – Japon 3-0 (25-13, 25-17, 25-15)

Dimanche soir, la Chine a remporté le Championnat du monde FIVB de volleyball M-20 féminin et ajouté une 11e médaille à son palmarès dans cette catégorie d'âge. Tombeuses du Japon en trois sets, les protégées de Jiande Xu ont confirmé leur supériorité et affichent un bilan parfait de huit victoires 3-0 en autant de rencontres, soit un total de 24 sets remportés sans en concéder un seul.
Redoutablement efficaces en défense, les deux formations offraient un match de très haut niveau aux 4000 spectateurs enthousiastes présents à la Kajot Arena. Malgré des styles similaires, les Japonaises ne parvenaient pas à reproduire le jeu tout en force d'une équipe chinoise supérieure dans tous les secteurs, que ça soit à l'attaque, dans les passes, au contre ou encore au service. Les Nippones ne baissaient pas les bras et tentaient de faire valoir les qualités démontrées tout au long de leur excellent parcours mais étaient cette fois confrontées à la puissante Ting Zhu, élue meilleure joueuse du tournoi. Auteure de 26 points en finale, la Chinoise finit co-meilleure marqueuse de la compétition (167 points) aux côtés de la Dominicaine Brayelin Elizabeth Martinez. C'est également elle qui scellait le sort de la rencontre sur un exceptionnel contre gagnant.
"Nous sommes très heureux du résultat de ce soir. Le Japon était l'une des plus petites équipes en terme de taille, mais il a joué avec le cœur et ne s'est jamais avoué vaincu. La Chine peut apprendre beaucoup de ces joueuses. Il n'y a pas de formule magique derrière le succès chinois dans cette catégorie d'âge, uniquement beaucoup de travail", expliquait l'entraîneur chinois Jiande Xu.
"Félicitations à la Chine, elle mérite sa place après son parcours exceptionnel ici à Brno. Nous avons beaucoup appris durant ce tournoi. Nous ne pensions pas aller aussi loin mais chaque match remporté nous a permis de grandir un peu plus. Au final, notre solidité défensive et notre travail d'équipe exceptionnel ont été les clés de notre succès", révélait l'entraîneur nippon Yasuhiro Fukuda.

Petite finale

Brésil – Italie 3-0 (28-26, 25-21, 25-18)

Le Brésil, seule équipe à avoir participé à toutes les éditions du Championnat du monde M-20, a décroché le bronze aux dépens des tenantes du titre italiennes. Il s'agit du 12e podium en 17 éditions pour les Sud-Américaines qui comptent désormais 6 médailles d'or, 4 d'argent et 2 de bronze.
Les Brésiliennes s'adjugeaient un premier set très équilibré grâce à un contre gagnant de la contreuse centrale Vaquiria sur Anna Nicoletti et continuaient sur leur lancée dans le deuxième acte, bien aidées au passage par quelques erreurs italiennes au service. Rosamaria Montibeller permettait à son équipe de faire le break 2-0 en transformant la deuxième balle de set des Auriverdes.
Le coach azzurro Davide Mazzanti procédait à plusieurs changements en début de troisième manche et l'ailière Alessia Fiesoli remplaçait Anna Nicoletti tandis que Laura Melandri entrait en jeu à la place de sa capitaine Cristina Chirichella au centre. Mazzanti décidait de changer également ses passeuses alors que son équipe était menée 7-12, mais les dés étaient déjà jetés avant même que Sara Aparecida Dias Silva ne prononce la sentence définitive sur une fulgurante attaque venue de la droite.
"Je tiens à féliciter mon équipe. Nous voulions l'or mais nous sommes malgré tout très contentes de repartir avec le bronze", se réjouissait la capitaine sud-américaine Rosamaria Montibeller.

