Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

L’ancien sélectionneur de la Norvège prêt à redorer le blason des Osaka Sakai Blazers

 
Haruya Indo (à dr.) et son adjoint Sigurd Van Dijk Festøy vont diriger les Osaka Sakai Blazers
Osaka, Japon, le 30 juin 2014 – Après avoir passé huit années en Norvège dans une école de volleyball fondée par Toppvolley Norge (TVN) dans la petite ville de Sand, l’entraîneur japonais Haruya Indo est de retour dans son pays pour diriger l’une des plus grandes équipes de la V-League, les Osaka Sakai Blazers.

Lors de son long séjour en Norvège, Indo a aidé à démocratiser le sport du volleyball dans ce pays scandinave. Il était à la tête de l’équipe nationale de Norvège de garçons qui décrochait l’or au Championnat NEVZA M-19 en 2009, 2011 et 2013. Il a aussi aidé l’équipe nationale junior de Norvège à participer au deuxième tour des qualifications pour le Championnat d’Europe CEV M-20, un exploit qu’il a répété cette année après la victoire de ses joueurs au premier tour de qualification en Angleterre avant une troisième place au deuxième tour en Roumanie.

Certains de ses joueurs ont également obtenu des résultats remarquables en Championnats du monde et d’Europe de leur catégorie d’âge en beach volley. Bjarne Nikolai Huus et Christian Sørum ont décroché la médaille d’argent au Championnat du monde FIVB 2013 M-19 à Porto alors que Hendrik Nikolai Mol et Lars Frederik Tvinde ont eux aussi terminé deuxièmes au Championnat d’Europe M-22 l’an dernier à Varna, en Bulgarie, ainsi qu’au Championnat du monde M-23 organisé il y a quelques semaines à Myslowice, en Pologne.

Indo se lance maintenant dans une nouvelle aventure avec les Osaka Sakai Blazers où il remplacera l’entraîneur Shingo Sakai. Il sera assisté d’un ancien joueur de Toppvolley Norge, Sigurd Van Dijk Festøy, qui est moitié Néerlandais, moitié Norvégien, et de Toru Uesugi, le recruteur et sélectionneur adjoint de la Norvège lors du deuxième tour de qualification du Championnat d’Europe M-20 cette année. L’objectif avoué pour les Osaka Sakai Blazers est de redorer le blason du club vainqueur de la V-League japonaise en 2012/2013. L’année dernière, ils ont dû se contenter de la troisième place, derrière les leaders du Panasonic Panthers.

Depuis quelques années maintenant, le volleyball masculin est en train de péricliter au Japon. L’équipe nationale ne réalise plus d’exploit en Ligue mondiale et n’a même pas participé aux Jeux olympiques 2012, ni au Championnat du monde FIVB cette année en Pologne. Alors Indo espère utiliser les connaissances qu’il a acquises lors de son passage en Europe pour aider le volleyball masculin à retrouver son lustre d’antan, quand le Japon était craint de par le monde entier.

Son adjoint Sigurd Van Dijk Festøy est un ancien élève de l’école de volleyball à Sand, mais aussi un ancien membre des équipes nationales junior et senior de Norvège. Après son passage dans cette école, il a passé trois années à Sandnes, en banlieue de Stavanger, pour poursuivre ses études et obtenir une licence en génie pétrolier à l’Université de Stavanger. En parallèle, il a continué sa carrière de volleyeur et a joué trois ans durant en première division norvégienne (la Mizunoligaen) pour le club du Randaberg IL. Festøy a terminé parmi les meilleurs marqueurs à chaque saison. Une fois ses études terminées, il a finalement accepté de partir pour le Japon pour peut-être aider les Osaka Sakai Blazers à remporter le titre de champion.

Le club d’Osaka comporte quelques membres de l’équipe nationale du Japon qui ont notamment représenté le pays du soleil levant aux Jeux olympiques 2008 à Pékin. Par ailleurs, ces dernières années, la V-League japonaise a su attirer certains des meilleurs volleyeurs du monde, comme Clayton Stanley, Dante Amaral, Luis Felipe Fonteles, Joao Paulo Tavares, Igor Omrcen, Milan Pepic et Theo Lopes.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news