The HeadquartersCorporate ProfileThe OrganisationFIVB Story
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
NEWS

En volleyball, tout est possible selon les dires de Tom Hoff

 
Tom Hoff affirme que les nouveaux formats de la Ligue mondiale et du Grand Prix mondial ne manqueront pas de faire des vagues – et qu’il est temps que cela soit le cas
 

Laguna Niguel, Etats-Unis, le 14 janvier 2013 – A l’approche de la saison 2013, l’ancien joueur, entraîneur et médaillé d’or olympique américain Tom Hoff inaugure la série des blogs de la FIVB en évoquant les nouvelles structures de la Ligue mondiale et du Grand Prix mondial, les perspectives pour Team USA et la période post-olympique.

Voici ce qu’il a déclaré:


Le paysage du volleyball est voué à changer en 2013 avec l’expansion de la Ligue mondiale et du Grand Prix mondial. Le nouveau format des épreuves de la FIVB ne manquera pas de faire des vagues – il était temps.

Le volleyball a besoin d’une plus large exposition internationale et le jeu lui-même ne peut que profiter d’une augmentation du nombre de pays dans les compétitions, en sus des nations plus expérimentées et couronnées de succès telles que la Russie, le Brésil ou encore les Etats-Unis. Le nouveau format de la Ligue mondiale pourrait offrir une chance à des pays comme la Bulgarie ou la Serbie, qui ont des antécédents de jeu solides, mais peu d’expérience internationale récente, en leur permettant de passer à la vitesse supérieure et de devenir de sérieux concurrents.

En tant qu’athlète à la retraite, j’estime que les décisions qui ont été prises permettront d’exposer davantage d’enfants au jeu et d’élargir la base des jeunes volleyeurs. C’est tout simplement formidable pour le sport, car il y a tellement de gens qui n’y ont pas accès parce qu’il n’est pas aussi présent dans leur pays que le basketball ou le football, par exemple. Cela dit, il faudra du temps avant que le volleyball ne s’impose chez les enfants et que ceux-ci ne développent une véritable passion pour ce sport.
 
Y a-t-il un revers de la médaille à l’augmentation du nombre d’équipes? Si vous êtes un joueur, votre préoccupation numéro un consiste à améliorer votre taux de réussite. En augmentant le nombre d’équipes en lice, vous créez davantage de chances de surprises.

Cela signifie que nous, l’équipe masculine américaine, nous devons être au mieux de nos capacités, d’autant qu’il pourrait s’avérer plus difficile d’analyser nos adversaires.

Mais je sais que nous possédons les qualités requises pour relever le défi, surtout après avoir vu l’équipe se qualifier pour les Jeux olympiques à Long Beach en mai dernier. Nous avions un panachage de joueurs chevronnés et de jeunes joueurs tels que Matt Anderson, et le tournoi de qualification a montré qu’il était possible de souder les joueurs pour remporter la victoire. Ce match a été une incroyable plate-forme instaurant la confiance au sein de l’équipe.

Cela dit, le moment est venu pour les jeunes joueurs de reprendre le flambeau et de montrer qu’ils ont la volonté de réussir. Il n’est jamais facile d’être comparé aux héros du passé; je sais par expérience que la comparaison est fatigante et que la seule manière de laisser son empreinte est d’entrer sur le terrain, de remporter des matches et de créer sa propre histoire. Les jeunes joueurs devraient être motivés par les succès remportés dans le passé par USA Volleyball. Ils devraient en être pénétrés, et c’est ce facteur qui devrait les inciter à remporter des victoires plus nettes et de meilleure qualité. C’est cela qui crée les étincelles sur le court.

J’ai également bon espoir que notre équipe féminine continuera à s’appuyer sur ses succès passés. La défaite lors du match pour la médaille d’or olympique a été un coup dur pour elle, mais l’équipe devrait être fière d’avoir montré un jeu aussi cohérent sur une période prolongée. Espérons que cette défaite préparera des victoires dans les quatre années à venir. Nos joueuses s’emploieront certainement à dominer leur jeu et vont être extrêmement motivées.

Les choses sont sur le point de devenir beaucoup plus intéressantes dans le volleyball. Parce que même dans notre sport, le changement est une bonne chose.

Tom Hoff a été le capitaine de l’équipe américaine qui a décroché l’or aux Jeux olympiques de Beijing en 2008. Il a également aidé son équipe à obtenir le titre de Ligue mondiale FIVB de volleyball en 2008 et la deuxième place à la Coupe du monde des grands champions FIVB de volleyball en 2005. Il a été membre des trois dernières équipes olympiques et plus récemment, a fait partie du cadre d’entraînement américain lors du Championnat du monde FIVB 2010 de volleyball senior masculin en Italie. Actuellement retraité du volleyball, il travaille pour Predixion Software et consacre une partie de son temps à s’occuper de ses cinq filles à Laguna Niguel, Californie.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

 Additional links
   Download high-resolution photo
   FIVB home page
   Volleyball home page

LATEST NEWS

Latest headlines