Match pour la 5e place

Turquie – Russie 3-1 (25-23, 10-25, 25-17, 25-16)

Privées de leur libéro Ekaterina Voronova – touchée au dos –, les filles de Svetlana Savronova s'inclinaient face à une équipe turque globalement dominatrice. La Russie profitait de la baisse de régime de ses adversaires dans le deuxième set mais ne parvenait pas à rester sur une lancée qui n'aura finalement duré que 18 minutes.
Dans le premier set, la Turque Ceyda Aktas totalisait 8 attaques gagnantes sur 16 tentatives. Kseniia Ilchenko et Olesya Nikolaeva prenaient les commandes dans la deuxième manche, bien servies par la passeuse Elena Novik, mais Aktas se rappelait ensuite au bon souvenir des Russes. Si ces dernières affichent un meilleur bilan que les Turques au contre comme au service, les statistiques sont essentiellement dues à leur prestation dans un deuxième set à sens unique.
"La 5e place représente le meilleur classement obtenu par la Turquie dans cette catégorie d'âge", rappelait le coach Gökhan Edman. "Nous pouvons être satisfaits."

Match pour la 7e place

Serbie – République dominicaine 3-0 (25-22, 25-10, 25-21)

Robustes et agressives, les Serbes dominaient ce match de classement avec pratiquement 50 % de réussite en attaque alors que les Dominicaines ne parvenaient pas à trouver la faille dans la défense européenne. Véritable chef d'orchestre, la passeuse serbe Sladjana Mirkovic terminait également meilleure contreuse de son équipe.
Les filles de Roberto Rocha Wagner avaient beau s'appuyer sur leur principal atout en multipliant les passes en direction de Brayelin Elizabeth Martinez, les 20 points et le contre inscrit par la Dominicaine ne suffisaient pas à contrebalancer le jeu adverse, en particulier dans le deuxième set. Les Caribéennes se montraient en difficulté dans les passes alors que les Serbes parvenaient à inscrire 11 aces sur l'ensemble de la rencontre.
"Nous avons bien joué aujourd'hui, surtout au service et au contre. Je ne peux pas dire que nous ayons réalisé un bon parcours à Brno mais nous avons perdu un quart de final compliqué face au Brésil et nous avons battu le Japon qui est arrivé en finale. Ça reste un bon résultat", relativisait le technicien serbe Ratko Pvlicevic.

Match pour la 9e place

Bulgarie – Taipei chinois 3-0 (25-22, 25-13, 25-20)

La Bulgarie s'est imposée lors du dernier match de dimanche programmé au gymnase Vodova grâce notamment à ses meilleures finisseuses du jour Dimitrova Gergana et Mira Todorova, toutes deux auteures de 13 points, inscrits pour la plupart dans des moments cruciaux. Silvana Chauseva ajoutait 8 unités au compteur bulgare tandis que la capitaine du Taipei chinois Wei-Hua Hu inscrivait 10 points pour son équipe. Wan Ling Tseng et Tzu Ya Chen offraient pour leur part 7 et 5 points aux Asiatiques.
Les vainqueures se montraient par ailleurs dominatrices au contre (11 à 5) et au service avec 7 aces à 3.
Les deux équipes affichent un bilan de quatre victoires pour autant de défaites à Brno. Quatrièmes de l'édition 2009, les Européennes terminent sur un troisième succès de rang, mais n'auront pas répondu aux attentes cette année, la faute notamment à trois revers en quatre matchs de poule qui ne leur ont pas permis d'aller chercher un meilleur classement.
"Mon équipe aurait pu terminer dans le top 8", regrettait l'entraîneur bulgare Dimo Tonev.

Match pour la 11e place

République tchèque – Pérou 3-2 (19-25, 22-25, 25-20, 25-23, 17-15)

La République tchèque termine son tournoi avec une victoire 3-2 au terme d'un match marathon et fait aussi bien qu'en 2009, année de sa dernière participation à un Championnat du monde M-20.
Les Péruviennes jetaient un froid d'entrée de jeu en remportant les deux premières manches mais les locales réagissaient dès l'entame du set suivant. Après avoir pris l'avantage 5-1, les Tchèques faisaient la course en tête tout au long des troisième et quatrième manches.
Aucune des deux formations ne parvenait véritablement à se détacher dans le jeu décisif avant que le Pérou ne fasse le break à 7-5. Les Tchèques inversaient la vapeur grâce à une Michaela Mlejnkova implacable à la finition et obtenaient une première balle de match à 14-13 sur une erreur d'Angela Leyva qui envoyait le ballon en dehors des limites du terrain. La Sud-Américaine se rattrapait en remettant les deux équipes dos à dos sur une attaque directe foudroyante mais le Pérou ne parvenait pas à conclure. Sarka Bouskova redonnait l'avantage aux siennes et Michaela Mlejnkova se chargeait de sceller le sort de la rencontre sur un ace vainqueur.
"Nous avons bien joué aujourd'hui. Nous avons rendu notre coach heureux pour la première fois du tournoi", se félicitait la capitaine tchèque Lucie Herbockova.

Match pour la 13e place

Mexique – Algérie 3-0 (25-11, 25-17, 25-15)

Le Mexique, 15e mondial, abordait ce match de classement après avoir subi un revers 3-1 face à la Colombie samedi. De son côté, l'Algérie ne comptait qu'une victoire acquise aux dépens du Nigeria en phase de poules (3-2).
Polyvalente et puissante, Lizbeth Sainz (15 points) était à nouveau le meilleur élément côté mexicain. Fernanda Guitron offrait quant à elle 11 points aux Sud-Américaines tandis que Celia Bourihane se montrait la plus efficace côté algérien (9).
Le Mexique inscrivait en outre 12 aces et commettait deux fois moins d'erreurs (14-28) que l'Algérie qui affiche un bilan de 7 défaites pour une victoire dans ce Championnat du monde 2013.
"Je suis satisfaite de notre prestation. Je tiens à remercier mon entraîneur ; j'ai été en réussite ici, et c'est grâce à lui. Je me suis entraînée très dur l'an dernier et je me suis sentie progresser mois après mois", affirmait l'attaquante mexicaine Lizbeth Sainz.

Phase de classement de la 17e à la 20e place

États-Unis – Porto Rico 3-0 (25-15, 25-22, 25-18)

Les États-Unis terminent le tournoi sur un troisième succès d'affilée pour s'emparer de la 17e place. Les protégées de Carlos Cruz ne pouvaient rien face à une équipe américaine qui entamait la rencontre sur les chapeaux de roue. Les 5es au classement mondial s'appuyaient sur leurs qualités de finisseuses incarnées en l'occurrence par la capitaine Jordan Burgess (10 points dont 8 attaques gagnantes) et par le duo Alexandra Malloy/Amber Rolfzen (10). Kanisha Jimenez se chargeait de répondre aux assauts adverses mais les 15 points de la Portoricaine ne suffisaient pas à éviter un revers supplémentaire après celui infligé par la Thaïlande samedi (3-0).
"C'était un très bon match pour nous", déclarait Jordan Burgess. "Nous avons pu compter sur l'apport de plusieurs joueuses".

Thaïlande – Nigeria 3-0 (25-16, 25-9, 25-11)
La Thaïlande termine la compétition sur une note positive au gymnase Vodova en s'adjugeant une deuxième victoire dans cette phase de classement. Les jeunes nigérianes tentaient de résister bravement face à une formation asiatique dominatrice de bout en bout mais ne pouvaient rien contre l'expérience et la puissance des joueuses de Nataph Srisamutnak qui les condamnaient à une septième défaite de rang.
La capitaine thaïlandaise Kuttika Kaewpin était la plus adroite à la finition avec 15 points dont 13 attaques gagnantes. Elle devance sa coéquipière Kaewkalaya Kamulthala (12) et la Nigériane Mercy Promises (8).
Les Asiatiques, moins brouillonnes avec 14 fautes directes à 18, s'octroient donc la 18e place tandis que leurs adversaires terminent 20es.  
"Aujourd'hui, nous avons joué comme une équipe. Je suis heureuse que nous ayons gagné et que nous obtenions une meilleure position au classement final", expliquait la capitaine thaïlandaise Kuttika Kaewpin.


