The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

La Russie décroche un cinquième titre en Championnat d’Europe cadet

 
Les jeunes Russes fêtent leur médaille d’or après leur victoire 3-1 sur la Pologne en finale du Championnat d’Europe CEV de volleyball cadet à Laktaši, en Bosnie-Herzégovine
 
 Laktaši, Bosnie-Herzégovine, le 21 avril 2013 – La Russie est le nouveau champion d’Europe des cadets ! L’équipe d’Alexander Karikov était trop forte, même pour la Pologne, et s’est facilement imposée dans le match final du Championnat d’Europe CEV de volleyball cadet. Le choc des titans à Laktaši s’est achevé sur une victoire trois sets à un pour la Russie, qui reste l’équipe la plus titrée de la compétition avec cinq sacres en dix éditions.
Le vice-président de la CEV Aleksandar Boričić a remis la coupe ainsi que les médailles d’or aux champions, invaincus dans toute la compétition. La Belgique s’est emparée du bronze en cinq sets contre la Finlande. La Turquie a battu la France 3-1 pour la cinquième place et l’Italie termine septième, devant l’Autriche (3-1) et valide le dernier billet pour le Festival olympique de la jeunesse européenne 2013, cet été à Utrecht (Pays-Bas).
Les six premiers de la compétition sont qualifiés pour le Championnat du monde qui se déroulera cet été à Tijuana et Mexicali, au Mexique.

Pologne c. Russie 1-3 (16-25, 18-25, 25-22, 21-25)
L’ambiance était festive et chaleureuse pour la grande finale du Championnat d’Europe cadet à laquelle ont assisté quelque 2 000 spectateurs, dont le président de la République serbe de Bosnie, Milorad Dodik. La Russie a dominé la Pologne en quatre sets (3-1) et s’adjuge l’or, notamment grâce à son meilleur marqueur, Victor Poletaev, auteur de 25 points. Pour la Pologne, le capitaine Bartosz Bucko et son coéquipier Artur Szalpuk terminent avec 20 points chacun.
Le premier set était équilibré jusqu’à 11-11. Avec Ilia Vlasov au service, la Russie prenait l’avantage grâce à six points de suite et gardait ensuite ses distances. Malgré la bonne réception des Polonais, les Russes marquaient 3 aces dans ce seul set, auxquels s’ajoutaient 4 contres gagnants et 9 fautes directes des Polonais. Les garçons d’Alexander Karikov prenaient ainsi facilement la main dans cette finale (25-16) et mettaient fin à l’invincibilité des Polonais qui n’avaient pas encore perdu le moindre set.
La Russie se montrait également plus efficace à la réception dans la deuxième manche et voyait ses efforts offensifs récompensés à de nombreuses reprises. La ruée vers l’or était lancée avec un 5-0 d’entrée de set pour les Russes, qui comptaient même jusqu’à 11 points d’avance à 19-8, avant de conclure tranquillement à 25-18.
La Pologne se réveillait dans le troisième set avec l’entrée du remplaçant Artur Szalpuk. Bartosz Bucko était également au meilleur de sa forme, permettant aux joueurs de Wieslaw Czaja de renforcer leurs attaques et leurs services pour prendre le contrôle des échanges. Un contre gagnant de Szalpuk permettait aux Polonais d’empocher le set 25-22.
Dans le quatrième set, Victor Poletaev survolait littéralement le match (en russe, "polet" signifier "voler") et la Russie menait rapidement au tableau d’affichage. C’était sans compter sur la combativité des Polonais qui effaçaient leurs 5 points de retard pour revenir à 8-8 et prendre l’avantage à 12-10. Les deux équipes dominaient à tour de rôle jusqu’à 20-20, moment choisi par les Russes pour inscrire 4 points d’affilée et s’offrir une balle de match. Les Polonais retardaient l’échéance, mais le passeur Pavel Pankov ne laissait pas échapper l’opportunité de smasher la balle et de décrocher l’or.

Finlande c. Belgique 2-3 (19-25, 25-20, 25-22, 19-25, 10-15)
Le match pour la médaille de bronze a donné lieu à un suspens passionnant qui a finalement vu la Belgique monter sur le podium lors de la cérémonie de clôture. Thomas Konings a inscrit 24 points pour les vainqueurs, devant le capitaine finlandais Sakari Mäkinen et ses 22 points.
Le premier set s’avérait équilibré jusqu’au premier temps mort. Au retour, les Belges asseyaient leur domination sur le court : le passeur Sander Depovere assurait à la réception et distribuait intelligemment les attaques belges, leur permettant de remporter la première manche (25-19).
La Finlande commençait en trombe la deuxième en menant 5-0 puis 8-1. Les deux équipes tentaient d’accentuer la pression par leurs services, mais les hommes de Pertti Honkanen étaient plus concentrés et commettaient moins d’erreurs pour creuser l’écart à 19-9. La Belgique répliquait avec Arno Van De Velde, auteur de 6 services de suite pour revenir à 19-21, mais les Finlandais résistaient et égalisaient à une manche partout (25-20).
La Belgique commençait le troisième set avec 4 points consécutifs (12-9) et conservait son avance de trois points jusqu’à 22-19. Alors qu’elle semblait bien partie pour remporter le set, la Belgique se faisait toutefois surprendre par Antti Ropponen au service, secondé par ses coéquipiers qui ne commettaient plus la moindre erreur et se montraient intraitables au contre, notamment grâce au capitaine Sakari Mäkinen. Les Finlandais inscrivaient 6 points de suite et concluaient le set sur un ace (25-22).
C’était alors au tour des Belges d’afficher leurs qualités défensives et de mener la danse, comptant jusqu’à 10 points d’avance à 23-13. La Belgique poussait son adversaire à une manche décisive, malgré le retour des Finlandais (25-19).
Le dernier set semblait facilement acquis pour les Belges qui menaient 6-0, mais une fois encore, les Scandinaves se battaient et revenaient à un point seulement, à 8-9 puis 9-10. Le contre belge avait une fois de plus le dernier mot en offrant une balle de match. Une dernière faute directe des Finlandais scellait le sort de la rencontre (10-15).

France c. Turquie 1-3 (23-25, 22-25, 25-23, 17-25)
La Turquie a pris la cinquième place du classement final. Les garçons d’Ali Kazim Hidayetoglu étaient visiblement plus motivés dans ce match de classement que les Bleuets et sont sortis victorieux en quatre sets. Deux joueurs terminent meilleurs marqueurs ex aequo avec 20 points chacun : le Turc Yasin Aydin et le Français Timothée Carle.
Le premier set était assez équilibré jusqu’à 16-16, mais la Turquie renforçait son contre et faisait la différence grâce notamment à une attaque puissante d’Emincan Kocabas (25-23). Meilleurs au service, les Turcs prenaient le large dans le deuxième set et profitaient d’une erreur au service des Bleuets pour doubler la mise (22-25).
Dans le troisième set, les jeunes volleyeurs de Slimane Belmadi se montraient enfin efficaces en attaque : Timothée Carle faisait parler la poudre avec 9 points pour la France, imité par son capitaine Luka Basic, auteur du smash final à 25-23. La quatrième manche était à sens unique pour la Turquie. Bien aidé par son mur défensif impénétrable, Yasin Aydin plaçait 7 points, y compris la balle de match, à 25-17.

Italie c. Autriche 3-1 (25-12, 23-25, 25-14, 25-13)
L’Italie a pris la dernière place pour le Festival olympique de la jeunesse européenne 2013 aux Pays-Bas en s’emparant de la septième place du classement du Championnat d’Europe. Les Italiens ont défait l’Autriche 3-1 pour s’envoler vers Utrecht, les joueurs de Nina Sawatzki terminant ainsi en huitième place. Le talent offensif de l’Autrichien Paul Buchegger s’est une nouvelle fois exprimé, avec 20 points, devant Tiziano Mazzone et ses 18 points. Simone Giannelli a brillé au service, inscrivant 5 aces.
L’Italie dominait complètement son adversaire dans trois des quatre sets pour s’adjuger une victoire bien méritée. L’Autriche ne parvenait pas à réceptionner les services adverses, les Azzurrini empilant au total 11 aces. La réaction d’orgueil des Autrichiens intervenait dans la deuxième manche, où ils se créaient un matelas de 7 points d’avance. L’Italie reprenait petit à petit le contrôle et égalisait à 21-21, mais deux attaques de Buchegger offraient aux Autrichiens leur seul set de la rencontre (25-23).

Classement final

1. Russie
2. Pologne
3. Belgique
4. Finlande
5. Turquie
6. France
7. Italie
8. Autriche
9. Slovénie
10. Bulgarie
11. Serbie
12. Bosnie-Herzégovine

Récompenses individuelles


Meilleur joueur : Victor Poletaev (Russie)
Meilleur marqueur : Bartosz Bucko (Pologne)
Meilleur réceptionneur : Rafal Szymura (Pologne)
Meilleur passeur : Sander Depovere (Belgique)
Meilleur attaquant :  Bartosz Bucko (Pologne)
Meilleur contreur : Ilia Vlasov (Russie)
Meilleur serveur : Pavel Pankov (Russie)
Meilleur libéro : Kacper Piechocki (Pologne)

Pour plus d’informations, visitez le site www.cev.lu





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines