The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Rude test pour les champions olympiques

 
La Russie a remporté cinq de ses six derniers matchs face à la Serbie : un match de poule lors des derniers Jeux olympiques et trois des quatre matchs disputés dans le cadre du Tour intercontinental de la Ligue mondiale.
 
Lausanne, Suisse, le 12 juin 2013 - L'affiche de ce troisième week-end de Ligue mondiale de volleyball FIVB offre un test des plus difficiles aux champions olympiques russes.

Après avoir débuté leur campagne par deux victoires attendues face aux débutants iraniens, les Russes affronteront leurs grands rivaux serbes vendredi (Match FIVB de la semaine, retransmis gratuitement et en direct) et samedi à Kaliningrad (les deux rencontres sont programmées à 15h GMT)

Ces rencontres ont d'autant plus d'intérêt que les deux équipes sont largement en tête de la poule B avec 6 points sur 6 possibles. Ce qui fait d'elles les deux seules équipes des 18 engagées en Ligue mondiale à n'avoir pas concédé le moindre point. La Serbie a impressionné lors de sa victoire 3-1, dans le chaudron de La Havane, à Cuba, face à une équipe locale pourtant favorite. 

"Mon équipe a fait preuve de beaucoup de puissance à Cuba. Nous voulons réitérer cette performance en Russie, même si nous savons que ces deux rencontres seront très disputées", a déclaré l'entraîneur serbe Igor Kolakovic.

Son homologue russe, Andrey Voronkov, reconnait également que la tâche s'annonce rude pour son équipe : "Nous devons gommer les erreurs que nous avons faites face à l'Iran. Nous avons intégré un bon nombre de nouveaux joueurs, l'équipe est en construction et il est normal que tout ne soit pas parfait."

Les deux équipes ont soif de victoire pour ces rencontres du top niveau international de volleyball : l'année passée les vainqueurs de 2011 et la Serbie avaient déçu, ne terminant, respectivement, que huitième et neuvième.

Ces deux grandes puissances du volleyball occupent actuellement les deux premières places de leur poule qui devraient les voir accéder à la phase finale qui aura lieu du 17 au 21 juillet à Mar del Plata, en Argentine. Cependant, une troisième équipe pourrait bénéficier de leur confrontation directe. Vainqueur à huit occasions de la Ligue mondiale, l'Italie a remporté ses deux premières rencontres face à l'Allemagne et aura l'avantage de jouer à domicile ce week-end. Leurs adversaires seront les Cubains d'abord à Turin, vendredi, puis à Florence, dimanche (les deux rencontres sont programmées à 18h GMT). 

Dans la poule A, après leurs deux succès en ouverture de la compétition face à la Pologne sur le terrain des champions en titre, le Brésil se prépare à deux matchs très difficiles en Argentine, pays hôte de la phase finale le mois prochain. Les Brésiliens tenteront de poursuivre sur leur belle lancée dans un duel sud-américain qui aura lieu à Mendoza, vendredi (23h30 GMT) et samedi (lundi, 1h GMT). La victoire à l'extérieur obtenue aux États-Unis, finalistes de la dernière Ligue mondiale, a apporté encore un peu plus de confiance à des Gauchos d'ores et déjà qualifiés pour la phase finale en tant qu'organisateurs.

L'entraîneur brésilien Bernardinho devra se passer de son joueur-clé Lucas Saatkamp, victime d'une élongation en Pologne. Cependant, il reste persuadé que son équipe, largement remaniée depuis la défaite lors de la finale olympique face à la Russie, saura faire bonne figure dans une atmosphère surchauffée : "C'est important pour nos jeunes joueurs d'évoluer dans une telle ambiance", a-t-il déclaré.

Dans l'autre rencontre du week-end, toujours dans la poule A, les États-Unis affronteront la France, toujours en quête d'un premier succès, à Tulsa (vendredi et samedi, minuit GMT). Tout comme l'Argentine, deux autres équipes de ce groupe se qualifieront pour la grande finale.

Il ne reste qu'un ticket pour les finales dans la poule C, poule composée des équipes les moins bien classées de la Ligue mondiale. De façon assez surprenante, c'est la Finlande qui est actuellement en tête et bien placée pour accéder aux finales, suite à sa victoire face au Portugal lors de la première semaine et aux deux succès remportés contre la Corée du Sud le week-end dernier. La deuxième partie de leur déplacement en Asie verra les Scandinaves affronter, en tant que favoris, le Japon, à Komaki, samedi et dimanche (4h GMT). En quatre rencontres, le Japon n'a, en effet, inscrit aucun point. Le Canada et la Corée du Sud, qui s'affrontent à Mississauga, vendredi et samedi (23h GMT) ont tous deux remporté une victoire et subi deux défaites.

  Tableau des résultats - Semaine 3

PhaseDateHeure localeHeure GMTÉquipesScore en directVilleDescriptionConf. de presseStatsPhotos
25B14/0618:0015:00RUS-SRB voirKaliningradVoir
26B14/0620:0018:00ITA-CUBvoirTurinVoir
29C14/0619:0023:00CAN-KORvoirMississaugaVoir
27A14/0620:3023:30ARG-BRAvoirMendozaVoir
28A14/0619:0000:00USA-FRAvoirTulsa, OKVoir
30C15/0613:0004:00JPN-FINvoirKomakiVoir
31B15/0618:0015:00RUS-SRB voirKaliningradVoir
33C15/0619:0023:00CAN-KOR voirMississaugaVoir
32A15/0619:0000:00USA-FRA voirTulsa, OKVoir
34C16/0613:0004:00JPN-FIN voirKomakiVoir
35B16/0620:0018:00ITA-CUB voirFlorenceVoir
36A16/0622:0001:00ARG-BRA voirMendozaVoir

Classements

Poule A

Rg

Code

Équipe

Points

Matchs

Détail des parties

Sets

Points

Joué

Gagné

Perdu

3-0

3-1

3-2

2-3

1-3

0-3

Joué

Perdu

Ratio

Joué

Perdu

Ratio

1

BUL

Bulgarie

5

2

2

 

1

 

1

 

 

 

6

2

3.000

182

177

1.028

2

BRA

Brésil

5

2

2

 

 

1

1

 

 

 

6

3

2.000

208

190

1.095

3

USA

États-Unis

3

2

1

1

 

1

 

 

1

 

4

4

1.000

187

183

1.022

4

ARG

Argentine

3

2

1

1

 

1

 

 

1

 

4

4

1.000

183

187

0.979

5

POL

Pologne

1

2

 

2

 

 

 

1

1

 

3

6

0.500

190

208

0.913

6

FRA

France

1

2

 

2

 

 

 

1

 

1

2

6

0.333

177

182

0.973

Poule B

Rg

Code

Équipe

Points

Matchs

Détail des parties

Sets

Points

Joué

Gagné

Perdu

3-0

3-1

3-2

2-3

1-3

0-3

Joué

Perdu

Ratio

Joué

Perdu

Ratio

1

RUS

Russie

6

2

2

 

1

1

 

 

 

 

6

1

6.000

167

148

1.128

2

SRB

Serbie

6

2

2

 

 

2

 

 

 

 

6

2

3.000

190

175

1.086

3

ITA

Italie

5

2

2

 

1

 

1

 

 

 

6

2

3.000

182

156

1.167

4

GER

Allemagne

1

2

 

2

 

 

 

1

 

1

2

6

0.333

156

182

0.857

5

CUB

Cuba

 

2

 

2

 

 

 

 

2

 

2

6

0.333

175

190

0.921

6

IRI

Iran

 

2

 

2

 

 

 

 

