Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Les outsiders belges surprennent les favoris norvégiens à Portorož

 
Le Belge Dennis Deroey lors de la Coupe continentale à Portorož, en Slovénie
Portorož, Slovénie, le 15 juin 2014 – La Belgique a créé la sensation à Portorož, dimanche, dans la Poule B de la Coupe continentale CEV de beach volley.

Les Belges, petits poucets de la compétition, se sont qualifiés pour la finale et ont bousculé la Norvège, favorite, pour finir premiers de la compétition.

La Belgique et la Norvège sont néanmoins toutes deux qualifiées pour le troisième tour de la Coupe continentale l’année prochaine. La Slovénie, l’Écosse et l’Irlande du Nord devront jouer le deuxième tour cet été.

Demi-finales

Norvège - Slovénie 2-0

Dimanche, Iver Andreas Horrem et Geir Eithun – deux joueurs présents sur le Circuit mondial depuis de nombreuses années – montraient l’étendue de leurs talents dans le premier set face à Jure Peter Bedrac et Danijel Pokersnik (21-16). Cependant, les locaux se reprenaient, à la grande joie du public, et égalisaient à un set partout en remportant la deuxième manche 23-21. Horrem et Eithun retrouvaient toutefois le contrôle de la partie et scellaient le troisième acte sur le score de 15-10 pour offrir ses premiers points à leur pays.

"On peut être satisfaits de ce qu’on a fait aujourd’hui", s’est réjoui Danijel Pokersnik, "mais aussi de la prestation de l’équipe nationale de Slovénie dans ce tournoi. À l’exception du premier set, on a joué au même niveau que deux joueurs accomplis comme Horrem et Eithun. Je pense que l’expérience a décidé de l’issue des deux matchs aujourd’hui. On doit maintenant se concentrer sur le deuxième tour au mois d’août ou septembre pour tenter de participer au troisième tour de la Coupe continentale."

Les n°1 slovènes Nejc Zemljak et Jernej Potocnik ont livré leur plus belle partie du tournoi face aux Norvégiens Oivind Hordvik et Bjarte Usken. Même si le tandem local parvenait à empêcher les Norvégiens de s’envoler, ils s’inclinaient 19-21, 22-24 et la Norvège validait son ticket pour la finale.

"Avant cette compétition, j’avais observé des joueurs slovènes et je savais qu’ils étaient très bons techniquement", explique Oivind Hordvik. "Je suis content qu’on ait gagné aujourd’hui. C’est toujours difficile de jouer contre les locaux et aujourd’hui, ils avaient le soutien de leurs fans", ajoutait le joueur qui a participé, la semaine dernière, à la phase finale du Championnat d’Europe avec son partenaire habituel Morten Kvamsdal.

Belgique - Écosse 2-0

Dans l’autre demi-finale, les Belges Bob Douwen et Robin Adriaensen ont expédié leur match contre les Écossais Graham Riddle et Barry McGuigan en deux sets 21-10, 21-13. Aljosa Urnaut, né en Slovénie, et son partenaire Dennis Deroey ont ensuite disposé de Seain Cook et Robin Miedzybrodzki sur le score de 21-17, 21-19 pour qualifier la Belgique.

Finale

Norvège - Belgique 1-2

Urnaut et Deroey donnaient le ton en décrochant le premier set face à Horrem et Eithun (22-20). Après avoir été pris par surprise, les Scandinaves haussaient le rythme et remportaient la deuxième manche 21-18. Ils prenaient une avance de trois points en début de tie-break et ne la lâchaient plus… jusqu’à la fin où Urnaut et Deroey reprenaient du poil de la bête pour finalement s’imposer 15-13.

Hordvik et Usken permettaient à la Norvège de recoller au score en s’imposant 21-15, 21-15 contre Douwen et Adriaensen.

Il fallait donc disputer un troisième match pour connaître le nom du vainqueur du tournoi. Deroey et Urnaut retrouvaient le terrain, une fois de plus opposés à Horrem et Eithun. Le premier set était encore serré et ce sont les Belges qui gagnaient à nouveau, 22-20. Cela avait le don de démoraliser les Norvégiens qui ne revenaient plus dans la partie. Urnaut contrait pratiquement toutes les attaques tentées par les Scandinaves tandis que Deroey était excellent en défense. Les deux hommes s’imposaient 21-15 dans la deuxième manche pour donner la première place à la Belgique.

"Dans le premier set, on pensait qu’on n’allait pas réussir à gagner et qu’on allait même finir par perdre le match", a avoué Aljosa Urnaut. "On avait pris une petite avance de deux ou trois points, mais on a fait trop d’erreurs, nos adversaires sont revenus et ils ont même eu une balle de set. On a dû se concentrer sur chaque échange et le premier set nous est revenu, heureusement. Après ça, je pense qu’Horrem et Eithun étaient fatigués, ils n’arrivaient plus à suivre", a ajouté Urnaut, qui détient aussi la nationalité slovène. "Je suis arrivé ici juste après la fin de la saison de volleyball, mais si je pouvais me permettre de ne pratiquer que le beach volley professionnellement et si j’obtenais le soutien nécessaire de notre comité olympique, je n’hésiterais pas une seconde ; je passerais directement au sable."




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news