****

Samedi et dimanche, le Fédération tchèque de volleyball a accueilli un millier de joueurs de minivolley venus des quatre coins du pays pour participer à un festival de minivolley dans le complexe sportif de Sokol, à Brno. Les futures stars de la discipline ont pu se mesurer dans différentes catégories et ont reçu samedi matin la visite du Dr Amr Elwani, vice-président exécutif et trésorier de la FIVB, et président du Comité de contrôle du Championnat du monde FIVB de volleyball M-20 féminin, ainsi que de Cristóbal Marte Hoffiz, premier vice-président exécutif de la FIVB. Tous deux en ont profité pour partager quelques moments inoubliables avec les volleyeurs en herbe.



Résultats

Phase

Date

Heure
locale

Heure
GMT

Équipes

 Résultat

Ville

Description

Conf. de
presse

Stats

Photos

69

C17-20

30/06

09:00

07:00

USA-PUR

3-0

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

71

F1-16

30/06

10:00

08:00

SRB-DOM

3-0

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

70

C17-20

30/06

11:15

09:15

THA-NGR

3-0

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

72

F1-16

30/06

12:30

10:30

RUS-TUR

1-3

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

73

F1-16

30/06

13:30

11:30

ALG-MEX

0-3

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

74

F1-16

30/06

15:00

13:00

CZE-PER

3-2

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

75

F1-16

30/06

15:45

13:45

EGY-COL

0-3

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

76

F1-16

30/06

18:05

15:30

BRA-ITA

3-0

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

77

F1-16

30/06

18:00

16:00

TPE-BUL

0-3

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

78

F1-16

30/06

20:15

18:00

CHN-JPN

3-0

Brno

Voir

Voir

Voir

Voir

 
Classement
1. Chine
2. Japon
3. Brésil
4. Italie
5. Turquie
6. Russie
7. Serbie
8. République dominicaine
9. Bulgarie
10. Taipei chinois
11. République tchèque
12. Pérou
13. Colombie
14. Égypte
15. Mexique
16. Algérie
17. États-Unis
18. Thaïlande
19. Porto Rico
20. Nigeria
 
 
Meilleures joueuses        

Meilleure joueuse  : Ting Zhu (Chine)
 
Équipe du tournoi :
 
Meilleure passeuse : Sladjana Mirkovic (Serbie)
Meilleure ailière : Ceyda Aktas (Turquie)
Meilleures complètes : Ting Zhu (Chine), Gabriela Braga Guimaraes (Brésil)
Meilleures contreuses centrales : Valquiria Carboni Dullius (Brésil), Irina Fetisova (Russie)
Meilleure libéro : Manami Kojima (Japon)
 
Palmarès du Championnat du monde M-20 féminin
 
2013    Chine
2011    Italie
2009    Allemagne
2007    Brésil
2005    Brésil
2003    Brésil
2001    Brésil
1999    Russie
1997    Russie
1995    Chine
1993    Cuba
1991    URSS
1989    Brésil
1987    Brésil
1985    Cuba
1981    Corée
1977    Corée

(Cliquez ici pour accéder au tableau de classement et des médailles )


Performances au Championnat du monde M-20 féminin 2013
 
Meilleures marqueuses
30 – Brayelin Elizabeth Martinez pour la République dominicaine contre le Pérou (23 juin)
30 – Ting Zhu pour la Chine contre la Russie (28 juin)
28 – Brayelin Elizabeth Martinez pour la République dominicaine contre la Turquie (29 juin)
28 – Ceyda Aktas pour la Turquie contre la Russie (30 juin)
26 – Samantha Bricio pour le Mexique contre la Bulgarie (22 juin)
25 – Angela Leyva pour Pérou contre le Taipei chinois (21 juin)
25 – Mercy Promise pour le Nigeria contre l'Algérie (23 juin)
25 – Ceyda Aktas pour la Turquie contre la République dominicaine (29 juin)
 
Meilleures contreuses
9 - Valquiria Dullius pour le Brésil contre la Russie (24 juin)
9 – Mina Popovic pour la Serbie contre le Japon (24 juin)
9 – Merete Lutz pour les États-Unis contre la Thaïlande (28 juin)
9 – Veronika Trnkova pour la République tchèque contre le Pérou (30 juin)
8 – Laura Melandri pour l'Italie contre l'Algérie (24 juin) et pour l'Italie contre la Bulgarie (26 juin)
8 – Ekaterina Makarchuk pour la Russie contre la Serbie (29 juin)
 
