The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Six pays européens se qualifient pour le Championnat du monde FIVB M-18

 
La Pologne fête sa remarquable victoire par 3-2 contre l’Italie. En fin de compte, c’est le mental qui a fait la différence dans cette quête pour la médaille d’or
 
La Pologne, l’Italie, la Turquie, la Serbie, la Grèce et la Slovénie ont obtenu les six places vacantes de la CEV au Championnat du monde FIVB de volleyball cadette M-18 qui se tiendra à Nakhon Ratchasima (Thaïlande). Les huit meilleures nations du classement final, dont les hôtes néerlandais, ont également obtenu leur qualification pour le Festival olympique de la jeunesse européenne à Utrecht (Pays-Bas).

La Pologne a décroché sa deuxième médaille d’or de l’histoire du Championnat d’Europe de volleyball cadette en triomphant de l’Italie par 21-25, 17-25, 25-19, 27-25 et 18-16 lors d’une bataille homérique pour le titre disputée à Bar (Monténégro). 

La Turquie, tenante du titre, a été à la hauteur des attentes en décrochant sa quatrième médaille consécutive lors des compétitions cadettes et juniors CEV/FIVB, où elle a pris le meilleur sur la Serbie par 25-22, 25-23 et 25-15 dans le match pour la médaille de bronze. 

Pologne contre Italie, 3-2 (21-25, 17-25, 25-19, 27-25 et 18-16) 

En s’imposant face à l’Italie sur un score de 3-2 au terme de cinq sets âprement disputés dimanche dans le dernier match du tournoi, la Pologne a décroché sa deuxième médaille d’or de l’histoire des Championnats d’Europe de volleyball cadette.

Classée n°7 mondiale, l’équipe polonaise a remporté le match par 21-25, 17-25, 25-19, 27-25 et 18-16 en 120 minutes devant 1,000 fans, après avoir sauvé cinq balles de match.

La Polonaise Malwina Smarzek a été la meilleure marqueuse de la rencontre avec 21 points, alors que Sara Bonifacio réussissait 18 attaques gagnantes pour l’Italie, dont 10 contres. 

Dès le début du match, l’Italie a rapidement pris un avantage de quatre points (11-7) en couvrant bien le terrain grâce à un excellent travail défensif. Les Européennes de l’est ont peu à peu mis en route la machine, et les efforts de Kornelia Moskwa et Magdalena Damaske leur ont permis de ramener l’écart à 16-18. Aucune des deux équipes n’était prête à abandonner sa chance de victoire. La contreuse centrale italienne Sara Bonifacio et la libéro Marianna Maggipinto ont redoublé d’efforts pour donner le premier set à l’Italie par 25-21. La meilleure marqueuse polonaise, Malwina Smarzek, n’a engrangé qu’un point lors du premier set. 

La deuxième manche fut assez déséquilibrée, l’impressionnante "squadra azzurra" ayant rapidement pris le dessus sur une équipe polonaise peu inspirée. Lors du deuxième temps mort technique, les Italiennes menaient avec un avantage confortable de huit points. Un autre contre avisé de Bonifacio a porté la marque à 18-10 pour son équipe. Suite aux défaillances de ses attaquantes, la Pologne a commis trois erreurs offensives successives et est restée à la traîne tandis que les Italiennes raflaient le deuxième set grâce à un smash violent d’Anna Danesi. 

Mais la Pologne allait se battre courageusement pour remonter son retard de deux sets. Elle fit preuve d’une défense au sol serrée, en permettant aux attaquantes de réaliser davantage de stratégies d’attaque afin de briser le solide système défensif italien. Par ses attaques puissantes, Smarzek a marqué huit points en troisième période, et grâce aux 11 erreurs commises par les Italiennes, les Polonaises ont réussi à l’emporter sur leurs adversaires par 25-19 et à ramener le score à un set partout. 

Flairant la bonne occasion, les Polonaises ont nettement mieux joué que dans le set précédent. Elles étaient déterminées à prendre rapidement le contrôle du quatrième set avant la première pause technique, mais les Italiennes sont revenues à égalité à 13-13. Dès lors, tout donnait à penser que cette manche se transformerait en une épreuve de force où chaque point compterait, proposant aux fans enthousiastes de fascinantes phases de jeu. Les deux équipes ont manifesté leur forte volonté, bien qu’aucune d’entre elles n’ait pu obtenir un avantage sur l’autre jusqu’à la marque de 21-21. Danesi et Alice Degradi ont apporté à l’Italie deux balles de match à 24-22, mais Smarzek et Magdalena Damaske ont riposté et inversé la marque à 24-25. L’Italie n’a pas pu réagir lorsque Giulia Angelina a fait sortir le ballon, pour un score de deux sets partout.

Dans le dernier set, l’équipe italienne a rapidement pris l’avantage grâce au bon travail de ses attaquantes. Mais l’esprit combatif de la Pologne l’a aidée à ne pas se laisser trop distancer et même à revenir à 12-11. Le mental des joueuses polonaises s’est avéré précieux pour elles, puisqu’elles ont sauvé trois nouvelles balles de match italiennes lors d’un cinquième set palpitant qu’elles ont fini par remporter sur le score de 18-16, synonyme pour elles de médaille d’or au Championnat d’Europe 2013 de volleyball cadette de la CEV. 

"Je n’arrive pas à croire ce qui s’est passé ce soir. Je ne trouve pas les mots. Mes filles sont totalement folles", a déclaré l’entraîneur polonais Grzegorz Kosatka après le match.

