Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Les têtes de série au rendez-vous à l'Open de Nouvelle-Zélande

 
Mike Watson, Sam O'Dea, Shaunna Polley et Julia Tilley (de g. à d.), vainqueurs du Circuit de Nouvelle-Zélande
Mount Maunganui, Nouvelle-Zélande, le 2 février 2014 – Le duo de Vanuatu Henriette Iatika et Miller Elwin, qui figure au classement mondial, a battu les n° 1 néo-zélandaises Shaunna Polley et Julia Tilley 2-1 (18-21, 21-12, 15-8) pour s'adjuger le titre à l'Open de Nouvelle-Zélande de beach volley, dimanche.

De leur côté, les têtes de série Sam O'Dea et Mike Watson ont imposé leur loi dans le tableau masculin dans un match relevé qui les opposait à Tom Hartles et Ben O'Dea (21-9, 18-21,15-12) pour s'assurer une troisième victoire en trois tournois sur le circuit national.

Dans le dernier carré, Polley et Tilley avaient facilement écarté Melissa Ruru et Danielle Quigley contre qui elles s'étaient inclinées la semaine dernière, et semblaient bien parties pour renouer avec la victoire en s'octroyant le premier set 21-18 en finale. Polley enchaînait plusieurs contres d'exception face à des adversaires plus expérimentées, 9es du dernier Championnat du monde, tandis que Tilley parvenait à inscrire quelques points en contournant la défense vanuataise.

Dans les deuxième et troisième actes, Elwin et Iatika inversaient la tendance grâce à un savant mélange d'attaques coupées et de ballons à mi-terrain qui déstabilisaient les locales, les obligeant à courir après le résultat tout au long des deux sets.

Polley et Tilley se consolaient en terminant en tête du Circuit, ce qui leur assure le statut d'équipe n° 1 en Nouvelle-Zélande, une donnée importante au moment de démarrer les tournois internationaux, plus tard dans l'année.

Le premier set de la finale masculine était à sens unique, les têtes de série faisant parler leur expérience pour prendre les devants suite à des phases de jeu inspirées du bouillonnant Mike Watson et de l'imperturbable Sam O'Dea, le plus grand des trois frères O'Dea.

Les services flottants de Ben O'Dea, frère cadet de Sam, s'avéraient précieux dans la deuxième manche alors que le prometteur Tom Hartles s'échinait au service, à la réception et en attaque afin de s'offrir un tie-break face à des adversaires plus expérimentés, invaincus sur le circuit national. Les deux équipes se rendaient coup pour coup dans le troisième set avant que deux fautes directes de Hartles/B. O'Dea n'assurent la victoire et le titre de champion de Nouvelle-Zélande à leurs rivaux.



 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news