Meilleures performances au contre par équipe
22 – République dominicaine - Porto Rico (25 juin)
22 - République dominicaine - Taipei chinois (24 juin)
22 – République dominicaine -  Pérou (23 juin)
21 – États-Unis - Thaïlande (28 juin)
21 - République tchèque - Pérou (30 juin)
 
Meilleures serveuses
7 – Klara Melicharova pour la République tchèque contre l'Égypte (28 juin)
6 – Veronika Trnkova pour la République tchèque contre le Taipei chinois (25 juin)
6 – Sara Bonifacio pour l'Italie contre la République dominicaine (28 juin)
5 – Michaela Mlejnkova pour la République tchèque contre Porto Rico (21 juin)
5 – Elena Perinelli pour l'Italie contre la Turquie (22 juin) et pour l'Italie contre le Nigeria (25 juin)
5 – Arisa Inoue pour le Japon contre la Serbie (24 juin)
5 – Ivonne Daniela Montano pour la Colombie contre la Bulgarie (28 juin)
5 – Sandra Santana pour le Pérou contre la République tchèque (30 juin)
 

Meilleures performance au service par équipe
16 - République tchèque - Taipei chinois (25 juin)
15 – République tchèque - Égypte (28 juin)
15 – Thaïlande - Nigeria (30 juin)
14 – Égypte - Nigeria (22 juin)
13 - Italie - Turquie (22 juin)
 
Meilleures marqueuses par journée
28 – Ceyda Aktas pour la Turquie contre la Russie (30 juin)
28 – Brayelin Elizabeth Martinez pour la République dominicaine contre la Turquie (29 juin)
30 – Ting Zhu pour la Chine contre la Russie (28 juin)
21 –Gaila Lopez Gonzalez pour la République dominicaine contre la Colombie (26 juin)
21 - Brayelin Elizabeth Martinez pour la République dominicaine contre Porto Rico (25 juin)
24 - Brayelin Elizabeth Martinez pour la République dominicaine contre Taipei chinois (24 juin)
30 – Brayelin Elizabeth Martinez pour la République dominicaine contre le Pérou (23 juin)
26 – Samantha Bricio pour le Mexique contre la Bulgarie (22 juin)
25 - Angela Leyva pour le Pérou contre le Taipei chinois (21 juin)

Plus grand nombre de points par set
Finales : Brésil - Italie 28-26
Matchs 9e-12e : Bulgarie - Pérou 27-25
Matchs 5e-8e : Russie - Serbie 29-27
Matchs 17e-20e : Thaïlande - Porto Rico 27-25
Quarts de finale : Brésil - Serbie 26-24, Chine - Russie 26-24
Matchs 9e-16e : Bulgarie - Colombie 27-25
8es de finale : Japon - Pérou 27-25
Poule A : République dominicaine - Pérou 30-28
Poule C : États-Unis - Mexique 29-27
Poule D : Italie - Turquie 26-24  ; Algérie - Nigeria 24-26
 
Plus grand nombre de points par match
Finales : République tchèque - Pérou 3-2 (19-25, 22-25, 25-20, 25-23, 17-15) – 216 Points
Matchs 5e-8e : Turquie - République dominicaine 3-2 (26-24, 21-25, 25-19, 19-25, 15-13) – 212 points
Matchs 9e-16e : République tchèque - Égypte 3-2 (25-13, 25-23, 24-26, 19-25, 15-12) – 207 points
Poule A : Pérou - Taipei chinois 2-3 (25-22, 25-22, 20-25, 24-26, 16-18) – 223 points
Poule B : Serbie - Japon 3-2 (25-21, 25-21, 16-25, 21-25, 15-10) – 204 points
Poule C : Italie - Turquie 2-3 (25-21, 23-25, 21-25, 26-24, 9-15) – 214 points

 

Page du Championnat du monde M-20 féminin 2013

Programme du Championnat du monde M-20 féminin 2013
Classement mondial FIVB

Facebook : FIVB - International Volleyball Federation
Twitter : @FIVB Volleyball, @FIVBWomensUnder20
YouTube : Web TV FIVB

 





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines