Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

En attendant la Ligue mondiale, la Slovaquie prépare les qualifications du Mondial

 
Le président de la Fédération slovaque Lubor Halanda (à dr.) et l'entraîneur de la sélection masculine slovaque, l'Italien Flavio Gulinelli
Bratislava, Slovaquie, le 4 décembre 2013 – Le président de la Fédération slovaque de volleyball, Lubor Halanda, et l'entraîneur de la sélection nationale masculine, Flavio Gulinelli, se sont montré enchantés que la Slovaquie fasse ses grands débuts en Ligue mondiale FIVB l'année prochaine. Double vainqueur de la Ligue européenne CEV de volleyball (en 2008 et 2011), la Slovaquie a réalisé sa meilleure performance en Championnat d'Europe en 2011, lorsqu'elle avait atteint la cinquième place chez ses voisins, en Autriche et République tchèque.

"Nous sommes très heureux de disputer la Ligue mondiale FIVB pour la première fois. C'est un moment très important pour nous, une opportunité unique d'affronter quelques-unes des meilleures équipes au monde", a déclaré Halanda, tout juste réélu à la tête de la Fédération slovaque pour quatre années de plus.

L'entraîneur italien Flavio Gulinelli était également ravi de la nouvelle venue de Lausanne : "C'est un grand jour pour nous, j'espère que les joueurs seront très motivés et que nous parviendrons à passer au niveau supérieur." Gulinelli pourra en outre s'appuyer sur son expérience passée dans la compétition puisqu'il y a guidé l'Italie, le Brésil et le Portugal.

La Slovaquie a été versée dans la Poule G avec Porto Rico, la Chine et l'Espagne. "Porto Rico est en pleine reconstruction, mais son équipe reste très forte. La Chine propose un jeu totalement différent de celui des équipes européennes, avec une grosse défense. Quant aux Espagnols, nous les connaissons très bien, et nous savons qu'ils peuvent évoluer à un très haut niveau", analyse Gulinelli. Dans cette tâche, il est épaulé par son adjoint, l'ancien passeur de l'équipe nationale Marek Kardos, qui dirige actuellement le club AZS Czestochowa, en première division polonaise.

D'ici là, Gulinelli devra préparer ses joueurs pour le troisième et dernier tour de qualification en vue du Championnat du monde 2014. La Slovaquie accueille en effet l'Ukraine, la Grèce et la Finlande du 3 au 5 janvier à Poprad. "La Slovaquie rêve depuis longtemps de disputer le Championnat du monde. On sait que ce ne sera pas facile, car nous devrons battre des adversaires très costauds, mais nous ferons de notre mieux", promet le technicien de 55 ans, natif d'Asti, dans le nord de l'Italie. L'équipe débutera sa préparation le 20 décembre avec deux matchs amicaux contre la République tchèque.





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news