Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Quinze beach volleyeurs brésiliens soutenus par le gouvernement

 
Emanuel, Ricardo, Alison, Álvaro Filho, Pedro Solberg, Bruno Schmidt, Evandro, Talita, Taiana, Maria Clara, Carol, Lili, Maria Elisa, Ágatha et Bárbara Seixas ont reçu une subvention
Rio de Janeiro, le 3 octobre 2013 – Quinze joueurs et joueuses de beach volley brésiliens vont recevoir des fonds nationaux selon le Ministère des sports.

La mesure, prise en collaboration avec le Confédération brésilienne de volleyball (CBV), entre dans le cadre du programme Médailles Brésil 2016 qui vise à maintenir les bonnes performances des sportifs brésiliens dans toutes les épreuves.

L’annonce de vendredi a été faite au siège de la CBV, à Rio de Janeiro, en la présence du ministre des Sports Aldo Rebelo, du président de la CBV Walter Pitombo Larangeiras, du secrétaire des Sports et Loisirs de l’État de Rio de Janeiro Manuel Gonçalves Filho, et des athlètes concernés : Emanuel, Ricardo, Alison, Álvaro Filho, Pedro Solberg, Bruno Schmidt, Evandro, Talita, Taiana, Maria Clara, Carol, Lili, Maria Elisa, Ágatha et Bárbara Seixas.

Les sportifs ont également reçu un plan d’entraînement pour pouvoir recevoir cette subvention.

Le ministère désignera les ressources afin d’acquérir l’équipement sportif, la structure de l’équipe et l’aide au procédé scientifique, comme les tests médicaux des athlètes. Tous les athlètes ont reçu des certificats des mains du ministre M. Rebelo.

"L’idée est de valoriser le sport et de le rendre encore plus populaire au Brésil", a déclaré le ministre. "Cette mesure a pour objectif la reconnaissance de ces joueurs et joueuses qui nous donnent de la fierté et qui mettent en valeur le beach volley. Cette subvention n’est pas que matérielle, elle a également pour mission d’établir un lien entre les sportifs et leur responsabilité publique. Ils représentent le pays tout entier."

M. Rebelo a rappelé que le Brésil allait organiser trois des événements sportifs les plus importants au monde dans les trois prochaines années : la Coupe du Monde de la FIFA, les Jeux olympiques et les Jeux paralympiques. Selon le ministre, les attentes qui entourent ces événements et les conséquences de ceux-ci expliquent l’importance accrue des investissements dans le sport.

"Cette initiative du gouvernement fédéral est cruciale, elle incite le sport brésilien à se préparer pour les Jeux olympiques 2016", a déclaré le président de la CBV, Walter Pitombo. "Au nom de la CBV, je ne peux que remercier le ministère pour ce coup de pouce à notre sport. Fin 2012, nous avions mis en place le concept d’équipe nationale du Brésil en beach volley. Depuis, nos athlètes suivent le même entraînement et partagent un objectif commun, c’est-à-dire monter de plus en plus souvent sur le podium. Les résultats se remarquent déjà : neuf médailles d’or, huit d’argent et huit de bronze sur le Circuit mondial FIVB."

Emanuel Rego, champion olympique très connu dans le monde du sport, s’est exprimé au nom des sportifs. En plus de jouer au plus haut niveau depuis de nombreuses années, il est actuellement président de la Commission des athlètes au Comité brésilien olympique (CBO) et représentant brésilien de la Commission des athlètes à l’Agence mondiale antidopage (AMA).

"Tout d’abord, je tiens à remercier les personnes à l’origine de cette initiative en faveur du beach volley jusqu’en 2016", a débuté Emanuel. "C’est un sport relativement nouveau, qui date de moins de 20 ans, mais qui a toujours apporté des médailles olympiques au Brésil. Onze au total, dont deux d’or, six d’argent et trois de bronze. Toutes les personnes impliquées dans le volleyball, et pas seulement les athlètes, sont responsables de la réussite de ce projet afin que notre sport conserve ce niveau d’excellence."

Le programme Médailles Brésil 2016


Ce programme, créé par le gouvernement fédéral en septembre 2012, a pour objectif de placer le Brésil parmi les 10 meilleurs pays aux Jeux olympiques et les cinq meilleurs aux Jeux paralympiques. L’investissement atteindra 1 milliard R$ jusqu’à 2016 et couvrira 21 épreuves olympiques et 15 épreuves paralympiques.

La subvention accordée vendredi vient en complément aux investissements existants et s’élève entre 5 000 R$ et 15 000 R$. Le nombre d’athlètes concernés peut changer et plusieurs critères doivent être respectés, comme se positionner parmi les 20 meilleurs du classement mondial ou encore montrer un plan de carrière compatible avec les attentes de médailles à Rio 2016.

"Il s’agit d’un nouveau partenariat entre la CBV et le ministère des Sports afin de développer le beach volley", affirme Rodrigo Ribeiro, manager de l’équipe nationale de volleyball à la CBV. "Cela ne fait aucun doute, ce sera forcément bénéfique à l’organisation du modèle d’équipe nationale que nous sommes en train de mettre en place et qui montre déjà des résultats probants, en plus de nous faire gagner des médailles en 2016. Il permettra notamment d’acquérir de nouveaux équipements, ce qui nous permettra de travailler dans les meilleures conditions possibles."

La subvention fait partie de toute une série d’investissements proposés par le gouvernement fédéral pour le développement du volleyball brésilien. À l’heure actuelle, il existe cinq accords – trois sur le volleyball et deux orientés sur le beach volley – entre le ministère des Sports et la CBV, soit 24,6 millions R$ en trois ans.

D’ici à la fin de l’année 2013, le sport estime recevoir 3,5 millions R$ liés à la loi Agnelo-Piva, par l’intermédiaire du Comité brésilien olympique (CBO). En 2012, la CBV a recueilli environ 9,575 millions R$ grâce à des projets approuvés par la loi d’incitation au sport.



 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news