1

1

1

6

0.167

148

167

0.886

Poule C

Rg

Code

Équipe

Points

Matchs

Détail des parties

Sets

Points

Joué

Gagné

Perdu

3-0

3-1

3-2

2-3

1-3

0-3

Joué

Perdu

Ratio

Joué

Perdu

Ratio

1

FIN

Finlande

9

4

3

1

2

 

1

1

 

 

11

5

2.200

367

341

1.076

2

NED

Pays-Bas

9

4

3

1

1

2

 

 

1

 

10

5

2.000

360

331

1.088

3

KOR

Corée

7

4

2

2

 

2

 

1

 

1

8

8

1.000

354

357

0.992

4

CAN

Canada

6

4

2

2

1

1

 

 

2

 

8

7

1.143

348

343

1.015

5

POR

Portugal

5

4

2

2

 

1

1

 

 

2

6

9

0.667

320

347

0.922

6

JPN

Japon

 

4

 

4

 

 

 

 

3

1

3

12

0.250

320

350

0.914


Remarque: Match gagné 3-0 ou 3-1: 3 points pour le vainqueur, 0 point pour le perdant
Match gagné 3-2: 2 points pour le vainqueur, 1 point pour le perdant
En cas d'égalité, les équipes seront classées en fonction des critères suivants : nombre de matchs gagnés, ratio des sets et ratio des points

Records de la Ligue mondiale FIVB 2013

Plus grand nombre de points marqués
28 – Wytze Kooistra (Pays-Bas) contre le Canada (31 mai)
27 – Ivan Zaytsev (Italie) contre l'Allemagne (9 juin)
26 – Leandro (Brésil) contre la Pologne (9 juin)
26 – Valdir Sequeira (Portugal) contre la Finlande (1er juin)
26 – Mikko Oivanen (Finlande) contre le Portugal (1er juin)

Plus grand nombre de contres
6 – Emanuele Birarelli (Italie) contre l'Allemagne (9 juin)
6 – Park Sang-Ha (Corée) contre le Japon(1er juin)
5 – Marcin Mozdzonek (Pologne) contre le Brésil (9 juin)
5 – Jelte Maan (Pays-Bas) contre le Japon(9 juin)
5 – Konstantin Shumov (Finlande) contre la Corée (9 juin)
5 – Seyed Mousavi (Iran) contre la Russie (8 juin)
5 – Adam Simac (Canada) contre le Portugal (8 juin)

Plus grand nombre de contres par équipe
16 – L''Italie contre l'Allemagne (9 juin)
15 – La Pologne contre le Brésil (9 juin)
14 – Le Brésil contre la Pologne (7 juin)
14 – La Corée contre le Japon (1er juin)
14 – La Finlande contre la Corée (8 juin)

Plus grand nombre de services gagnants
7 – Alexandre Ferreira (Portugal) contre la Finlande (1er juin)
4 – Matti Oivanen (Finlande) contre la Corée (9 juin)
4 – Earvin Ngapeth (France) contre la Bulgarie (7 juin)

Plus grand nombre de services gagnants par équipe
10 – Les États-Unis contre l'Argentine (9 juin)
9 – La France contre la Bulgarie (7 juin)
9 – Le Portugal contre la Finlande (1er juin)

Meilleurs marqueurs de la semaine
Semaine 1 : Wytze Kooistra (Pays-Bas), 28 (contre leCanada)
Semaine 2 : Cristian Savani (Italie), 27 (contre l'Allemagne)

Sets les plus serrés
Semaine 1 : Finlande -  Portugal, 29-27
Semaine 2 : Bulgarie - France, 31-29

Matchs les plus serrés 
Semaine 1 : Finlande -  Portugal, 3-1 (23-25, 25-23, 25-23, 23-25, 15-12) – 219 points
Semaine 2 : Brésil - Pologne, 3-2 (28-26, 25-22, 23-25, 20-25, 15-10) – 219 points


YouTube: FIVB Video





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines