The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Les éliminatoires européens du Championnat du monde masculins à pleine vitesse

 
Jaanus Nommsalu a été l’un des meilleurs marqueurs pour l’Estonie face à la Biélorussie pour la première journée à Rakvere
 
Luxembourg, le 24 mai 2013 – Six tournois de qualifications se déroulent ce week-end en Europe pour le compte de la toute première étape des éliminatoires du Championnat du monde FIVB de volleyball masculin 2014. Les vainqueurs seront directement qualifiés pour le troisième tour en janvier 2014, tandis que les seconds continueront leur parcours via le deuxième tour, en octobre.

Dans la poule A, l’hôte croate a commencé sa campagne vendredi à Zagreb avec une victoire 3-1 (25-16, 23-25, 25-19, 25-17) contre l’Azerbaïdjan. Malgré le succès, l’entraîneur principal Igor Simuncic n’était pas satisfait de la manière, puisque les Azéris sont parvenus à résister aux locaux.

Tout semblait pourtant bien parti avec un premier set rapidement plié 25-16. Alors qu’ils menaient 20-17 dans le deuxième, les Croates se sont alors relâchés et ont finalement concédé le set 23-25. Ils ont ensuite repris le contrôle des opérations pour clore la partie grâce notamment à Ivan Raic, auteur de 24 points.

Dans l’autre match du jour, les Pays-Bas ont employé 62 minutes seulement pour écarter la Bosnie-Herzégovine en trois sets (25-14, 25-23, 25-14). Les Néerlandais ont complètement dominé la rencontre d’un bout à l’autre, ne concédant que 14 points dans le premier set. Les échanges étaient plus serrés dans le deuxième, mais les Oranje mettaient un terme au débat dès le troisième set raflé en 18 minutes.

La Slovénie et la Moldavie ont remporté leur premier match de qualification également, dans la poule B à Ljubljana. Le pays hôte a battu Israël 3-1 (25-21, 25-16, 20-25, 25-22), tandis que les Moldaves ont résisté à la Hongrie 3-1 également (25-18, 25-22, 28-30, 25-18). L’entraîneur slovène Luka Slabe s’est dit satisfait du résultat, mais pas de la prestation : "Nous sommes encore un peu réservé dans tous les compartiments de jeu. On affronte la Hongrie demain, qui est sûrement un peu plus forte qu’Israël, il va falloir jouer mieux que ça." L’entraîneur adverse, Zohar Bar Netzer, a souligné que son équipe n’était pas au mieux, malgré une belle prestation contre le favori du groupe.

Le coach moldave Artur Romascan a relevé que son équipe était plus forte techniquement, le premier passeur Marin Lescov ajoutant : "Nous sommes venus ici pour bien figurer, malgré la jeunesse de l’équipe. On avait mal commencé, mais on a progressivement mieux joué. C’est un très bon résultat pour nous et pour notre pays."

Dans la poule C, les hôtes estoniens et leurs voisins lettons se sont imposés à Rakvere, face à la Biélorussie 3-1 (25-23, 20-25, 25-17, 25-21) et le Danemark 3-0 (25-20, 26-24, 25-23) respectivement.

Quatre Estoniens ont terminé à plus de 10 unités : Martti Juhkami à 20 points, Oliver Venno (15), Ardo Kreek (13) et Jaanus Nõmmsalu (11). En face, Siarhei Antanovich en a inscrit 19 pour les Biélorusses.

"Ils sont plus grands que nous, mais on a été meilleurs techniquement. C’est surtout notre détermination qui nous a aidés à gagner. Il ne faut pas sous-estimer notre prochain adversaire, le Danemark, qui a bien joué malgré la défaite sèche", a indiqué le meilleur marqueur estonien Juhkami.

Dans un match déjà décisif, la Roumanie a battu l’Autriche en trois sets (25-23, 25-19, 29-27) lors de la seconde journée de la poule D à Courtrai. Après une défaite contre la Belgique, l’Autriche voit ses chances de terminer à la seconde place de la poule diminuer.

En Suède, l’équipe locale a battu l’Islande en trois sets (25-16, 25-18, 25-15) pour la première journée de la poule E, à Halmstad. La Grèce a eu besoin de cinq sets pour venir à bout d’une équipe de Norvège très solide (25-16, 21-25, 21-25, 25-21, 15-9). "On connaît notre niveau parce que nous avons joué ensemble ces dernières semaines, on sait de quoi on est capables. Mais ces matchs ne sont jamais faciles. Je pense que tout s’est bien passé, même si on n’aurait pas dû concéder autant de points aux Islandais", a indiqué l’ailier suédois Jakob Wijk Tegenrot. "C’est une bonne façon de nous mettre en jambes pour le reste du tournoi, et ce sera intéressant de jouer contre la Norvège demain, qui a poussé la Grèce à un cinquième set aujourd’hui. Il faudra obtenir un bon résultat pour pouvoir jouer la première place dimanche, face à la Grèce."

Les hôtes de l’A.R.Y. de Macédoine a pris un bon départ, tout comme l’Ukraine, dans la poule F à Skopje. Les locaux ont facilement disposé de l’Albanie en trois sets (25-19, 25-15, 25-19) tandis que les Ukrainiens ont eu besoin d’une quatrième manche face au Monténégro (25-20, 27-25, 23-25, 25-20). L’A.R.Y.M n’a pas eu trop de difficultés face à l’Albanie grâce à son capitaine Nikola Gjorgiev, auteur de 22 points. L’Ukraine, favorite annoncée du groupe, a connu des hauts et des bas contre les Monténégrins mais a su garder le contrôle de la partie pour s’imposer.

Pour plus d’informations, consultez le site www.cev.lu




 Language(s)
   English
   French
   Spanish
   Polish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines