The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

Une année de transition dans le volleyball féminin, selon Stacy Sykora

 
Sykora s’attend à une transition beaucoup plus douce avec le nouveau coach de l’équipe féminine américaine, Karch Kiraly
 
Lausanne, Suisse, le 15 avril 2013 – À l’entame d’une nouvelle saison passionnante, la légende du volleyball féminin Stacy Sykora nous fait l’honneur de partager son point de vue sur la saison à venir, dans le cadre des billets de blog de la FIVB.

L’année qui suit les Jeux olympiques a toujours un côté imprévisible. Et avec le passage de 16 à 20 équipes au Grand Prix mondial FIVB, plusieurs nouveaux visages vont avoir l’occasion de faire leurs preuves.

Je pense que la compétition est toujours une chose positive. Chaque occasion de se mesurer à d’autres équipes est une bonne chose. C’est non seulement mieux pour l’équipe, mais aussi pour le volleyball.

J’ai le sentiment que tous les changements qu’a connus le volleyball – j’ai joué en 15 points et ça a changé, j’ai joué quand le service devait être en position 1 et quand il n’y avait pas de libéro –, tous les changements qu’il y a eu durant ma seule carrière, toutes les décisions qui ont été prises dans le volley ont été favorables. Le Grand Prix mondial s’améliore et les évolutions sont positives.

Il y a toujours une équipe pour vous surprendre. Chaque année, il y a une équipe au meilleur de sa forme depuis quatre ans et de nouveaux joueurs qui créent la surprise car personne ne les connaît et qui réalisent une saison extraordinaire. Et puis il y a ces équipes qui restent toujours au sommet, qu’elles aient des joueurs jeunes ou moins jeunes, bons ou moins bons.

USA Volleyball aura toujours une équipe solide, de même que le Brésil, la Russie, l’Italie et Cuba. J’ai l’impression que toutes les équipes de NORCECA sont fortes, mais quand on regarde l’Europe, avec la Russie, l’Italie, ainsi que la Croatie ou l’Allemagne, on ne peut être qu’impressionné. Il y a tellement de bonnes équipes. Il y en a au moins vingt pour lesquelles je me préparerais comme je le ferais pour affronter le Brésil.

Je pense que les États-Unis sont plus compétitifs que jamais, même si leur coach Hugh McCutcheon a quitté son poste pour entraîner l’université du Minnesota.

N’oublions pas que tous les quatre ans, après les Jeux olympiques, les États-Unis changent d’entraîneur. Je me suis entraînée pour quatre Olympiades, et j’ai participé à trois éditions, donc chaque fois avec un entraîneur différent, un style différent. Tout était différent. Même si [McCutcheon] était resté, la première année aurait été une année de transition.

À présent, notre coach est Karch Kiraly. Il est l’un des meilleurs joueurs du monde et il était déjà parmi nous lorsque nous avons remporté l’argent. Nous allons donc avoir une période de transition, mais en présence d’une personne qui était déjà là, qui était avec nous depuis quatre ans et pour la médaille d’argent. C’est l’un des meilleurs au monde, je pense donc que cette transition sera moins violente que toutes celles que nous avons connues en tant qu’équipe de volleyball. »

Stacy Sykora a commencé à jouer pour l’équipe nationale américaine en 1999 avant de devenir l’un des visages les plus célèbres du volleyball féminin international. Elle a disputé trois Jeux olympiques – terminant quatrième (2000), cinquième (2004) et deuxième (2008) – et a remporté l’argent au Championnat du monde FIVB en 2002. Stacy a manqué les JO de Londres en raison d’un grave accident en 2011, alors qu’elle évoluait dans un club brésilien. Bien qu’elle continue de s’entraîner, Stacy a pris sa retraite du volleyball international.
Retrouvez les dernières informations sur Stacy dans VolleyWorld


Autres billets de blog FIVB
Pour Natalie Cook, les Chinoises ont une carte à jouer en 2013
Hugh McCutcheon optimiste à propos de l’entraîneur de l’équipe féminine américaine
Martin Laciga : il est temps de passer la main aux jeunes
En volleyball, tout est possible selon les dires de Tom Hoff




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines