Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Ángel Trinidad, fer de lance de la relève espagnole

 
Ángel Trinidad est l'un des grands espoirs du volleyball espagnol
Carolina, Porto Rico, le 6 juin 2014 – Au cours des dernières années, l'Espagne a vu émerger une génération de jeunes joueurs brillants et prometteurs susceptibles de donner un nouveau souffle au volleyball national. Ángel Trinidad est l'un des joueurs phares de cette nouvelle garde.

D'ores et déjà considéré comme l'une des perles rares de la discipline en Espagne, le jeune passeur de 21 ans a permis aux siens de décrocher l'argent au Championnat du monde FIVB de volleyball cadet en 2011 puis au Championnat d'Europe CEV junior l'année suivante.

"C'est toujours agréable d'évoquer ces moments merveilleux", se réjouit Trinidad. "On imagine parfois ce que ça donnerait de réussir le même parcours en équipe A, mais il faut savoir se montrer réaliste : il y a un gouffre entre les catégories de jeune et les tournois senior. Mais qui sait ? Si on continue à travailler dur en club, à faire notre trou en sélection et à se qualifier pour les grosses compétitions, on pourra peut-être obtenir la même réussite."

Connu pour ses déplacements rapides et ses passes précises, le joueur d'1m91 a commencé le volley à 13 ans après être passé par le basket et avoir été retenu pour participer à un programme de basketball pour jeunes talents avec l'Unicaja Málaga, équipe de première division espagnole.

C'est dans sa ville natale de San Pedro de Alcantara, près de Málaga, que Trinidad s'initie au volley pour ensuite participer au projet de développement de la Fédération espagnole de volleyball appelé "Concentración Permanente".

Après avoir brillé au Mondial cadet en 2011, au Championnat d'Europe junior en 2012 et avoir enchaîné les titres en deuxième division espagnole, Trinidad réalise le rêve de nombre de ses homologues en rejoignant le Vibo Valentia Tonno Callipo en Serie A italienne.

"Pour être honnête, je n'ai pas beaucoup joué cette saison", plaisante l'intéressé. "J'ai tenté de faire de mon mieux chaque fois que je suis entré en jeu et j'ai adoré cette expérience. Jouer en Italie vous permet d'apprendre énormément. Je me sens privilégié de pouvoir vivre cette aventure."

Une aventure qui lui a notamment permis de côtoyer certaines de ses idoles.

"C'est arrivé souvent cette année, comme la fois où on a disputé notre premier match face au Copra Elior Piacenza et qu'on a affronté (Luciano) De Cecco", poursuit Trinidad. "À l'échauffement, j'ai passé plus de temps à l'observer qu'à faire ce pour quoi j'étais là ! Et il y a toutes les fois où j'arrive au gymnase et que je vois des joueurs comme Alessandro Frei faire leur entrée sac au dos. C'est incroyable de penser qu'on regardait des vidéos d'eux il n'y a pas si longtemps que ça, alors que maintenant on les voit en vrai."

Sélectionné pour la première fois en équipe A lors de l'Europa League CEV la saison passée, Trinidad peut désormais profiter du grand retour de l'Espagne en Ligue mondiale FIVB.

"C'est important d'apprendre de chaque équipe", souligne le jeune joueur. "C'est pour ça que l'on est ravi de retrouver la Ligue mondiale et d'affronter des pays qui pratiquent un volley très différent de celui joué en Europe."

Quel que soit le résultat, Ángel Trinidad porte les espoirs de son pays et confirme que le volleyball espagnol est désormais entre de bonnes mains.



 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news