" /> Le Kenya vise haut | FIVB - Press release
The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Le Kenya vise haut

 
Gaudencia Makokha et Naomie Too sont opposées aux meilleurs beach volleyeurs à Myslowice
 
Myslowice, Pologne, le 7 juin 2013 – Les équipes kényanes n'ont fait leur entrée dans les compétitions FIVB de beach volley que depuis peu, mais elles se montrent déjà ambitieuses.

Actuellement, un duo kényan participe à la toute première édition du Championnat du monde FIVB de beach volleyball M-23 puisque Gaudencia Makokha et Naomie Too se sont qualifiées à l'issue du tournoi mis en place par la Confédération africaine (CAVB) pour désigner les représentants de nord, du centre et de l'est de l'Afrique. La Fédération kényane espère ainsi que le pays saura apprendre rapidement et s'ouvrir la voie vers de futurs succès.

"Dans cinq ans, je veux voir l'une de nos équipes terminer sur le podium", affirmait le président de la Fédération kényane de volleyball Charles Nyaberi. "En 2016, nous ne voulons pas nous contenter d'avoir des représentants des deux sexes à Rio (lors des Jeux olympiques) aussi bien en volleyball qu'en beach volley, nous voulons monter sur le podium."

"Nous savons que c'est ambitieux, mais nous savons que c'est faisable. Nous avons l'enthousiasme, nous avons le talent, et plus important encore, nous avons la volonté et la motivation. De plus, avec le soutien de la FIVB et de la CAVB, nous pouvons y parvenir."

Faire passer le mot

Le programme kényan de développement du beach volleyball est relativement récent et, il y a encore trois ans environ, ce sont les anciens volleyeurs en fin de carrière qui représentaient le pays dans les compétitions de beach volley. Toutefois, l'absence de résultats probants a poussé la Fédération à lancer un programme pour les jeunes afin de voir émerger des joueurs formés aux techniques du beach volley depuis leur jeunesse.

Alors que la discipline fait son entrée dans les écoles, le prochain objectif sera d'ajouter une sélection M-16 aux équipes M-23 et M-21 qui ont déjà évolué dans des compétitions internationales, tout en essayant de développer le beach volley dans le Nord et l'Est de l'Afrique.

"Le beach volley commence à faire son apparition en Ouganda et au Rwanda, et nous espérons intégrer la Tanzanie, le Soudan et l'Éthiopie afin de pouvoir mettre en place de véritables compétitions dès le plus jeune âge", expliquait Nyaberi.

"Parfois, le fait de disputer des compétitions de faible niveau avec peu de participants n'est pas suffisant car, quand on participe à un tournoi comme celui-là, il y a un choc des cultures."

"En rentrant, une saison entière de beach volleyball nous attend avec des programmes dédiés à ce sport."

Apprendre des autres

L'un des éléments susceptibles de mettre en évidence les progrès réalisés par le Kenya sera d'accueillir une compétition FIVB. M. Nyaberi espère donc que son pays aura l'occasion de souhaiter la bienvenue aux acteurs de la planète volley, à l'image du voisin ougandais qui organisera un tournoi Open courant 2013.

"Nous rêvons d'accueillir ce type d'événement", déclarait-il. "Nous aimerions pouvoir en organiser un ; nous avons les structures nécessaires et deux hôtels de part et d'autre de Mombasa qui ont permis d'organiser de très bons championnats CAVB. Nous avons du personnel compétent et serions ravis que la FIVB nous laisse une chance."

D'ici là, le plan consiste à continuer de faire progresser les joueurs et de développer leur présence dans des tournois par catégorie d'âge de la FIVB tout en apprenant des équipes affrontées lors des compétitions.

"L'an prochain, nous inscrirons des équipes féminines et masculines dans toutes les catégories d'âge. Ainsi, les M-19, M-21, M-23 et les autres équipes seront mieux préparés", révélait M. Nyaberi.

"Assister à des compétitions de haut niveau et permettre à mes joueurs d'observer les autres équipes leur donne l'occasion d'apprendre. Pour nous qui supervisons, c'est important aussi de voir ce qu'il se passe réellement. Il m'est impossible de trouver les mots pour dire à quel point cela est précieux."

Trente-deux équipes masculines et autant de duos féminins prendront part à la première édition des Championnats du monde FIVB de beach volleyball M-23. Le Tirage au sort principal a débuté le 6 juin tandis que la compétition prendra fin dimanche 9 juin, jour des finales masculines et féminines.

Myslowice, qui se situe à 70 km de l'ancienne capitale polonaise Cracovie, accueillera pour la troisième fois des Championnats du monde par tranche d'âge après avoir brillamment organisé les compétitions M-19 et M-21 en 2006 et 2007.

Plusieurs étapes du Circuit mondial FIVB ont également eu lieu à Myslowice avec un premier tournoi féminin organisé en 2008 suivi d’un second en 2011. Les hommes ont eux aussi eu l’occasion d’évoluer sur le sable polonais en 2009, 2010 et 2012.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Beach volleyball home page
   Development home page

LATEST NEWS

Latest headlines