Toute excitée, la capitaine de l’équipe Paulina Baldyga a ajouté: "Nous avons travaillé très dur et affiché un formidable esprit combatif. En fin de compte, c’est le mental qui a fait la différence. Notre rêve est devenu réalité".

Comme on peut le comprendre, l’ambiance était morose du côté italien, où l’entraîneur Luca Pieragnoli tentait de dresser le bilan des événements. "Nous avons donné à la Pologne l’occasion de revenir avec de mauvais services dans les phases cruciales du match. Pour finir, nous avons chèrement payé ce manque d’expérience", a-t-il déclaré.

Son sentiment était partagé par la capitaine de l’équipe, Ofelia Malinov, qui a ajouté: "Nous avions notre destin entre nos mains, mais nous n’avons pas su conclure. Félicitations à la Pologne, qui n’a jamais baissé les bras".

Turquie contre Serbie, 3-0 (25-22, 25-23 et 25-15) 

La Turquie s’est montrée à la hauteur des attentes de ses fans en triomphant de la Serbie par 25-22, 25-23 et 25-15 dans le match pour la médaille de bronze du Championnat d’Europe 2013 de volleyball cadette, sa quatrième médaille consécutive lors d’une épreuve CEV/FIVB.

L’équipe turque a terminé le match avec 37% de réceptions positives, alors que les joueuses serbes n’en totalisaient que 22% pour 19 erreurs directes.

Avec ses 19 points, Pelin Aroguz a été la meilleure marqueuse de la rencontre alors que Sara Lozo réussissait 11 attaques gagnantes pour la Serbie.

Après une marque à 20 partout dans le premier set, la Turquie a commencé à prendre le dessus et à s’échapper tandis que la Serbie ne parvenait pas à régler sa réception de service. La capitaine Arelya Karasoy a ajouté une autre mise en jeu gagnante pour faire passer le score à 23-20 pour la Turquie. La Serbie a répondu par deux missiles venus de la droite, mais n’a pas pu empêcher Su Zent de contrer pour une victoire turque dans ce set, par 25-22.

Les jeunes filles serbes ont trouvé leur rythme et ont pris l’avantage sur leurs adversaires dans la deuxième manche, mais la Turquie a repris la tête par 16-14 lors de la deuxième pause technique. La Turquie a ensuite raflé cinq des sept points suivants pour faire passer son avance à 21-16. Grâce à quelques smashes spectaculaires d’Aroguz, l’équipe turque a fini par remporter le set par 25-23. 

Lors de la troisième manche, l’équipe serbe a vaillamment récupéré au début, avec des smashes de Sara Lozo et Bojana Milenkovic qui ont propulsé l’équipe au score de 7-4 et ont forcé la Turquie à demander un temps mort. Mais la Serbie n’a pas réussi à garder son élan alors que Rida Erlalelitepe apportait à la Turquie deux points qui l’aidaient à se détacher par un score de 16-14 lors du deuxième temps mort technique. Dès lors, le match est devenu un festival turc, puisque l’équipe a marqué six points consécutifs et n’a pas faibli jusqu’à sa victoire par 25-15. 

L’entraîneuse turque Catma Sahin a déclaré: "Nous avons perdu un match intense hier, mais aujourd’hui nous avons très bien joué. Le volleyball turc progresse à pas de géant et je tiens à féliciter mes joueuses et le personnel d’encadrement pour leur travail acharné"

"Ce match était important pour nous et nous avons très bien joué. Nous sommes heureuses de décrocher le bronze, et je tiens à féliciter toutes mes coéquipières", a déclaré la capitaine turque Arelya Karasoy.

"Malheureusement, nous avons perdu ce match. Le problème tient principalement à l’inexpérience de mes joueuses, mais il existe peut-être aussi une sorte de complexe de leur part lorsqu’elles se retrouvent face à la Turquie. Nous avons perdu les trois matches que nous avons disputés contre elles", a renchéri l’entraîneuse serbe Marijana Boricic.

Quant à Jelena Vignjevic, capitaine de l’équipe serbe, elle a tenu à "féliciter l’équipe turque pour sa victoire d’aujourd’hui. Nous avons eu la chance de gagner les premier et troisième sets, mais nous n’avons pas pu nous en sortir. Malgré tout, je suis heureuse que nous soyons arrivées jusqu’en demi-finale".

Meilleures joueuses: 

MVP: Anastasia Guerra (Italie)
Meilleure attaquante: Pelin Aroguz (Turquie)
Meilleure contreuse: Hande Baladin (Turquie)
Meilleure serveuse: Maja Aleksic (Serbie)
Meilleure libéro: Marianna Maggipinto (Italie) 

Meilleure réceptionneuse: Pola Nowakowska (Pologne)
Meilleure passeuse: Eva Mori (Slovénie)
Meilleure marqueuse: Anthi Vasilantonaki (Grèce)

Classement final

1. Pologne*°
2. Italie*° 

3. Turquie*°
4. Serbie*°
5. Grèce*°
6. Slovénie*°
7. Allemagne°
8. Russie
9. Pays-Bas °
10. Rép. tchèque
11. France
12. Monténégro

Le classement final du Championnat d’Europe 2013 de volleyball cadette a déterminé les six équipes qui représenteront cette année l’Europe au Championnat du monde FIVB de volleyball cadettes* qui aura lieu à Nakhon Ratchasima (Thaïlande), ainsi que les huit pays qui prendront part au Festival olympique de la jeunesse européenne° à Utrecht (Pays-Bas), où l’équipe néerlandaise sera présente en sa qualité d’hôte.

Pour de plus amples informations, prière de consulter le site www.cev.lu.

 



 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines